mardi 20 août 2019
Le mosaïste a ajouté Dijon à la longue liste des villes du monde qui hébergent ses oeuvres. Il en a fixé six sur des façades du centre-ville.
Découvrez notre carte Google pour retrouver les six oeuvres.
Questions à...
La conseillère métropolitaine déléguée à l’emploi témoigne de la volonté de la Métropole d’accompagner les acteurs du territoire pour favoriser la création d’emplois et «permettre un développement économique harmonieux et solidaire».
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté

PARIS 2024 : Tous réunis au Creps de Dijon pour fêter les Jeux Olympiques

14/09/2017 11:29Imprimer l’article
Ce mercredi soir, les acteurs du monde sportif de toute la région Bourgogne-Franche-Comté étaient réunis au Centre de Ressource et d'Expertise à la Performance Sportive de Dijon pour assister à l'annonce officielle de l'attribution des Jeux Olympiques de 2024 à Paris.
Réunir de nombreuses personnalités sportives, politiques et institutionnelles, des chefs d'entreprise, dirigeants du mouvement sportif, et bénévoles pour impulser tous ensemble une dynamique olympique dans la Région : tel était le but de cette soirée festive organisée mercredi soir au Creps de Dijon, avec pour point d'orgue, sur écran géant, l'annonce officielle, en direct depuis Lima (Pérou), de l'attribution des Jeux Olympiques de 2024 à la France. Cette soirée était d'autant plus enthousiaste que le choix de Paris ne faisait plus de doutes depuis quelques mois et l'accord tripartite entre le Comité International Olympique, la ville de Paris et sa concurrente, Los Angeles, qui organisera pour sa part les J.O. de 2028.

Paris 2024, «un atout pour notre région»


Dès la fin d'après-midi ont été organisés des ateliers de réflexion aux thèmes très révélateurs des ambitions régionales : «Faire de Paris 2024 un atout majeur pour notre région», «Engagement de la jeunesse et des services civiques» et «Entreprises de la CPME, réussir ensemble». Des animations sportives, socioculturelles et musicales étaient également au programme pour attendre l'heure fatidique de l'annonce officielle.
Celle-ci est d'ailleurs arrivée avec quelques minutes d'avance. Alors que le médaillé olympique et double champion du monde de hand, Jackson Richardson, passe la parole au champion olympique de lutte Steeve Guénot pour l'entendre raconter son parcours et son expérience, ce dernier est interrompu par Alain Graillot, au micro : «Steeve, nous y sommes ! Le vote a lieu en avance…» Un art d'heure plus tôt que prévu, tous les regards se tournent vers l'écran géant.

Marseillaise spontanée


A l'image, la nouvelle est officialisée. Anne Hidalgo, la maire de Paris, est en larmes. Dans la salle, tout le monde applaudit : la joie se lit sur les visages de Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, entourée de sa vice-présidente aux sports, Laetitia Martinez, mais aussi de Nathalie Koenders, première adjointe du maire de Dijon, François Rebsamen, qui arrivera à l'heure prévue… donc quelques minutes trop tard ! Sont également là Pauline Jouan, directrice de cabinet de la Préfète, Frédérique Alexandre-Bailly, la rectrice, Ludovic Rochette et Catherine Louis, vice-présidents du Conseil Départemental, Benoit Willot, président de la CPME de Côte-d'Or, ainsi que Jean-Pierre Papet et Jean-Marie Vernet, présidents des Comités Régionaux Olympiques et Sportifs de Bourgogne et de Franche-Comté.
Dans la salle, les jeunes sportifs se lâchent spontanément et chantent la Marseillaise de tout leur cœur. Ici, au Creps, ils se destinent à des carrières de haut niveau. Ils le savent, certains d'entre eux seront en compétition aux Jeux Olympiques de 2024. A cet instant précis, ils en rêvent tous. Ils s'y voient tous.

Dijon, base arrière ?


Dans leurs brèves prises de paroles, les officiels ne cachent ni leur enthousiasme, ni leurs ambitions : François Rebsamen veut que Dijon soit une base arrière d'une ou plusieurs équipes, pourquoi pas française(s). «C'est un vrai projet. Nous sommes proches de Paris et nous avons de nombreuses installations de qualité». Marie-Guite Dufay rappelle que «la région travaille à accompagner les ligues» et n'oublie pas les jeux paralympiques : «ils vont impulser une vraie politique en faveur des personnes handicapées… J'y suis fondamentalement attachée». Pauline Jouan aussi, rappelant la proximité de la Côte-d'Or avec Paris, affirme que «ces jeux sont une chance pour nous» tandis que Jean-Pierre Papet souligne pour finir qu'«il n'y a pas de sport sans engagement bénévole».
Vice-présidente de la Région en charge des sports, Laetita Martinez l'affirme : «il y a de belles choses à construire». «Il faut mener une réflexion sur la façon de structurer le haut-niveau sur le territoire. Le sport est aussi un vecteur d'identité de la Bourgogne-Franche-Comté». Il reste maintenant sept ans à tout le monde pour faire en sorte que notre région brille à Paris en 2024. Pari tenu.
N.R.

Trois médailles d'or de la Jeunesse et des Sports et de l'Engagement Associatif ont été remises à cette occasion :
- A Christian Boschetti pour son engagement associatif.
- A Gérard Mattiucci pour son implication dans le karaté
- A Denis Maire, président de la Ligue de Bourgogne de Triathlon