mardi 30 mai 2017
Questions à...
Dans une interview accordée à infos-dijon, la présidente de la Région Bourgogne - Franche-Comté donne sa vision de la future métropole dijonnaise et relève notamment, «il n’y a surtout pas un problème de concurrence entre la région et la future métropole».
> Campus > Campus

DIJON : Une remise de diplômes «so american» pour la Burgundy School of Business

02/04/2017 18:41Imprimer l’article
La première promotion «BSB» de l'ancienne ESC Dijon a vécu un grand moment à l'américaine, ce samedi au Zenith de Dijon.
Près de 600 anciens élèves de la Burgundy School of Business ont reçu leur diplôme ce samedi 1er avril au Zénith de Dijon. Si c'était la 116e cérémonie de remise des diplômes de l'école, ancienne ESC Dijon, c'était aussi la première promotion de diplômés estampillés Burgundy School of Business (l'école a changé de nom en 2016), qui a donc vécu son «Graduation Day BSB» dans une cérémonie grandiose, à l'américaine, avec environ 2000 spectateurs, familles et amis émus d'assister à ce grand moment de la vie étudiante.
Tous les programmes de BSB étaient concernés : Bachelor, Master Grande Ecole (MGE), School of Wine & Spirits Business, MS MECIC-Paris spécialisé en management culturel, et Executive Education (Formation Continue).
La Cérémonie s'est déroulée en présence de Gérard Desbois, Président de BSB, et était dirigée de main de maître par Stéphan Bourcieu, Directeur Général de BSB. Celui-ci, en rappelant combien «une grande école de management est un grand vecteur de rayonnement», a rapidement passé la parole à Pierre Pribetich, premier vice-président du Grand Dijon, qui a pris le micro quelques minutes au nom de François Rebsamen : «Certains moments de la vie étudiante se doivent d'être fêtés dans la joyeuse allégresse».

«Investissez dans notre Métropole»


Qualifiant la cérémonie de «so american» dans un accent parfait, Pierre Pribetich saluait les excellents classements de l'école, notamment sa 76e place mondiale au classement du Financial Times. Il félicitait également les 600 diplômés, qui ont «choisi de venir étudier ici, à Dijon». «La dimension internationale de l'école est en parfaite symbiose avec la politique d'attractivité de notre territoire» lançait-il, rappelant à l'assemblée le double label Unesco de Dijon, la future cité de la Gastronomie, «présentée il y a quelques jours au président de la République, François Hollande». Concernant le passage de la communauté urbaine au statut de Métropole, il assurait que celle-ci resterait une partenaire privilégié de l'école. Pierre Pribetich concluait son allocution en affirmant : «nous travaillons pour conserver nos étudiants. Alors n'hésitez pas, investissez dans notre métropole !».
Océane Charret-Godard, vice-présidente du Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté, en charge de la recherche, de l’enseignement supérieur, de l’université, vantait ensuite la «politique volontariste» de la Région, remerciant notamment BSB pour s'être «beaucoup investie dans la COMUE BFC». «Amplifier le rayonnement du territoire et créer les conditions pour vous émanciper et vous épanouir font partie des ambitions du Conseil Régional, qui consacre un budget de 35 millions d'euros à l'enseignement supérieur et à la recherche».

«La crème de la crème»


Gérard Desbois, le président de BSB, affirmait quant à lui que «l'école grandit en gardant ses valeurs. A une époque ou tout le monde veut toujours être plus gros et plus grand, nous avons fait le choix de continuer à être petits et agiles». Il rappelait ensuite à tous les diplômés que «la force d'une école réside aussi dans son réseau d'anciens diplômés. Ne l'oubliez jamais !» Avant de conclure, il louait l'entrepreunariat, «une vertu que l'on est en train de redécouvrir», invitant les diplômés à saisir «les opportunités de développement personnel très importantes» qu'il représente.
Avant de passer à la cérémonie à proprement parler, Stephan Bourcieu, le directeur, prenait lui aussi le micro : «1% des écoles sont double accréditées comme nous le sommes… Eh oui, vous êtes la crème de la crème !». Il se félicitait ensuite qu'un tiers des étudiants de l'école soit internationaux, et se lançait dans un amusant exercice d'anticipation, imaginant le monde dans lequel vivront les diplômés dans cinq ans. «Mais aujourd'hui, en 2017, vous ne quittez pas la communauté BSB, vous en devenez des diplômés, que dis-je, des ambassadeurs. Portez-en fièrement les couleurs !».
Nicolas Richoffer

Retrouvez ci-dessous les photos de la première partie de la soirée, l'entrée solennelle des diplômés.

Cliquez ici pour accéder à notre diaporama du passage sur scène de la première partie des diplômés.

Cliquez ici pour accéder à notre diaporama du passage sur scène de la seconde partie des diplômés.