vendredi 16 novembre 2018
L'Agence Régionale de Santé a présenté ce vendredi Inga, une étudiante de 23 ans qui devient ambassadrice de la vaccination dans le cadre de la campagne massive lancée ce début octobre. 2.900 jeunes ont déjà été vaccinés sur les quelque 40.000 ciblés.
Questions à...
Le secrétaire de la section de Dijon du Parti Socialiste revient sur sa fidélité à Ségolène Royal et explique pourquoi elle serait selon lui une bonne candidate pour «rassembler la gauche», notamment au regard de son engagement pour la transition écologique, et de sa force de caractère au service d'«idées justes».
> Côte-d'Or > Côte d'Or

COTE-D'OR : Après cinq cas de méningite, 40.000 jeunes de 17 à 24 ans incités à se faire vacciner

22/09/2018 08:54Imprimer l’article
L'Agence Régionale de Santé lance une grande campagne de vaccination à l'attention de tous les jeunes de 17 à 24 ans des 153 communes des bassins de Dijon et Genlis. S'il n'est pas question de crise sanitaire, la situation pourrait en prendre la direction à la faveur de l'hiver, et les spécialistes estiment qu'il ne faut pas attendre pour agir.
Un an et demi après la fin de la grande campagne de vaccination mise en place sur le campus de Dijon à la suite des décès de deux étudiants, et tandis qu'aucun nouveau cas n'avait été enregistré dans le département pendant un an, le méningocoque w refait surface et pousse l'Agence Régionale de Santé à prendre les devant en lançant une grande campagne de vaccination. «Nous venons vous reparler de méningite» : c'est par cette phrase désolée qu'Olivier Obrecht, directeur général adjoint ARS BFC, a ouvert la conférence de presse de présentation du plan ce vendredi.

Cinq cas dont un décès


Cinq nouveaux cas d’infections invasives à méningocoque W d’une souche particulière, observés sur le secteur de Dijon-Genlis, dont un ayant entraîné un décès, conduit à l’organisation d’une campagne de vaccination pour les 17-24 ans qui résident, étudient ou travaillent dans le secteur. Ils sont environ 40.000. L’ARS Bourgogne-Franche-Comté pilote cette action de santé publique présentée ce vendredi à Dijon.

Plus de 10.000 étudiants du campus de Dijon, soit environ 41%, avaient été vaccinés entre janvier et mars 2017. Aucun nouveau cas lié à ce type de méningocoque n’a été relevé en Côte-d’Or entre fin décembre 2016 et décembre 2017. Mais de décembre 2017 à juin dernier, cinq nouveaux cas de la même souche sont survenus dans le département. Quatre jeunes adultes résidaient dans les bassins de vie de Dijon et Genlis, l’un d’eux étant malheureusement décédé.

Le nombre de cas en progression en France


Cette situation montre que cette souche continue à circuler dans le secteur géographique constitué de ces deux bassins de vie, soit un peu plus de 150 communes. Dans ces conditions, les experts sanitaires nationaux recommandent une vaccination. Objectif : protéger du risque d’infection les jeunes adultes qui résident, étudient ou travaillent dans ces secteurs, et contribuer à interrompre la circulation du germe dans la population.

Claude Tillier, responsable de la cellule d'intervention Santé Publique France BFC, fait le point sur le Méningocoque de sérogroupe w : «Il y a eu 45 cas en France en 2016. Le problème, c'est qu'il est actuellement en expansion en France. Pour 19 cas enregistrés en France en 2014, on a compté 45 en 2016 et 73 en 2017. Or, c'est un sérogroupe à létalité élevée, avec 24% de décès contre 10% pour les autres sérogroupes. Et même 32% pour le "w-uk-2013", celui qui nous intéresse».

Deux modalités de prise en charge


Entourée des partenaires qu’elle a mobilisés, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté a présenté l’organisation pratique de cette campagne vendredi 21 septembre à son siège à Dijon. Au total, environ 40.000 jeunes de 17 à 24 ans sont concernés. A noter que les jeunes qui ont été vaccinés lors de la campagne de 2017 n'ont pas à le refaire cette année, puisque le vaccin est efficace durant 5 ans. Ils sont environ 6.000 toujours présents sur le territoire.

A partir du lundi 1er octobre, ils pourront se faire vacciner suivant deux modalités :


-en se rendant chez un médecin généraliste qui leur délivrera la prescription de la vaccination après avoir vérifié qu’ils en remplissent les conditions (le pharmacien leur remettra alors le vaccin gratuitement).
-en prenant rendez-vous dans l’un des deux centres de vaccination de Dijon qui assureront cette vaccination gratuitement : le centre de vaccination du CHU de Dijon et le centre de prévention et de santé universitaire du campus de l’Université de Bourgogne.

«Le vaccin est gratuit pour toutes les personnes ciblées, mais les personnes hors-cible qui veulent être vaccinées le peuvent. Le vaccin leur coûtera 45 euros» explique Isabelle Girard-Frossard, responsable du département alerte et crise ARS BFC.

Une situation singulière en France


La campagne de vaccination est programmée d’octobre à mars, mais sa durée pourra être réajustée en fonction de ses résultats. En France, cette campagne est une première en population générale contre le méningocoque W.
La gravité des infections dont cette souche est responsable (taux de mortalité de 32% en 2017 en France) peut être mise en balance avec l’efficacité du vaccin, aux effets indésirables peu nombreux et sans gravité.
A l’issue de la campagne 2017 sur le campus, moins de 35 personnes avaient rapporté des effets secondaires (rougeur, douleur ou gonflement au point d’injection le plus fréquemment).
C’est dire les enjeux de la mobilisation de tous les 17-24 ans, mais aussi de l’entourage qui les accompagne. Pour se protéger eux-mêmes et protéger les autres.

Les modalités de la campagne à partir du 1er octobre :


Médecins et pharmaciens libéraux en première ligne

Le public concerné peut s’adresser au médecin et au pharmacien de son choix en trois temps :
-Une première consultation chez le médecin, en vue de la prescription du vaccin.
-Une visite chez son pharmacien, où le vaccin sera délivré gratuitement (dans les officines des bassins de vie), le coût étant pris en charge par l’ARS Bourgogne Franche-Comté.
-Une deuxième consultation chez le médecin, qui pratiquera la vaccination.

Deux centres de vaccination

Une prise en charge complète, unique et gratuite est assurée sur rendez-vous par des personnels médecins et infirmiers dans deux centres de vaccination de Dijon :

-Le centre départemental de vaccination au CHU de Dijon, boulevard Maréchal de Lattre de Tassigny, entrée "urgences" (suivre "urgences adultes")
03.80.28.14.62
Accueil secrétariat : du lundi au vendredi, de 9h00 à 12h15 et de 13h00 à 17h15
https://www.chu-dijon.fr/fr/usagers-patients/espac...

-Le centre de prévention et de santé universitaire, sur le campus, 6a, rue du recteur Marcel-Bouchard
Sur rendez-vous : 03 80 39 55 69
http://ub-link.u-bourgogne.fr/mon-quotidien/me-soi...


Les communes concernées par la campagne de vaccination contre le méningocoque W :




Ahuy
Aiserey
Ancey
Arceau
Arcey
Arc-sur-Tille
Asnières-lès-Dijon
Barges
Baulme-la-Roche
Beire-le-Châtel
Beire-le-Fort
Bellefond
Belleneuve
Bézouotte
Binges
Blagny-sur-Vingeanne
Blaisy-Bas
Blaisy-Haut
Source-Seine
Bligny-le-Sec
Bressey-sur-Tille
Bretenière
Bretigny
Brochon
Brognon
Broindon
Bussy-la-Pesle
Cessey-sur-Tille
Chambeire
Chamboeuf
Chambolle-Musigny
Champagny
Champrenault
Chanceaux
Charencey
Charmes
Chenôve
Chevannay     Chevigny-Saint-Sauveur
Cirey-lès-Pontailler
Clémencey
Clénay
Collonges-lès-Premières
Corcelles-lès-Cîteaux
Corcelles-les-Monts
Couchey
Couternon
Crimolois
Cuiserey
Curley
Curtil-Saint-Seine
Daix
Darois
Dijon
Drée
Échigey
Étaules
Fauverney
Fénay
Fixin
Flavignerot
Fleurey-sur-Ouche
Fontaine-lès-Dijon
Francheville
Genlis
Gergueil
Gevrey-Chambertin
Hauteville-lès-Dijon
Izeure
Izier
Labergement-Foigney
Lantenay
Longchamp
Longeault
Longecourt-en-Plaine
Longvic     Magny-Saint-Médard
Magny-sur-Tille
Mâlain
Marliens
Marsannay-la-Côte
Massingy-lès-Vitteaux
Mesmont
Messigny-et-Vantoux
Mirebeau-sur-Bèze
Morey-Saint-Denis
Neuilly-lès-Dijon
Noiron-sous-Gevrey
Noiron-sur-Bèze
Norges-la-Ville
Oisilly
Orgeux
Ouges
Panges
Pasques
Pellerey
Perrigny-lès-Dijon
Plombières-lès-Dijon
Pluvault
Pluvet
Poncey-sur-l'Ignon
Prâlon
Premières
Prenois
Quemigny-Poisot
Quetigny
Remilly-sur-Tille
Renève
Rouvres-en-Plaine
Ruffey-lès-Echirey
Saint-Apollinaire
Saint-Hélier
Saint-Jean-de-Boeuf
Saint-Julien     Sainte-Marie-sur-Ouche
Saint-Martin-du-Mont
Saint-Mesmin
Saint-Philibert
Saint-Seine-l'Abbaye
Salmaise
Saulon-la-Chapelle
Saulon-la-Rue
Saussy
Savigny-le-Sec
Savigny-sous-Mâlain
Savolles
Semezanges
Sennecey-lès-Dijon
Soirans
Sombernon
Talant
Tanay
Tart-l'Abbaye
Tart-le-Bas
Tart-le-Haut
Tellecey
Thorey-en-Plaine
Tréclun
Trochères
Trouhaut
Turcey
Urcy
Val-Suzon
Varanges
Varois-et-Chaignot
Vaux-Saules
Velars-sur-Ouche
Verrey-sous-Drée
Verrey-sous-Salmaise
Villeberny
Villotte-Saint-Seine
Villy-en-Auxois
Vitteaux