mardi 25 septembre 2018
La soirée de présentation de la nouvelle JDA, résultat de la fusion entre la JDA (Basket masculin) et le CDB (Hand féminin), s'est déroulée ce mardi soir au Palais des Sports de Dijon.
Questions à...
Durant deux jours, les start-ups françaises du secteur de l'alimentation et de la gastronomie sont réunies au Palais des Congrès de Dijon, dans le cadre de la deuxième édition du salon Food Use Tech, la référence FoodTech en France. Comment se portent-elles ? Pourquoi ce salon ? Pourquoi  à Dijon ? Le Dijonnais Xavier Boidevézi, secrétaire national de l'écosystème Foodtech, explique tout.
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Déjà 604 places supplémentaires financées dans l’enseignement supérieur à la rentrée 2018

10/03/2018 01:58Imprimer l’article
Comme annoncé par Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, 19.000 places supplémentaires – sur les 22.000 créations prévues pour la rentrée 2018 – sont d’ores et déjà identifiées et financées pour accueillir davantage d’étudiants dans les formations de 1er cycle de l’enseignement supérieur à la rentrée.
À ce titre, le Gouvernement a réparti 25 millions d’euros supplémentaires pour 2018.

Sur le quinquennat, ce sont 500 millions d’euros qui sont prévus pour accompagner l’arrivée des étudiants supplémentaires.
Chaque rectorat a travaillé de manière très étroite avec les universités pour identifier les filières qui nécessiteraient des places supplémentaires à la rentrée prochaine.

À la rentrée prochaine, 28 000 nouveaux bacheliers sont attendus sur toute la France, environ la moitié d’entre eux devrait opter pour une licence.
Ces places supplémentaires visent donc à la fois à combler le manque de places accumulé ces dernières années et permettre l’accueil des nouveaux entrants.
Sur ces 19 000 places supplémentaires, environ 17 000 sont en licence, pour moitié des filières en tension à l’échelle nationale (plus de 8 000 places en sciences et techniques des activités physiques et sportives - STAPS, droit, éco-gestion et première année commune aux études de santé - PACES, notamment) et pour l’autre moitié des filières en tension à l’échelle locale. 2 000 places concernent les brevets de technicien supérieur (BTS).

- Au niveau de la région académique Bourgogne Franche-Comté, cela représente 604 places supplémentaires déjà financées pour la rentrée 2018.

Il s’agit d’une première étape. La préparation de la rentrée universitaire va se poursuivre dans les mois à venir et le dialogue entre les rectorats et les universités se prolongera pour faire coïncider au mieux l’offre de formation avec la demande des futurs étudiants qui ont jusqu’au 13 mars 18 heures pour formuler leurs vœux sur la plateforme Parcoursup.
(Communiqué de la Région Académique de Bourgogne-Franche-Comté)