vendredi 22 mars 2019
Avec notre vidéo de la manifestation.
Youth for climate Dijon a réussi à mobiliser environ 2000 lycéens et étudiants dijonnais à l'occasion de la grève et marche pour le climat ce 15 mars, suite à l'appel de Greta Thunberg.
Questions à...
Après l’affaire Christophe Dettinger, sur laquelle il revient largement pour Infos-Dijon, l’avocat dijonnais Jean-Philippe Morel représentera aussi l’association «Gendarmes et Citoyens» dans l’affaire de la caserne de Dijon et plaidera pour des policiers victimes en décembre dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Interview.
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Les amphibiens sont de sortie, protégeons-les

03/03/2019 14:42Imprimer l’article
La Société d'histoire naturelle d'Autun rappelle qu’afin d’empêcher que les amphibiens ne se fassent écraser sur la route, 13 actions de sauvetages sont mises en place en Bourgogne par différentes associations et bénévoles.
Communiqué de Presse de la Société d'histoire naturelle d'Autun :

Avec le retour du beau temps, les amphibiens sortent de leur cachette hivernale, pour rejoindre leur lieu de reproduction (une mare, un étang, un fossé gorgé d’eau…). Ce voyage n’est pas sans danger, surtout quand ils doivent traverser des axes routiers. Les migrations peuvent être spectaculaires avec plusieurs milliers d’individus traversant les routes sur quelques centaines de mètres. Si la route concernée est très circulante, la mortalité peut être extrêmement forte.
Pour limiter cette mortalité plusieurs actions sont mises en place sur le territoire bourguignon. Chacun peut participer à ces actions et ainsi contribuer à la protection des amphibiens.

Participer aux actions de sauvetage


Afin d’empêcher que les amphibiens ne se fassent écraser sur la route, 13 actions de sauvetages sont mises en place en Bourgogne par différentes associations et bénévoles. Elles sont de différents types : ramassage en soirée, capture grâce à une barrière-piège, déviation temporaire de la route. Les communes concernées sont : Genay et Val-Suzon pour la Côte-d’Or ; Urzy dans la Nièvre ; Antully en Saône-et-Loire ; Appoigny, Beine, Bellechaume, Bussy-en-Othe, Chamoux, Malay-le-Grand, Marsangy, Saint-Julien-du-Sault et Vergigny pour l’Yonne (voir cartographie).
Ces actions ne sont possibles que grâce à la participation de bénévoles. Votre aide est donc précieuse. Contactez-nous si vous souhaitez participer à l’une de ces actions.

Signaler des zones de traversées


Il est important de signaler les tronçons de routes sur lesquels vous avez observé des amphibiens. De un individu à plusieurs centaines, il est important d’identifier le maximum de sites. L’objectif est de trouver les zones d’écrasement à fort enjeu en Bourgogne, appelés « Points noirs ». Ces informations peuvent être transmises grâce à l’outil de saisie en ligne E-Observations sur le site http://faune.bourgogne-nature.fr ou en renvoyant vos observations par mail (voir contact).

Suivre des sites


Il y a de nombreuses données d'amphibiens sur les routes dans la base de données régionale, la Bourgogne Base Fauna (BBF). Certains de ces sites présentent un enjeu potentiel vis-à-vis de la problématique d'écrasement des amphibiens, mais il manque des informations pour estimer l'enjeu réel du site. C'est dans ce sens que vous pouvez nous aider en effectuant des inventaires sur certains de ces secteurs. Pour ce faire, contactez-nous, nous vous enverrons tous les éléments nécessaires pour mener à bien ces inventaires.
Vous trouverez plus d’informations sur la page du SOS Amphibiens de Bourgogne, sur le site de l’association Bourgogne-Franche-Comté Nature.

Renseignements :
Gaëtan Balay, chargé d’étude faune sauvage
03 86 78 79 87
shna.gaetan@orange.fr.


©SHNA

 
?>