lundi 24 avril 2017
Questions à...
Dans une interview accordée à infos-dijon, la présidente de la Région Bourgogne - Franche-Comté donne sa vision de la future métropole dijonnaise et relève notamment, «il n’y a surtout pas un problème de concurrence entre la région et la future métropole».
> Campus > Campus

UNIVERSITE DE BOURGOGNE : Le Don du sang abordé par quatre jeunes étudiantes de l’IUT de Dijon

19/03/2017 08:30Imprimer l’article
Dans le cadre d'un projet tuteuré en deuxième année à l’institut Universitaire de Technologie, département Gestion des Entreprises et des Administrations à Dijon, quatre étudiantes, Hasret Alpgunduz, Marina Gousserey, Audrey Nzembi et Ingrid Nzembi, ont réalisé un court métrage intitulé «Sang Pour Sang » dont le but est d’informer et de sensibiliser un public de 18 à 70 ans aux dons du sang. Pour ce faire, ils se sont inspirés d’une histoire vraie.
En avril 2016, Charline, une jeune fille de Dijon n’a pas pu recevoir de don de moelle osseuse à cause d’une incompatibilité avec les donneurs actifs. Le frère d’une de ses amies, également donneur actif incompatible reste encore bouleversé  à l’annonce de la mort de Charline. C’est à partir de ce moment-là qu’il a commencé à en parler autour de lui afin de convaincre les personnes de s’inscrire dans le registre des donneurs, à mobiliser les jeunes pour qu’ils comprennent l’importance du geste.
A partir de ce film, les étudiantes ont voulu mettre en lumière le combat de ce jeune garçon afin d’aider les personnes malades et ainsi sauver des vies !
«Nous réalisons ce docu-reportage dans le cadre d’un projet tuteuré encadré par Mr Si-Mohammed, enseignant de communication au département à l’IUT de Dijon au département GEA. Nous présenterons notre réalisation lors de la journée dédiée aux projets tuteurés qui aura lieu le 31 mars à 11 heures à l’amphithéâtre 2 de l’IUT de Dijon», expliquent les étudiantes
« Sang Pour Sang » : voici le titre de la réalisation audiovisuelle créée par quatre étudiantes en Gestion des Entreprises et des Administrations. Prêtes à projeter leur film très prochainement, elles ont répondu aux questions d'infos-dijon.

D’où vous est venue l’idée de construire ce projet ?

«Dans le cadre de notre deuxième année de DUT GEA, nous devions choisir un projet tuteuré parmi différentes options. Nous avons choisi la réalisation audiovisuelle car c'est une expérience pédagogique originale et surtout différente de ce que l'on peut faire habituellement lors de notre cursus universitaire».

Pourquoi avoir choisi le thème du don du sang ?

«Dès le départ nous étions toutes désireuses de travailler sur le domaine associatif. Il nous paraissait pertinent que notre projet puisse servir une cause ou une organisation et cela dans le but de sensibiliser des personnes. Le Don du Sang était un sujet intéressant puisqu’il touche à la majeure partie de la population».

Quel est votre objectif principal en diffusant ce film ?

«Grâce à la réalisation de ce film, nous espérons convaincre les personnes de s’inscrire dans le registre des donneurs,  et mobiliser les jeunes pour qu’ils comprennent l’importance du don du sang.

Grâce à quels partenaires avez-vous pu réaliser ce projet ?

«Notre principal partenaire est l’Etablissement Français du Sang, qui pourra bien évidemment réutiliser ce documentaire.
En parallèle, nous avons établi différents partenariats avec la Fédération Française pour le Don du Sang Bénévole (FFDSB) et la Mairie de Dijon. Nous sommes aussi entrées en contact avec un grand nombre de donneurs et 3 receveurs. Ces trois transfusés nous ont livrés leurs témoignages poignants. Enfin nous travaillons surtout pour l’IUT et l’Université de Bourgogne».

Qu’en est-il quant à la projection de votre film ?

«Notre film, qui est un documentaire sera diffusé le 31 mars à 11h dans l’amphithéâtre 2 à l’IUT de Dijon. Cette diffusion sera publique, tout le monde y est convié. A l’issue de notre présentation, un débat sera mené et chaque personne du public sera invitée à y prendre part.
Ce projet mené depuis le début de l'année scolaire nous tient vraiment à cœur, il est pour nous une véritable expérience dans l'univers de la communication et dans la conduite de projet».