lundi 09 décembre 2019
L'événement «Clos et château scintillants» propose de nombreuses animations les 15 et 22 décembre à Vougeot. Au programme : visites guidées théâtralisées au rythme des contes de Noël de Bourgogne-Franche-Comté, des démonstrations et bien sûr des dégustations gourmandes.
Questions à...
Depuis mars 2018, Sophie Harent occupe la direction du musée Magnin. À l'occasion d'un nouvel accrochage, elle explique pour Infos-Dijon comment elle donne un nouveau souffle à ce musée national.
> Campus > Campus

UNIVERSITE DE BOURGOGNE : L’ESIREM ouvre une nouvelle filière «Ingénieurs en robotique»

19/11/2019 16:53Imprimer l’article
L’habilitation par la CTI est officialisée. Une filière d’ingénieurs en robotique ouvrira en septembre 2020 sur le site universitaire décentralisé du Creusot, en partenariat avec le Pôle Formation UIMM Bourgogne 21-71. Les recrutements auront lieu sur concours ou sur dossier. L'ESIREM se satisfait d'une stratégie de croissance.
L’ESIREM (Ecole Supérieure d’Ingénieurs en matériaux/Développement Durable et Informatique/Electronique) et l’université de Bourgogne annoncent l’habilitation par la CTI d’une filière d’ingénieurs en robotique qui ouvrira dès la rentrée de septembre 2020 en partenariat avec le Pôle Formation UIMM Bourgogne 21-71.

La spécialité Robotique a pour objectif de former et certifier des ingénieurs généralistes en robotique, systèmes mécatroniques et vision par ordinateur, aptes à gérer des projets complexes nécessitant la maîtrise conjointe de compétences en informatique, traitement du signal du signal et des images, capteurs et numérisation, automatismes, modélisation et programmation des systèmes, intelligence artificielle dans deux secteurs forts de la robotique et de l’industrie 4.0 : la robotique mobile et la cobotique.



Deux options seront proposées dans la filière :
        - Cobotique (Robotique Collaborative) en alternance sur les 3 ans ;
        - Robotique et instrumentation en formation initiale.

Une formation en réponse aux attentes des industriels


Plusieurs enquêtes montrent la croissance mondiale de la robotique (plus de 15% depuis 2013) dans les secteurs aussi divers que l’industrie (automobile, électronique, chimie...), la santé (chirurgie, rééducation...), mais aussi l’agriculture, la construction ou encore la logistique industrielle. Cependant, il apparait que la France a pris un retard conséquent (18ème rang mondial et 2,2% robots) vis à vis de ses partenaires principaux européens (Allemagne, Danemark, Suède, Belgique) et surtout vis-à-vis de l’Asie.

Cette formation unique dans le Grand Est permettra de combler une partie des besoins de main d'œuvre d'intégrateurs en robotique : experts en conception, réalisation et installation de solutions robotisées. Cette nouvelle filière bénéficie du soutien des UIMM 21 et 71 qui mettront à disposition à disposition, pour les enseignements, le personnel et les équipements du Pôle d’excellence en Robotique, Cobotique et Vision industrielle du Pôle formation UIMM à Dijon.
De plus, l’option Cobotique en alternance pourra également s’appuyer sur le réseau d’entreprises du cluster Robotics Valley de la région Bourgogne-Franche-Comté.

Une ambition régionale et internationale


Ce nouveau département de l’ESIREM sera localisé sur le campus universitaire du Creusot, ce qui renforce la stratégie globale de l’université de Bourgogne vis-à-vis du développement et de la spécialisation des sites et de la diversification des lieux des offres de formation. La création de cette antenne de l’ESIREM dans le site creusotin donnera une nouvelle dimension à l’ESIREM, mais permettra également la croissance de l’attractivité de l’enseignement supérieur au sein de la région Bourgogne-Franche-Comté.

Le département Robotique s’insèrera dans l’éco-système existant en enseignement (IUT du Creusot, Centre Condorcet) et en Recherche (ERL CNRS VIBOT-ImViA). Il bénéficiera de la renommée internationale du site creusotin dans le domaine de la vision pour la robotique qui accueille depuis 2006 des masters d’excellence labellisés Erasmus Mundus et une équipe de recherche CNRS dans la discipline.
Cette formation a l’ambition de proposer plus de 25% des enseignements en anglais qui seront mutualisés avec ces masters, ce qui donnera une vraie ouverture internationale à cette filière.

Cette antenne de l’ESIREM bénéficiera d’un soutien fort de la Communauté Urbaine Creusot-Montceau. Elle sera hébergée dans le futur site technopolitain aménagé par la Communauté Urbaine Creusot-Montceau dans les locaux de l’ancien lycée Léon Blum du Creusot. Près de 1.500m2 y seront réservés pour l’accueil de la formation, de l’équipe de recherche et de la vie étudiante.

Il est à noter que Dijon Métropole accompagne également l’ESIREM dans sa stratégie de croissance, notamment en participant de manière significative dans la construction d’un nouveau bâtiment à Dijon. La création de cette antenne creusotine de l’ESIREM permettra de créer un lien entre les différents acteurs du territoire (collectivités publiques, entreprises, université de Bourgogne, l’UIMM) dans la mise en place d’outils de développement.

Recrutement


Les recrutements auront lieu sur concours ou sur dossier, au niveau Bac et Bac+2 :

- Sélection au niveau Bac :
La réussite au concours GEIPI permet l’accès à la classe préparatoire (2 années) de l’ESIREM organisée en UE. Il faut avoir une moyenne générale supérieure ou égale à 10 pour intégrer ensuite le cycle ingénieur.

- Sélection et niveau Bac + 2 :
Pour accéder au cycle ingénieur ESIREM il faut :
        - Réussir à un concours national (Polytech ou ENSEA ou banque de notes CCP).
        - Réussir le concours propre à l’école (dossier et entretien) pour les DUT. Valider le cursus complet du parcours intégré ESIREM accessible par le concours national GEIPI- Polytech.

Communiqué de l’ESIREM