jeudi 23 mai 2019
Les neuf artistes annoncés présentés par neuf clips.
Questions à...
L'adjointe à la culture sera aux premières loges vendredi pour l'inauguration et la réouverture du Musée des Beaux Arts de Dijon. Un moment qu'elle attend avec «fébrilité, impatience et curiosité».
> Campus > Campus

UNIVERSITÉ DE BOURGOGNE : La première promotion de réfugiés et demandeurs d'asile diplômée

29/06/2018 12:43Imprimer l’article
Les 36 étudiants du D.U. "FLE (Français Langue Etrangère) pour publics migrants" ont reçu leur diplôme vendredi 29 juin 2018 à la maison de l'université du campus de Dijon.
Ils viennent de Syrie, d'Irak, du Soudan, d'Erythrée, d'Ethiopie, du Kosovo... Grâce au Diplôme Universitaire "Français Langue Etrangère pour publics migrants", lancé en octobre 2017 par l'UFR Lettres et Philosophie, 36 étudiants migrants ou demandeurs d'asile ont eu la possibilité d'étudier à l'Université de Bourgogne. La toute première promotion a été diplômée ce vendredi 29 juin 2018 à la Maison de l'université de Dijon.

"L'immigration est un enjeu national et international, a déclaré Samuel Mercier, vice-président de l'uB. Nous devons tendre la main à ceux qui veulent apprendre. Les 36 étudiants de cette promotion n'ont pas tous un parcours facile, mais ils ont tous leur place dans notre université."

"Donner une base linguistique solide"

Pendant un an, les étudiants du D.U. ont suivi un perfectionnement intensif en langue française. Des ateliers de théâtre et de radio étaient également au programme, ainsi que des cessions individuelles pour préparer leur projet universitaire ou professionnel.

"L'objectif de la formation est de donner aux étudiants une base linguistique solide, explique Claire Despierre, maître de conférence à l'uB en charge du D.U. FLE pour les étudiants étrangers. 
La maîtrise du français est un facteur important pour l'insertion sociale et professionnelle."

Eglantina est originaire d'Albanie. Elle est arrivée en France, à Auxonne, avec ses parents en 2016. "Je ne parlais pas un mot de français au début, raconte-elle. Quand on ne connait personne, qu'on vit dans une petite ville, c'est difficile d'apprendre la langue. J'ai commencé à apprendre le français il y a seulement 8 mois, quand j'ai débuté la formation à l'université. Ça m'a vraiment beaucoup aidé. Maintenant, je n'ai plus envie de repartir et j'aimerai trouver du travail en France."

Une convention entre l'uB et la SMERRA

A l'occasion de la remise des diplômes, l'Université de Bourgogne et la fondation SMERRA (Société mutualiste étudiante régionale) ont signé une convention de partenariat. La SMERRA devient l'un des principaux soutiens financier du cursus. La convention prévoit le versement de 10 000 euros à l’UFR Lettres et Philosophie pour contribuer au financement des apprentissages et des activités du D.U., auxquels s’ajoutent 1000 euros d’aide à l’association étudiante ARAM, partenaire des actions culturelles du D.U.

Charlotte Meunier