lundi 10 décembre 2018
Questions à...
Le préfet de Côte-d'Or et de Bourgogne-Franche-Comté, Bernard Schmeltz, a réagi ce samedi pour Infos-Dijon.
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Le conseil régional investit dans la création de deux stations hydrogène à Auxerre et à Dole

16/11/2018 03:17Imprimer l’article
Les élus régionaux ont voté ce jeudi soir une aide globale de 1,37 million d’euros pour financer deux projets de stations hydrogène à Auxerre et à Dole. Le projet auxerrois, qui vise à basculer d’ici 2023 l’ensemble de la flotte de bus urbains en bus hydrogène, est une première en France.
C'est une première en France que la vice-présidente en charge de la transition écologique et de l'environnement, Frédérique Colas, a présenté ce jeudi soir aux élus du conseil régional, réunis en assemblée plénière. Un projet auxerrois novateur, pionnier, qui vise à basculer d’ici 2023 l’ensemble de la flotte de bus urbains en bus hydrogène.
Avec un second projet de station hydrogène à Dole, c'est une aide globale de 1,37 million d’euros que le conseil régional apporte.

Des bus hydrogène à Auxerre


Des deux projets présentés par l'élue de Joigny, celui d'Auxerre est celui qui capte le plus de crédits et d'attentions. La communauté d’agglomération de l’Auxerrois porte un projet ambitieux qui vise, au travers du déploiement de bus à hydrogène, à faire de ce territoire un exemple en termes de transition énergétique et de mobilité urbaine propre. Une aide régionale de 1.332.679 euros est accordée à la communauté d'agglomération de l'Auxerrois pour soutenir la création d'une station de production, stockage et distribution d'hydrogène (projet Eolbus).

Eolbus vise à faire basculer d’ici 2023 l’ensemble de la flotte de bus urbains en bus hydrogène. Pour ce faire, le déploiement aura lieu en plusieurs étapes : 5 bus seront opérationnels dès 2019, portés ensuite à 13 bus supplémentaires et une vingtaine de véhicules légers avant d’être doublée pour fournir l’intégralité du réseau de bus urbain de l’agglomération.
L’hydrogène sera produit localement à partir d’électricité renouvelable (éolien, hydroélectrique…). Ce projet de mobilité propre (émission zéro carbone) avec la possibilité de stocker l’énergie électrique renouvelable sera pionnier au plan national.

Une station hydrogène près de Dole


Une enveloppe de 39.100 euros est également accordée à la communauté d'agglomération du Grand Dole pour la mise en place d'une station hydrogène à Damparis près de Dole, sur la zone d’activité Innovia.
La communauté d’agglomération du Grand Dole s’est engagée depuis plusieurs années en faveur du développement de la filière hydrogène en s’appuyant sur un écosystème local fertile (site producteur Inovyn, l’entreprise Mahytec…). L’installation et la mise en service d’une station de distribution d’hydrogène sur le site du pôle Innovia de Dole – Damparis fait suite aux études préalables de l’AprISTHY (Association de PRéfiguraton de l’Institut de Stockage de l’Hydrogène) et marque une étape importante de cet engagement.
N.R.
Photo Nicolas Richoffer
 
?>