jeudi 22 août 2019
Le mosaïste a ajouté Dijon à la longue liste des villes du monde qui hébergent ses oeuvres. Il en a fixé six sur des façades du centre-ville.
Découvrez notre carte Google pour retrouver les six oeuvres.
Questions à...
La conseillère métropolitaine déléguée à l’emploi témoigne de la volonté de la Métropole d’accompagner les acteurs du territoire pour favoriser la création d’emplois et «permettre un développement économique harmonieux et solidaire».
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté

BOURGOGNE : 70 élus locaux démissionnent dans la Nièvre et adressent une lettre ouverte au Premier Ministre

26/02/2018 20:29Imprimer l’article
C'est pour sauvegarder les urgences de nuit à l'hôpital de Clamecy que les élus ont entamé un bras de fer avec le gouvernement.
Le 22 février dernier, 70 élus locaux de la Nièvre contre 22 initialement (Maires, adjoints, Vice-Président et conseillers) ont adressé leur démission auprès du Préfet de la Nièvre. «Ce dernier a bien tenté de convaincre les élus de renoncer à cette démission» précise Willy Bourgeois, Conseiller Régional Délégué. «Or, malgré les manifestations et le retentissement médiatique, l'Etat n'a pas donné de garantie concernant la demande des élus de sauvegarder les urgences de nuit au sein de l'hôpital de Clamecy, ville nivernaise isolée à près d'une heure de tout autre centre de soin».

Agnès Buzyn, Ministre de la santé et des solidarités, a fait part de sa venue ce jeudi 1er Mars à Nevers (Nièvre) aux Etats généraux de la Santé «sans donner de signaux positifs d'écoute en faveur de la demande des élus et du personnel soignant».
En amont de la venue de la Ministre, les élus, par l'intermédiaire du Maire de Varzy Gilles Noël, sollicitent le Premier Ministre par une lettre ouverte (à lire ci-dessous) dans le but de demander un moratoire pour que le gouvernement agisse en réelle concertation avec l'ensemble des acteurs territoriaux.