jeudi 12 décembre 2019
L'événement «Clos et château scintillants» propose de nombreuses animations les 15 et 22 décembre à Vougeot. Au programme : visites guidées théâtralisées au rythme des contes de Noël de Bourgogne-Franche-Comté, des démonstrations et bien sûr des dégustations gourmandes.
Questions à...
À l'occasion des 70 ans de la fondation de la première communauté Emmaüs par l'abbé Pierre, Anne-Marie de Bailliencourt présente les évolutions de la communauté installée à Norges-la-Ville, en périphérie de Dijon.
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté

RÉGION : François Sauvadet dénonce le manque de transparence sur les tarifs des TER

14/11/2019 18:44Imprimer l’article
Le président du groupe d'opposition de la droite et du centre au conseil régional considère qu'«il est insupportable que le contribuable soit appelé à payer la hausse des abonnements TER décidée par la Présidente et sa majorité».
Communiqué de François Sauvadet du 14 novembre 2019 :

Tarifs des TER : Les élus Républicains de la Droite et du Centre dénoncent le manque de transparence

Il y a un an presque jour pour jour, Marie-Guite DUFAY et sa majorité faisaient voter une hausse de 5% des abonnements TER mensuels et annuels sans communication préalable aux usagers. Seuls les élus de la Droite et du Centre avaient alerté la Présidente et s’étaient opposés à cette inflation brutale.

Cette décision avait entrainé une vague de protestations de la part des usagers du train régional en plein mouvement des « gilets jaunes » obligeant Marie-Guite DUFAY à demander un « geste commercial » à la SNCF pour neutraliser la hausse des prix des abonnements. Geste commercial qui était tout à fait justifié au titre de l’article 36 Indemnisation des voyageurs de la Convention TER et par les quelque 40 jours de perturbations du trafic TER subis par les usagers en 2018.



Les élus de l’Assemblée régionale apprennent seulement maintenant, à la lecture de l’avenant n°3 soumis au vote vendredi 15 novembre 2019, que  le coup de pouce annoncé par la Présidente en décembre 2018 sera supporté intégralement par la région et donc par le contribuable. Le montant de la facture de ce « geste commercial » est de l’ordre du million d’euros.

Les élus Républicains de la Droite et du Centre demandent donc à Marie-Guite DUFAY si l’article 36 de la convention TER a bien été activé en 2018 et s’il le sera en 2019 pour indemniser les usagers TER des grèves et des perturbations du trafic sur le réseau régional.

Sans parler des droits et des devoirs de la SNCF, il est insupportable que le contribuable soit appelé à payer la hausse des abonnements TER décidée par la Présidente et sa majorité alors que 88% du prix du billet TER sont déjà financés par de l’argent public selon la Cour des Comptes.

Encore une fois, les élus Républicains de la Droite et du Centre dénoncent le manque de transparence de la gestion socialiste de la région, pointé du doigt récemment par le rapport de la Chambre régionale des comptes.

Ce manque de transparence nous inquiète alors que la majorité de gauche à la région s’apprête à faire voter une nouvelle hausse des prix des billets occasionnels de 3,4% et jusqu’à 6,7% pour les trajets de plus de 71Km. Une hausse qui sera continue jusqu’en 2025 à l’exception de 2021… année des prochaines élections régionales !

Ces nouveaux tarifs qui devraient faire l’objet d’un débat public sont en fait inscrits à l’ordre du jour de la prochaine Commission permanente qui se tient à huis clos le 22 novembre et où deux tiers des élus ne sont pas autorisés à siéger ! Là encore c’est inacceptable.

Les élus Républicains de la Droite et du Centre demandent solennellement à la Présidente que la hausse du prix des billets de train soit débattue publiquement par l’ensemble de l’Assemblée régionale.

François SAUVADET,
Président, Et les élus du groupe Union des républicains de la Droite et du Centre