dimanche 22 avril 2018
VIDEO - Le général Olivier Kim, commandant de la région de gendarmerie de Bourgogne-Franche-Comté, présidait ce mercredi matin la cérémonie hommage au colonel Arnaud Beltrame, décédé la semaine dernière à Trèbes (Aude) dans l'exercice de ses fonctions.
Questions à...
Ce mardi, la Région et l'Etat présentaient le Plan d’investissement dans les compétences 2018-2022 et sa phase d’amorçage 2018. Un plan qui entre dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle annoncée par le gouvernement et qui propulse le budget de la formation en position de plus gros budget du Conseil Régional. La vice-présidente en charge de la formation professionnelle nous livre son regard sur le projet gouvernemental, ses inquiétudes aussi, et plaide pour un changement complet de la façon de penser la formation. Interview.
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Le bois, le matériau délaissé qui incarne désormais l'avenir

14/04/2018 10:46Imprimer l’article
Dijon accueillait jusqu'à ce vendredi le huitième Forum International Bois Construction. L'occasion de faire le point sur la situation de notre région, moteur en la matière, tant pour ses productions, notamment de Douglas, et de Chênes, que pour ses projets, comme celui du futur siège de la Caisse d'Epargne de Bourgogne, le plus gros projet d'immobilier en bois de France.Les participants ont également été reçus en mairie par Nathalie Koenders.
Avec 1400 participants cette année, le huitième Forum International Bois Construction, qui se déroulait à Dijon pour la cinquième fois en Bourgogne-Franche-Comté après trois éditions à Beaune et une à Besançon de 2011 à 2014, est la deuxième plus importante manifestation des professionnels du secteur en Europe. Outre, comme sur chaque salon, les opportunités de business et de contacts qu'il engendre, il est l'occasion de dresser l'état des connaissances et des sauts technologiques de la construction et de l'architecture bois, un vecteur d'avenir tant en terme d'urbanisme que de développement durable.

Un forum enraciné en Bourgogne-Franche-Comté


Région pilote en la matière, la Bourgogne-Franche-Comté a accompagné l'organisation du forum à hauteur de 30.000 euros et présentait, dans le hall du Palais des Congrès, un stand de 50m2 novateur, concocté par l'école d'architecture de Nancy. Ainsi, en le visitant après s'être adressé aux participants en séance plénière, la présidente du Conseil régional, Marie-Guite Dufay, a tenu à affirmer sa «fierté» tout d'abord, d'accueillir pour la cinquième fois ce forum, concentration des «dynamiques pour que revive, s'intensifie et dure la construction bois qui est certainement la plus grande révolution que nous allons devoir entamer dans l'acte de construire et de rénover l'habitat et le bâtiment de demain. Et sice forum a été initié en Bourgogne, à Beaune il y a sept ans, il s'enracine en Bourgogne-Franche-Comté, ici dans la Métropole de Dijon, capitale nationale de la construction bois grande-hauteur avec le futur siège régional de la Caisse d'Epargne à Valmy».

Le bois, «pilier de la construction responsable»


Marie-Guite Dufay a aussi loué le territoire régional, «qui possède une force de frappe considérable, un écosystème vivant, robuste, propice, pluriel, diversifié autour de la forêt et du bois et bientôt le 11e parc national de feuillus». La Bourgogne-Franche-Comté est une des premières régions forestières de France, première pour le Chêne et le Douglas, «matériaux de construction bois par excellence», leader national de la construction bois pour les maisons individuelles, une filière de 5000 entreprises qui pèse 25.000 emplois, dont la moitié dans la construction bois, dont les leaders nationaux du lamellé collé et mondiaux de la tonnellerie.
Pour la présidente du conseil régional, le matériau bois est «sain, naturel, recyclable, peu énergivore, faible émetteur, grand stockeur de carbone, excellent isolant». Il est «le pilier de la construction responsable».

La Bourgogne-Franche-Comté au 5e rang des régions les plus boisées de France


Un discours en parfaite adéquation avec celui de la préfète, Christiane Barret, qui rappelle que face à l'enjeu et aux objectifs fixés par l'accord de Paris, «la filière forêt-bois apparaît comme l'un des piliers de la croissance verte». «Selon des estimations, la filière bois permettrait aujourd'hui d'éviter et de compenser l'équivalent de 20% des émissions françaises de CO2».
Ainsi, au 5e rang des régions les plus boisées de France (1,7 million d'hectares), la Bourgogne-Franche-Comté «offre des perspectives d'activité économique et d'emploi considérables». D'après la préfète, elle est déjà la région où la filière forêt-bois pèse le plus dans l'économie.

De nombreuses actions engagées


Au delà de ses qualités environnementales et énergétiques, «le bois a su montrer ses atouts dans la construction par sa rapidité de mise en œuvre, son confort thermique, son modèle d'économie circulaire, etc. au travers des actions déjà menées ou engagées, comme le plan «industrie du bois» de la Nouvelle France Industrielle porté par Adivbois, ou encore les plans «bois construction 1 et 2 pilotés par la direction de l'habitat, de l'urbanisme et des paysages».
Et de citer de nouvelles actions engagées en 2017 : une Etude prospective bois construction rénovation, le Plan bois construction 3, «qui s'attache à lever les freins culturels relatifs à la prescription bois» et la signature le 9 mars 2017de l'Alliance Nationale Bois Construction Rénovation».

«Si le médecin ne peut rien pour toi, habite une maison en bois»


Les participants au Forum ont également été reçus au Palais des Ducs par Nathalie Koenders, au nom du maire, François Rebsamen. La première adjointe a ainsi pu dire tout le bien que pense la municipalité de la filière bois, «qui prend son envol aujourd'hui après avoir été un peu délaissée au XXe siècle pour privilégier le béton. Le bois se doit de retrouver sa place et Dijon va y contribuer» assurait-elle, rappelant le projet de la Caisse d'Epargne notamment, «la plus grande construction immobilière en bois actuellement en projet dans l'Hexagone, qui va renforcer le rôle de Dijon, moteur dans la filière bois».
Et de conclure en citant un proverbe scandinave très parlant : «Si le médecin ne peut rien pour toi, habite une maison en bois».

Cyril Le Picard, le président de la filière, a à cette occasion affirmé combien notre région est dotée de «massifs magnifiques et d'entrepreneurs innovants, en Douglas bien-sûr mais aussi en chêne» et rappelé que l'organisation en 13 interprofessions France-Bois est un outil de dynamisme de la filière.
Sylvain Mathieu, vice-président du Conseil régional, outre le chêne de Bourgogne et le sapin Douglas du Morvan, citait également l'épicéa et le sapin du haut-jura comme une des fiertés de la région.
Nicolas Richoffer

La maquette du projet de la Caisse d'Epargne de Bourgogne-Franche-Comté (photos Jean-Christophe Tardivon) :


Photos N.R. :