jeudi 19 septembre 2019
Le mosaïste a ajouté Dijon à la longue liste des villes du monde qui hébergent ses oeuvres. Il en a fixé six sur des façades du centre-ville.
Découvrez notre carte Google pour retrouver les six oeuvres.
Questions à...
La conseillère métropolitaine déléguée à l’emploi témoigne de la volonté de la Métropole d’accompagner les acteurs du territoire pour favoriser la création d’emplois et «permettre un développement économique harmonieux et solidaire».
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : L’«Absinthe de Pontarlier» devient une indication géographique de boisson spiritueuse

19/08/2019 18:55Imprimer l’article
Dès le XVIIIe siècle, de nombreux textes font état de l’élixir d’Absinthe dans la région de Pontarlier.
La Commission européenne a approuvé la demande d'inscription de l’«Absinthe de Pontarlier» en tant qu’indication géographique de boisson spiritueuse, indique la Représentation en France de la Commission Européenne ce 19 août.
Pour y prétendre, la culture et le séchage de la grande absinthe, les opérations de macération des plantes, de distillation du macérat, d’élaboration de la boisson spiritueuse ainsi que sa mise en bouteille doivent être réalisées sur les communes suivantes du département du Doubs : Arçon, Bannans, Bonnevaux, Boujailles, Bouverans, Bulle, Chaffois, Chapelle d’Huin, La Cluse-et-Mijoux, Courvières, Dommartin, Dompierre-les-Tilleuls, Doubs, Frasne, Granges-Narboz, Houtaud, Pontarlier, La Rivière-Drugeon, Sainte-Colombe, Vuillecin.

66.000 litres journaliers en 1914


L’«Absinthe de Pontarlier» est un spiritueux limpide de couleur jaune pâle tirant sur le vert. Son degré d’alcool lors de la mise en marché est supérieur ou égal à 45%. Le processus de production a lieu dans plusieurs communes - dont la commune de Pontarlier qui donne son nom à la boisson- situées dans le département du Doubs dans l’est de la France. Dès le XVIIIe siècle, de nombreux textes font état de l’élixir d’Absinthe dans la région de Pontarlier. Cette activité prend ensuite de l’ampleur jusqu’à atteindre 66.000 litres journaliers en 1914.

Interdite de 1921 à 1988


L’Absinthe de Pontarlier est alors exportée partout dans le monde et le monde artistique parisien de l’époque participe très activement à l’engouement autour de cette boisson. En 1921, la législation impose aux boissons anisées de ne pas contenir d’absinthe. Depuis 1988, année où les boissons spiritueuses à base d’absinthe furent à nouveau autorisées, on assiste dans la région de Pontarlier à une renaissance de la production de la plante et de l’élaboration de cette boisson spiritueuse. Cette nouvelle appellation va rejoindre les 238 indications géographiques de boissons spiritueuses déjà enregistrées (dont la liste est disponible dans la base de données eAmbrosia en cliquant ici).

Photo archives N.R.