jeudi 23 mai 2019
Les neuf artistes annoncés présentés par neuf clips.
Questions à...
L'adjointe à la culture sera aux premières loges vendredi pour l'inauguration et la réouverture du Musée des Beaux Arts de Dijon. Un moment qu'elle attend avec «fébrilité, impatience et curiosité».
> Côte-d'Or > Côte d'Or

COTE-D’OR : La République En Marche a présenté sa nouvelle équipe départementale

16/02/2019 03:13Imprimer l’article
L'organigramme se compose de quatre pôles, avec «les élections européennes dans le viseur».
Sébastien Mirek, référent Côte-d’Or de La République En Marche, a tenu ce vendredi soir une conférence de presse afin de présenter la nouvelle équipe départementale du parti présidentiel, en commençant par ces mots : «Je l’avais annoncé il y a un an et demi, l’équipe de La République En Marche est modulable. Il est important d’actualiser les équipes, de renouveler les visages».
Revendiquant 2100 «Marcheurs», et 30 nouvelles adhésions depuis un mois, la République En Marche a, en Côte-d’Or comme au niveau national, «les élections européennes dans le viseur».

«L’objectif de la phase précédente était de gérer l’après 2017» poursuit Sébastien Mirek, entouré de l’essentiel des membres de ce cru 2019. «Maintenant, il s’agit de gérer l’avenir, notamment par le biais des ateliers des idées, mais aussi du Grand Débat National. L’idée, c’est de produire du dialogue. C’est l’ADN de notre mouvement. Et ce qui sera décidé sera en accord avec ce qui sera remonté du grand débat».

«Parler d’Europe, partout et à tout le monde»


LREM a donc «les élections européennes dans le viseur», et veut donc «parler d’Europe, partout et à tout le monde». L’objectif est clair : «être en tête le 26 mai prochain», grâce à un projet «qui intègre totalement l’Europe». «Nous sommes les progressistes» martèle Sébastien Mirek : «on ne transige pas avec les générations futures ni avec l’Europe à La République En Marche».
Mais le parti porté par Emmanuel Macron voit également plus loin, et pense déjà aussi aux élections municipales de 2020 et aux départementales et régionales de 2021». Le mot n’est pas prononcé, mais l’élection présidentielle de 2022 est également un objectif, encore un peu lointain certes, mais un objectif bien réel.

En attendant, l’équipe Côte-d’Orienne vint donc de procéder à un «renouvellement des visages». «Il s’agit de nous appuyer sur de nouvelles têtes, que nous sommes allé chercher dans la société civile, et qui vont incarner le progressisme».
Derrière le référent départemental, Sébastien Mirek, et le référent adjoint et responsable des élus, Jacques-François Coiquil, l’organigramme est réparti en quatre pôles.

Pôle territorial :

Etienne Jobard (responsable des comités locaux)
Nicolas Marin (responsable logistique)
Pauline Isabey et Georges Mezui (responsables mobilisation)
Noura Bara (responsable talents/formation)

Pôle communication, réseaux sociaux, contenu :

Malo Tricca (responsable communication/réseaux sociaux)

Pôle thématiques :

Nathalie Gay-Morlin (responsable société civile)
Maria Paz Fave-Usach (responsable Europe)

Pôle administratif :

Olivier Louvet (Secrétaire général et responsable financier)
Emmanuel Bodoignet (responsable des élections)
Chantal Thomas (Secrétariat)

Les co-référents des Jeunes Avec Macron, les «Jam», sont Mathilde Claudon et Malo Tricca.

Dans l’immédiat, La République En Marche de Côte-d’Or ne se dote pas d’une permanence, comme c’est le cas notamment à Vezoul et Chalon-sur-Saône. «Nous avons d’abord voulu composer l’équipe» explique Sébastien Mirek, qui ajoute : «nous voulons proposer quelque chose d’innovant. D’autres vont développer une permanence mobile, mais on verra».
N’attendrait-il pas la fin du mouvement des Gilets Jaunes pour annoncer une permanence ? «Pas forcément» répond-il.
Nicolas Richoffer
Photos N.R.