mercredi 11 décembre 2019
L'événement «Clos et château scintillants» propose de nombreuses animations les 15 et 22 décembre à Vougeot. Au programme : visites guidées théâtralisées au rythme des contes de Noël de Bourgogne-Franche-Comté, des démonstrations et bien sûr des dégustations gourmandes.
Questions à...
Depuis mars 2018, Sophie Harent occupe la direction du musée Magnin. À l'occasion d'un nouvel accrochage, elle explique pour Infos-Dijon comment elle donne un nouveau souffle à ce musée national.
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Les organismes de la formation professionnelle en communauté, pour innover

16/09/2019 17:24Imprimer l’article
La communauté est lancée à l’initiative du Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté, avec l’appui d’Emfor.
Fin 2018, le Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté signait avec l’Etat et les partenaires sociaux le Pacte régional d’investissement dans les compétences (Pric) dont l’objectif majeur est de faciliter l’accès à l’emploi. L’investissement est de 251 millions d’euros sur la période 2019-2020.

La communauté des organismes de la formation professionnelle est l’une des actions issues de ce plan. L’idée : «Créer un espace de bienveillance, qui appartient aux organismes de la formation professionnelle, où ils vont pouvoir échanger sur leurs pratiques, avoir un temps de respiration, pour de nouvelles collaborations et de l’intelligence collective».
Jeudi dernier au Palais des Congrès, c’est notamment en ces termes qu’a été présentée la communauté par Océane Charret-Godard, vice-présidente du Conseil Régional en charge de la formation continue, des mutations économiques, du dialogue social territorial et de l’orientation.



Renforcer une dynamique, collective


Les engagements du Conseil Régional Bourgogne-Franche-Comté au travers du Pric ont été réaffirmés («aides à la mobilité triplées, réévaluation de la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle, forfait de 200 euros au début de la formation»), mais c’est bien sur l’esprit du collectif que la communauté a été officiellement lancée.

«Cette communauté pourra interagir sous forme d’échanges, d’ateliers avec un objectif : l’ouvrir aux acteurs de l’emploi dans les territoires, pour que l’acquisition et le développement des compétences ne soit pas uniquement de la responsabilité des organismes de formation, pour répondre ensemble aux changements qui s’accélèrent. Car c’est une responsabilité collective», a tenu à poursuivre Océane Charret-Godard, précisant que dans un contexte de réforme de la formation professionnelle (loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel), et au regard des enjeux économiques et numériques, les organismes doivent faire face «dans une intelligence collective» et non dans un repli de pratiques décalées de la manière de penser et d’apprendre aujourd’hui.

Faire vivre un écosystème pour donner une dynamique à l’innovation dans la formation professionnelle, c’est la démarche qui a été impulsée lors de la journée de lancement de la communauté, rythmée par des interventions portant sur l’aspect global de celle-ci puis par des ateliers de travail.
300 personnes ont participé au lancement de la communauté, dont ce premier rendez-vous était concocté par l’équipe de Muriel Vergès-Caullet, Présidente d’Emfor et conseillère régionale déléguée au Service public de l’orientation.

D’après des chiffres de fin 2018, «en Bourgogne-Franche-Comté, 117.000 personnes sont potentiellement concernées par le Pric, 79.000 demandeurs d’emploi de 26 ans et plus et 38.000 Neet (personnes ni en emploi, ni scolarisées, ni en formation).

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier