vendredi 16 novembre 2018
L'Agence Régionale de Santé a présenté ce vendredi Inga, une étudiante de 23 ans qui devient ambassadrice de la vaccination dans le cadre de la campagne massive lancée ce début octobre. 2.900 jeunes ont déjà été vaccinés sur les quelque 40.000 ciblés.
Questions à...
Le secrétaire de la section de Dijon du Parti Socialiste revient sur sa fidélité à Ségolène Royal et explique pourquoi elle serait selon lui une bonne candidate pour «rassembler la gauche», notamment au regard de son engagement pour la transition écologique, et de sa force de caractère au service d'«idées justes».
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté

CANCER DU SEIN : L’Institut de Cancérologie de Bourgogne, c’est «50 ans d’engagement dans la prise en charge du cancer»

01/10/2018 13:16Imprimer l’article
En 2018, 3 600 actes de radiologie ont d’ores et déjà été réalisés à la Clinique Drevon à Dijon .
Cette année 2018 marque la 50ème année d’existence et d’action de l’Institut de Cancérologie de Bourgogne, Institut privé spécialisé dans le traitement du cancer, qui se déploie sur trois sites, à Dijon, Auxerre et Chalon-sur-Saône.
 
Equipée dès 1968 d’un département de radiothérapie, la Clinique Drevon, site dijonnais de l’Institut, a tenu à rester en pointe et à innover afin d’apporter une réponse optimale aux patients du bassin de vie dijonnais. A l’approche d’Octobre rose, la Clinique, établissement du Groupe C2S, réaffirme son engagement pour une approche globale et transversale dans la prise en charge des cancers du sein.
 
La Clinique propose en effet aux patientes une prise en charge complète. Dotée d’un centre de radiologie de pointe sur site (premier mammotome de la région), elle intervient de la phase de prévention à celle du diagnostic, jusqu’au traitement. Ainsi les patientes peuvent se voir proposer un parcours de soins pluridisciplinaire allant de la chirurgie, à la radiothérapie et si besoin de la chimiothérapie jusqu'à la chirurgie reconstructrice.
La Clinique Drevon propose également des soins complémentaires, dits de «supports», comprenant soins esthétiques, sophrologie, naturopathie, activité physique adaptée, et réflexologie (initiation à la méditation de pleine conscience). Une association de patients, Carpe Diem21, a par ailleurs été créée à l’initiative du Dr Jolimoy.
 
Depuis 2014, ce sont ainsi plus de 4 800 femmes pour lesquelles un diagnostic de cancer du sein a été posé. Elles ont été ensuite dirigées vers le traitement le plus adéquat selon le type de leur pathologie.
 
Après l’arrivée de deux nouveaux praticiens (les Drs Lepinoy et Lorgis) à Dijon au cours des quatre derniers mois, deux nouveaux praticiens supplémentaires seront recrutés à l’Institut de Cancérologie de Bourgogne en 2019.
 
Dans l’optique de maintenir des soins toujours plus performants, un nouveau scanner dosimétrique (de préparation à la radiothérapie) est en cours d’installation dans le service de radiothérapie.
 

Quelques chiffres :


- Depuis plus de 30 ans, plus de 60 000 patients ont été traités à l’Institut de Cancérologie de Bourgogne, dont 28 000 sur le site Dijon.
- Depuis 2005, 11 275 patientes ont été traitées pour un cancer du sein à l’ICB.
- Depuis 2014, plus de 4 800 diagnostics de cancer du sein ont été effectués.
- En 2018, ce sont d’ores et déjà plus de 3 600 actes de radiologie qui ont été réalisés à Dijon (Mammographies, IRM, etc ;).
- En moyenne, 5 000 actes de radiologie sont réalisés par an à Dijon.

Photo : ICB