lundi 10 décembre 2018
Questions à...
Le préfet de Côte-d'Or et de Bourgogne-Franche-Comté, Bernard Schmeltz, a réagi ce samedi pour Infos-Dijon.
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté

CONVENTION TER BFC 2018-2025 : L’unité de l’action syndicale «porte ses fruits» selon la CGT

30/05/2018 17:30Imprimer l’article
Avec le retrait de l'article 19 et la validation des maires pour la fermeture des guichets dans les gares, «ce sont des pans du service public que les cheminots ont réussi à sauvegarder par leurs actions» se félicite le syndicat.
Communiqué de la CGT Cheminots de Dijon :

L’exécutif de la région Bourgogne-Franche-Comté a entendu le mécontentement et les exigences des cheminotes et cheminots.

Plusieurs manifestations, interpellations et distributions informatives ont eu lieu devant la région SNCF BFC et le Conseil Régional tant aux élus qu’aux usagers. La dernière, le jour du vote en plénière de la convention TER a vu le retrait de l’article 19 de cette convention, prévoyant les conditions d’ouverture à la concurrence de la ligne Dijon Besançon ou Dijon Belfort et le transfert possible des agents, du matériel roulant et des centres de maintenance.

Engagés contre le «pacte du ferroviaire» du gouvernement, les cheminots de la région et leurs organisations syndicales ont continué de regarder du côté des applications de cette loi dans les territoires.

En retirant cet article 19 et en liant la fermeture des guichets dans les gares à leur validation par les maires concernés, ce sont des pans du service public que les cheminots ont réussi à sauvegarder par leurs actions.

La convention reste néanmoins très péjorante, notamment la trajectoire financière qui va contraindre drastiquement les effectifs et exiger une productivité refusée par les cheminots, car ce sont des moyens qui manqueront pour assurer la qualité de service.

La Vot’Action des cheminots, avec une participation importante de 62 %, a exprimé un rejet massif de 94,1 % de cette réforme et cela contribue largement à ces décisions.
Les cheminots sont fiers de ce qui a été réalisé dans l’unité.
Il faut poursuivre pour combattre cette réforme injuste et inefficace socialement et économiquement.

 
?>