samedi 20 avril 2019
Une opération de grutage est effectuée en ce milieu de semaine du côté de la place de la Libération.
Questions à...
Après l’affaire Christophe Dettinger, sur laquelle il revient largement pour Infos-Dijon, l’avocat dijonnais Jean-Philippe Morel représentera aussi l’association «Gendarmes et Citoyens» dans l’affaire de la caserne de Dijon et plaidera pour des policiers victimes en décembre dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Interview.
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté

INDUSTRIE : Le Pôle Formation UIMM 21-71 ouvre ses portes sur des métiers modernisés

11/02/2019 14:33Imprimer l’article
C’est notamment ce qu’a permis de montrer aux visiteurs la première des deux journées portes ouvertes du pôle de formation. La prochaine journée du genre est annoncée le samedi 16 mars.
Le coeur de métier promu et défendu par l’Union des industries et métiers de la métallurgie reste bien le même : la métallurgie. Au sens strict du terme, celle-ci subit encore aujourd’hui, à tort sur bon nombre de points, une image peu reluisante. L’UIMM - comme d’autres fédérations patronales de branches manquant de main d’oeuvre et de compétences - entend accentuer un travail sur l’image de l’industrie, notamment en parlant systématiquement depuis 2018 de Fabrique de l’Avenir.

Des formations d’avenir, sur des équipements de pointe


A l’entrée du Pôle Formation UIMM 21-71, sur le site de Dijon (6 allée André Bourland), c’est cet intitulé qui était mis en avant ce samedi, cela à l’accueil des visiteurs par les responsables de la structure ainsi que plusieurs formateurs.
Elle propose des formations (une vingtaine), toutes en alternance, des trois années de bac jusqu’au master. Sur les trois dernières années, le Pôle a formé en moyenne 350 jeunes par an, et près de 500 salariés ont été accueillis en formation continue en 2018. La structure est aussi dotée d’un îlot de formation technique individualisée permettant d’apporter un appui personnalisé à des demandes plus ponctuelles.
Au sein des locaux sur le site de Dijon, c’est la modernisation des outils qui se remarque. Dans la partie dédiée à la maintenance et à l’électrotechnique par exemple, l’automatisation est développée. Au centre d’usinage, l’évolution est visible sur les machines de tournage et de fraisage. Et comment ne pas parler du pôle d’excellence robotique, où une licence est déjà proposée et une école d’ingénieurs ouvrira en 2020.

«Le taux de placement est au moins de 80 %»


C’est donc sur une image moderne de l’industrie, agrémentée de technologies repoussant sans cesse les limites de l’intelligence, que le Pôle Formation UIMM 21-71 insiste, tout en faisant remarquer que «le taux de placement est au moins de 80 % pour les futurs diplômés», dans un secteur on l’a dit en besoin de compétences. Et la structure de formation tient à son offre en alternance dans une démarche de transmission des savoir-faire au coeur des industries.
Rappelons que le contrat en alternance stipule un rythme mensuel de deux semaines en pôle de formation et deux semaine en entreprise. Dans le cadre d'un contrat de professionnalisation, une semaine est passée au pôle et les trois autres semaines le sont en entreprise.
Une deuxième journée portes ouvertes est annoncée le samedi 16 mars, à nouveau sur les sites de Dijon et Chalon-sur-Saône. Toutes les informations pratiques sont à consulter en cliquant ici.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier