mercredi 23 janvier 2019
Les forces de l'ordre ont donné l'assaut immédiatement après cette avancée spectaculaire des Gilets Jaunes, ce samedi en fin d'après-midi lors de l'acte X, après une manifestation massive dans le centre ville. Nos reportages vidéo.
Questions à...
L’avocat du barreau de Dijon représente une association qui s’est portée partie civile dans l’affaire dite du boxeur. Il revient pour Infos-Dijon sur la première audience, à laquelle il a participé, sur le coté politique et médiatique de l’affaire, mais aussi sur le duel de cagnottes et sur «l’attaque» de la gendarmerie de Dijon. Interview (+vidéo).
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté

REFORME FERROVIAIRE : Dénonçant un «débat confisqué», les cheminots vont interpeller les parlementaires

12/04/2018 11:51Imprimer l’article
Les Organisations Syndicales CGT - UNSA - SUD Rail - CFDT demandent l’ouverture de réelles négociations, à l’appui de la plateforme unitaire, sur d’autres bases que le texte actuellement imposé.
Communiqué de la CGT cheminots de Dijon :

Le Gouvernement lance une attaque sans précédent contre la SNCF, le service public ferroviaire, avec des conséquences à venir néfastes pour les usagers et les citoyens en termes d’aménagement du territoire, de qualité de la production, de tarification…

Les Organisations Syndicales CGT - UNSA - SUD Rail - CFDT demandent l’ouverture de réelles négociations, à l’appui de la plateforme unitaire, sur d’autres bases que le texte actuellement imposé. Elles enjoignent également le gouvernement à rompre avec sa stratégie du passage en force par ordonnances.

A l’heure actuelle, le constat est sans appel : refus total de négocier, de répondre aux questions des organisations syndicales et de tenir compte des projets ou propositions alternatives notamment en termes de financements, de relance du Fret, d’avenir des lignes de proximité, d’une production en qualité et en sécurité…

En plus de faire preuve d’une psychorigidité qui cache une certaine fébrilité, le Gouvernement joue la carte de l’enfumage, du mensonge, en tentant de démontrer qu’après les débats à l’Assemblée Nationale, qui se tiennent cette semaine, la loi serait votée. Contrairement à ses annonces, tentant de créer l’illusion, le processus législatif qui valide un texte en loi applicable est bien plus complexe, et que quel que soit le scénario, le texte ne sera pas validé avant fin juin.

A cet effet, les organisations syndicales régionales CGT - UNSA ferroviaire – SUD Rail - CFDT ont décidé d’interpeller les élus politiques de la région qui seront acteurs de ce processus législatif. Cela se traduira par des rencontres le vendredi 13 avril à Dijon auprès du député Didier Martin, à Montbard auprès de la députée Yolaine De Courson et à Besançon auprès du sénateur Jacques Grosperrin.

 
?>