mardi 25 juin 2019
Les conditions météorologiques actuelles sont favorables à la pollinisation des graminées, espèce fortement allergisante, explique Atmo.
Questions à...
A l’issue d’une saison régulière historique en Jeep Elite avec la 3ème place au classement pour la JDA Dijon Basket et à l’approche du premier tour des playoffs, l’entraîneur Laurent Legname fait le point avec Infos-Dijon sur la réussite de son équipe ainsi que ses forces pour poursuivre l’aventure. Entretien.
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Les acteurs du monde agricole se mobilisent pour s'adapter au changement climatique

14/06/2019 10:41Imprimer l’article
C’est ce qu’ont montré les participants à la Conférence agricole régionale ce jeudi, au cours de laquelle la profession agricole a souhaité mettre en valeur des actions concrètes d’adaptation des exploitations et d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre.
En 2018, une sécheresse et une canicule sans précèdent se sont abattues sur la région. L’agriculture a été fortement impactée. La Conférence agricole régionale, qui s’est tenue jeudi 13 juin à Dijon, a permis de présenter les résultats des filières en 2018 et d’échanger sur les pistes concrètes de lutte contre le changement climatique. Près de 200 décideurs du monde agricole et des territoires se sont mobilisés à cette occasion.

2018 a été une année climatique extrême, avec un printemps très pluvieux suivi d’une sécheresse estivale et automnale avec des températures élevées. Des récoltes satisfaisantes sur les plateaux et pour les fourrages de printemps, des rendements médiocres dans les plaines et pour les prairies après juillet. Les éleveurs ont dû acheter des aliments pour compléter les rations.

Des cours élevés ont limité la dégradation des résultats pour les grandes cultures (le résultat courant 2018, estimé par actif familial, s’élève à 22.000 euros) et le lait de plaine (résultat courant : 18.000 euros). En élevage allaitant, les coûts alimentaires élevés et les cours bas se cumulent, la baisse des revenus perdure (résultat courant : 9.000 euros). Les AOP régionales viticoles et fromagères du massif jurassien affichent toujours une belle santé, avec des résultats courants respectivement de 60.000 euros et 27.000 euros.

Dans ce contexte, la profession agricole a souhaité mettre en valeur des actions concrètes d’adaptation des exploitations et d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre : évolution des itinéraires techniques, écoconception des bâtiments, sélection variétale, lutte contre de nouveaux ravageurs, développement de l’autonomie alimentaire et réorganisation des filières.

L’intervention de Nathalie Bréda, co-directrice du programme INRA sur «l’adaptation de l’agriculture et de la forêt au changement climatique», a ouvert le champ des possibles, avec la présentation des scénarios de changements, leurs conséquences et les perspectives d’adaptation à long terme.

Organisée par la Chambre régionale d’agriculture et Cerfrance Bourgogne-Franche-Comté, avec le soutien de la Région et de l’Etat, la Conférence s’est déroulée en présence de Bernard Schmeltz, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté et de Marie-Guite Dufay, présidente de la Région.
Communiqué du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté