jeudi 19 octobre 2017
Questions à...
Un an après son élection, le premier secrétaire de la section PS de Dijon revient sur l'année écoulée et parle de l'avenir dans une longue interview accordée à Infos-Dijon : l'échec du PS aux élections présidentielles et législatives, le processus de refondation du parti, la concurrence de La France Insoumise, la politique de La République en Marche, ou encore la mairie de Dijon… Tous les sujets sont abordés, sans langue de bois.
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Une semaine pour «changer le regard sur notre industrie»

15/03/2017 20:23Imprimer l’article
Christophe Sirugue était à Dijon ce mercredi pour le lancement national de la «Semaine de l'Industrie».
Le Secrétaire d'Etat à l'Industrie, au Numérique et à l'Innovation n'a pas choisi la Bourgogne-Franche-Comté parce que c'est sa terre natale, mais pour sa place de «première région industrielle de France».
Dans le cadre de cette semaine, 166 événements auront lieu dans notre région du 20 au 25 mars.
Accueilli par la Préfète de Région, Christiane Barret, dans les salons de la Préfecture, entouré d'une myriade d'élus et d'acteurs économiques, le Secrétaire d'Etat à l'Industrie, au Numérique et à l'Innovation, Christophe Sirugue, était à Dijon ce mercredi pour présenter la «Semaine de l'Industrie», qui se déroulera du 20 au 25 mars dans toute la France.
En Bourgogne-Franche-Comté, «la première région industrielle de France» comme l'a rapidement rappelé le ministre dans son allocution, ce ne sont pas moins de 166 événements qui auront lieu sur tout le territoire.
«C'est un événement majeur, et surtout l'occasion de porter quelques messages sur le travail dans ce secteur d'avenir» lançait-il, s'attelant à déconstruire les «visions passéistes» que trop de gens ont de l'industrie. «Avec tous les acteurs du secteur, nous contribuons à réinverser la tendance à la désindustrialisation. Cela passe par les évolutions numériques et par la richesse du tissu de petites et moyennes entreprises. Ce réseau, on en a besoin et beaucoup de collectivités travaillent à le soutenir. Les pôles de compétitivité, par exemple, sont un outil armé en la matière».

«De nombreux métiers émergeront»


Christophe Sirugue s'est également adressé aux jeunes, indirectement : «Je veux leur dire combien ils sont importants. Tous les chefs d'entreprises industrielles me parlent de leurs problèmes de recrutement. C'est un élément à prendre en compte en cette période de fort chômage, particulièrement chez les jeunes».
Et d'aller plus loin dans ce sens : «quand j'entends dire que l'industrie du futur sera destructrice d'emplois, je m'inscris en faux ! Certains métiers disparaîtront peut-être, mais de nombreux autres émergeront. Chacun doit prendre conscience que l'ère du numérique est venue s'installer dans l'industrie. L'industrie du futur n'est ni un gadget, ni un label, mais une réalité et une opportunité à saisir».
Pour le gouvernement que personnifiait Christophe Sirugue, la semaine de l'industrie doit permettre de faire naître des vocations. «L'industrie n'est fermée à personne» poursuivait-il, pensant notamment aux femmes, et précisant que «cette filière, ce n'est pas que la mécanique, mais aussi la mode, le cinéma, etc».

1000 projets soutenus par l'Etat


Citant notamment la banque publique d'investissement, le programme d'investissement d'avenir, et Business France, «un acteur important», Christophe Sirugue précisait que le gouvernement «a fait le choix de mobiliser tous les acteurs et de soutenir 1000 projets avec 9 millions d'euros d'aides» à l'occasion de cette semaine de l'industrie. «La mobilisation n'est pas celle de l'Etat mais celle de tous. «Cette semaine doit permettre une synergie de messages positifs sur l'industrie du futur» concluait-il, résolument enthousiaste quand au dynamisme de notre région Bourgogne-Franche-Comté lors de cette opération.

Devant notamment Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, Kheira Bouziane, députée de Côte d'Or, Pierre Pribetich, adjoint au maire de Dijon, Jean-Claude Lagrange, conseiller régional, ainsi que des représentants du Medef et de l'UIMM notamment, Pierre Etienne Girardot, conseiller économique de la préfète, est ensuite revenu en détail sur le programme en Bourgogne-Franche-Comté. Le nombre d'événements, est en augmentation pour cette 7e édition. Il soulignait particulièrement le salon SMILE (Salon des Métiers Industriels et de l'Entreprise) qui se déroulera au Creusot, pilier de l'industrie bourguignonne, et qui «vise à raconter l'histoire de la fabrication d'un produit et montrer toute la complexité et la richesse du processus industriel», ainsi que le forum organisé par l'UIMM à Dijon.
Texte et photos Nicolas Richoffer

Cliquez ici pour accédez au programme complet des 166 événements 

en Bourgogne-Franche-Comté sur le site officiel.