mardi 15 octobre 2019
Le mosaïste a ajouté Dijon à la longue liste des villes du monde qui hébergent ses oeuvres. Il en a fixé six sur des façades du centre-ville.
Découvrez notre carte Google pour retrouver les six oeuvres.
Questions à...
La conseillère métropolitaine déléguée à l’emploi témoigne de la volonté de la Métropole d’accompagner les acteurs du territoire pour favoriser la création d’emplois et «permettre un développement économique harmonieux et solidaire».
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Les anti-éoliens se réjouissent d'une victoire symbolique

12/11/2016 15:06Imprimer l’article
Le collectif ACBFC compte accentuer son combat contre les éoliennes après l'annulation par la cour administrative d'appel de Lyon du schéma régional éolien de Bourgogne.
Après deux ans et demi de lutte devant les tribunaux, le collectif d’associations ACBFC est parvenu à faire tomber le schéma régional éolien, approuvé par le préfet et le président de Région en 2012.
«C'est une victoire de taille» se félicite Michel de Broissia, le président du collectif qui lutte contre «le développement anarchique des éoliennes dans notre région».
«La cour d'appel a sanctionné l'absence d'étude environnementale, ce qui n'est pas rien» poursuit-il. «Selon l'ancien SRE, 88% des communes de Bourgogne étaient favorables à l'éolien, quel que fut le potentiel éolien, la situation géographique, la densité de population ou le patrimoine… C'est un non-sens technique et environnemental !».


Le président affirmait ensuite les deux demandes prioritaires de l'association : une distance de protection de dix fois la hauteur des éoliennes, ce qui s'applique aujourd'hui en Bavière, et le «rétablissement des règles du code de santé publique qui ne s'applique plus pour les riverains d'éolienne depuis l'arrêté faisant passer le seuil de 30 à 35 dBA» pour ces habitants.

Aux cotés de Michel De Broissia, Dominique Loiseau. La restauratrice accueillait la conférence de presse dans son restaurant dijonnais, Loiseau des Ducs, mais c'est bien à l'enseigne historique de son défunt mari, à Saulieu, qu'elle pense : «En implantant des éoliennes partout, on détruit notre patrimoine. A Saulieu, on n'est pas une grande ville, on n'est pas dans le riche vignoble, on est une région rustique entre les sapins du Morvan et les charolaises de l'Auxois. Nos beaux paysages et nos beaux châteaux sont notre trésor le plus cher. C'est ce qui plaît à nos clients et on va tout gâcher».

N.R.