dimanche 22 juillet 2018
Au Zénith et dans les Jardins du Département pour la demi-finale France-Belgique, au Zénith pour la finale France-Croatie, les Dijonnais ont vibré pour les Bleus. Notre rétrospective en deux vidéos.
Questions à...
A l'occasion de la reprise de l'entraînement, Olivier Dall'Oglio, entraîneur du DFCO, fait le point sur l'équipe, les mouvements et les objectifs pour la saison 2018/2019 de Ligue 1. Vidéo.
> Côte-d'Or > Côte d'Or

COTE-D'OR : L'enquête du Medef auprès de ses adhérents sur l'impact de la grève SNCF

13/04/2018 11:22Imprimer l’article
Afin de mesurer l’impact de la grève de la SNCF sur les entreprises, et face à la demande des Pouvoirs Publics de quantifier le préjudice financier, le Medef Côte-d’Or a mené une enquête flash auprès de ses adhérents du 9 au 12 avril à laquelle 55 chef d'entreprise ont répondu. Les résultats.
55 chefs d’entreprise de différentes tailles et secteurs d’activité ont répondu à l'enquête du Medef auprès de ses adhérents sur l'impact de la grève SNCF.

Certains subissent «des impacts financiers conséquents», parfois «de plusieurs dizaines de milliers d’euros».

Profil des 55 répondants :

Services : 25
Industrie : 18
BTP : 6
Commerce : 5
Transport : 1
0-9 salariés : 17
10-49 salariés : 24
50 salariés et + : 14
 

Impact sur l’absentéisme :

37 : aucun impact
15 : impact modéré
2 : impact important
Face à l’absentéisme, les entreprises se sont majoritairement organisées en interne pour apporter des solutions, notamment à travers le covoiturage. Le Medef a d’ailleurs encouragé ses adhérents à privilégier cette solution dans ses communications sur le sujet.

Impact sur la production (retard de livraison / expédition) :

32 : aucun impact
13 : impact modéré
3 : impact important
En termes financiers, l’impact sur la production est évalué entre 2 000 et 20 000 € pour les entreprises concernées.

Impact sur les déplacements professionnels :

23 : impact modéré
17 : impact important
15 : aucun impact
Les déplacements professionnels sont souvent repoussés. La voiture et, de façon marginale, l’avion, sont privilégiés.
Le préjudice financier, pour les entreprises concernées, est évalué entre 200 et 10 000 €.

Impact sur les relations commerciales :

26 : impact modéré
18 : aucun impact
9 : impact important
Un hôtelier évoque une baisse de 25 à 50 % de l'occupation sur le marché « corporate », soit une perte de CA de 35 000 euros TTC sur 2 semaines pour son établissement.
Plusieurs répondants évoquent spontanément la mauvaise image de la France à l’étranger renforcée par cette situation.

En conclusion, 35 répondants estiment que la grève a déjà engendré des coûts supplémentaires pour leur entreprise.
Le montant global du préjudice financier pour les 55 répondants est estimé à 35.800 €.