mardi 16 juillet 2019
Les conditions météorologiques actuelles sont favorables à la pollinisation des graminées, espèce fortement allergisante, explique Atmo.
Questions à...
A l’issue d’une saison régulière historique en Jeep Elite avec la 3ème place au classement pour la JDA Dijon Basket et à l’approche du premier tour des playoffs, l’entraîneur Laurent Legname fait le point avec Infos-Dijon sur la réussite de son équipe ainsi que ses forces pour poursuivre l’aventure. Entretien.
> Côte-d'Or > Côte d'Or

CÔTE-D’OR : La votation citoyenne de «La Majorité Silencieuse» a livré son verdict

05/05/2019 20:25Imprimer l’article
Il était question du RIC et de l'Assemblée Constituante. Le taux de participation à cette expérimentation n’est que de 3,9% dans les 11 communes qui ont accepté de jouer le jeu.
Communiqué de «La Majorité Silencieuse 21» :

Dans le contexte des mouvements de revendications actuels, l’association La Majorité Silencieuse 21 organisait ce dimanche 5 mai 2019 une consultation citoyenne portant sur le fonctionnement des institutions françaises. D’abord imaginée sur les territoires de la 2ème circonscription de Côte-d’Or, la votation n’a finalement pu être organisée que dans les 11 communes ayant reçu le soutien du maire.

Les deux questions posées :


- Êtes-vous pour l’instauration d’un R.I.C. en toutes matières écrit par nous les citoyens ?
- Êtes-vous pour ou contre la convocation d’une Assemblée Constituante (A.C.) composée de citoyens tirés au sort ?

Le résultat global :


Nombre total de votants : 197
Taux de participation : 3,9%
R.I.C. : 170 OUI (86%) ; 27 NON
A.C. : 138 OUI (70%) ; 53 NON ; 6 NULS

Une aventure humaine et citoyenne


Créée en janvier 2019, l’association LMS21 compte près de 200 adhérents. Par-delà leurs différences d’opinions politiques, tous souhaitent contribuer à une prise de décision concertée favorisant un climat social apaisé. Au cours des 5 derniers mois, les citoyens engagés dans cette aventure ont eu à coeur d’inciter la population à se forger une opinion sur le Référendum d’Initiative Citoyenne et sur la convocation d’une Assemblée Constituante. Ils ont rencontré plus de 50 maires et animé de nombreuses réunions d’information et de débat destinées à encourager la prise d’information et l’échange des points de vue.

L’organisation de la consultation a permis à chacun de se confronter à l’exercice de la réalité de la démocratie. Grâce à cette initiative, les membres de l’association ont appris à travailler en commun avec des personnes issues d’horizons divers, tant d’un point de vue social que géographique.
Un groupe soudé a ainsi pu se former. Il souhaite continuer à oeuvrer pour que les élus tiennent compte de l’avis de leurs administrés.

Des conditions difficiles


La consultation a été organisée dans des conditions particulièrement difficiles. Le préfet de la Côte-d’Or a d’abord incité les maires à ne pas aider l’association en apparentant une initiative de votation purement consultative à un Référendum d’Initiative Citoyenne. En réaction, 13 maires ont signé une lettre adressée au préfet en prenant position pour la tenue de la consultation sur leur commune. Le député de la 2ème circonscription n’a pas non plus soutenu cette initiative. Alors que la date de la consultation approchait, les maires de Ruffey-lès-Échirey et de Licey-sur-Vingeanne se sont finalement désistés.
Certaines listes électorales n’ont enfin pas été données à l’association alors même que tout citoyen doit pouvoir obtenir ces listes sur simple demande. L’implication des élus est pourtant primordiale : à Noiron-sur-Bèze où le maire a averti personnellement ses administrés, le taux de participation a pu atteindre 16%.

Une faible participation


Les chiffres sont sans appel : la participation a été extrêmement faible. Plusieurs hypothèses peuvent être émises pour l’expliquer. Les membres de l’association pensent qu’une lassitude a gagné les citoyens. Élection après élection, les chiffres de l’abstention indiquent une démobilisation et une défiance croissante envers la vie politique telle qu’elle nous est proposée aujourd’hui. Dans le même temps, le mouvement social débuté en novembre dernier manifeste un regain d’intérêt pour la «chose publique». Pour cette raison, il nous paraît essentiel de poursuivre les actions visant à clarifier l’opinion des citoyens sur les questions relatives à l’exercice de la citoyenneté. Il est urgent de comprendre le rôle que les citoyens veulent jouer et les outils qu’ils souhaitent utiliser. Ce n’est qu’à ce prix que nous construirons une société où tensions et oppositions pourront s’exprimer par d’autres voies que la violence.

Quelles suites ?


Dans un premier temps, La Majorité Silencieuse 21 souhaite s’associer à Article3.fr qui prépare une consultation nationale sur le R.I.C. pour le premier anniversaire du mouvement social (17 novembre).