samedi 23 juin 2018
Questions à...
Le tourisme est en pleine mutation en France. Pour éclairer les enjeux de ce secteur, Infos-Dijon a interrogé Sladana Zivkovic, la présidente du nouvel office de tourisme de Dijon Métropole. Elle nous parle modernisation des visites, développement du numérique, ouverture des commerces le dimanche et tourisme vert.
> Bourgogne - Franche-Comté > Bourgogne - Franche-Comté

VIDEO : Les militants de l'association Combactive à Dijon pour la journée sans fourrure

14/01/2018 21:55Imprimer l’article
Une opération de sensibilisation au grand public avait lieu samedi après-midi place François Rude à Dijon à l'occasion de la journée sdans fourrure, qui coïncidait avec le début des soldes. Rencontre et explications en vidéo.
A Dijon comme à Belfort, Paris, Marseille, Poitiers, Orléans ou encore Montpellier, des actions de sensibilisation ont eu lieu à l’occasion de la «Journée Sans Fourrure» ce samedi 13 janvier 2018. Cette journée a été choisie symboliquement parce qu'avec l'ouverture des soldes, elle correspond à un pic dans les achats de prêt-à-porter en France.

« Lancée en 2007, cette journée d’action a pour objectif d'envoyer un message fort contre le commerce de la fourrure auprès des personnes venues faire les soldes », explique Fabien Robert, président de Combactive. « Nous souhaitons que la souffrance des animaux, élevés puis tués pour leur fourrure dans des conditions abominables, ne soit plus dissimulée. La fourrure se retrouve aujourd’hui principalement sur les cols, les vestes, les bottes...  Le prix très bas des articles contenant de la vraie fourrure trompe de nombreux acheteurs. La fourrure animale est en effet parfois moins chère que la fausse fourrure. »

Une réglementation pour le bien-être des animaux


Des avancées majeures contre l’industrie de la fourrure ont été obtenues ces dernières années. Les élevages d'animaux pour leur fourrure est interdit aujourd'hui dans de nombreux pays : Royaume-Uni, Autriche, Pays-Bas (délai jusqu'en 2024), Croatie, Slovénie, Bosnie-Herzégovine, Serbie, République de Macédoine, et République Tchèque. L'Allemagne a adopté une réglementation pour le bien-être des animaux qui amènera à la fermeture des élevages d’animaux à fourrure.

Notre vidéo :