mardi 16 juillet 2019
Les conditions météorologiques actuelles sont favorables à la pollinisation des graminées, espèce fortement allergisante, explique Atmo.
Questions à...
A l’issue d’une saison régulière historique en Jeep Elite avec la 3ème place au classement pour la JDA Dijon Basket et à l’approche du premier tour des playoffs, l’entraîneur Laurent Legname fait le point avec Infos-Dijon sur la réussite de son équipe ainsi que ses forces pour poursuivre l’aventure. Entretien.
> Côte-d'Or > Côte d'Or

COTE-D’OR : Le nombre d’accidents de la route en hausse, mais le nombre de morts en baisse

30/01/2019 18:05Imprimer l’article
C’est le «bilan nuancé» de la sécurité routière dans le département qui a été dévoilé ce mardi par la Préfecture.
Sécurité publique, sécurité routière. Le bilan d l’année 2018 a été dressé ce mardi par Bernard Schmeltz, Préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, Préfet de la Côte-d’Or. Il était pour l’occasion accompagné par Eric Mathais, Procureur de la République de Dijon, par le Général de Division Thierry Cailloz, commandant la Région de gendarmerie de Bourgogne-Franche-Comté et le Groupement départemental de la Côte-d’Or, par le Commissaire divisionnaire Jean-Claude Dunand, Directeur départemental de la sécurité publique de Côte-d’Or, par Paul Montmartin, Directeur interrégional de la Police Judiciaire, par Frédéric Lest, chef de l’escadron de sécurité routière, et par Frédéric Sampson, sous-préfet, directeur de cabinet du Préfet.

Cliquez ici pour lire notre article sur le bilan des actes de délinquance


La sécurité routière est également un point important avec de forts enjeux. Et le bilan est en demi-teinte, comparé au bon bilan national présenté par le ministère de l’Intérieur.
Avec 30 tués sur les routes de Côte-d’Or, contre 35 en 2017, le département connaît une diminution du nombre de morts sur la route de 14,2%, largement supérieure à la baisse nationale, de 5,5%.

Pour autant, le nombre d’accidents corporels est en hausse. Et une hausse franche, de 13,9%, avec 229 accidents, contre 201 en 2017, tandis qu’en France, on note une baisse de 4,8% du nombre d’accidents corporels.

Même constat, plus marqué encore, en ce qui concerne le nombre de blessés, en hausse de 18% en Côte-d’Or tandis qu’au niveau national, on observe une baisse de 5,4%. Pour notre département, cela représente 289 blessés en 2018, contre 245 en 2017.

8 morts depuis la mi-novembre


«C’est un bilan nuancé. Jusqu’à mi-novembre, on était sur une trajectoire historiquement basse» développe Frédéric Sampson, sous-préfet et directeur de cabinet du préfet. «Mais nous avons eu 8 tués depuis, quand il n’y en avait eu qu’un seul en 2017 et deux en 2016».
Frédéric Lest, chef de l’escadron de sécurité routière, ajoute que «la baisse des morts et des blessés hospitalisés, les plus graves, est assez conséquente. C’est une constante sur les quatre dernières années».

Les quatre causes principales identifiées sont des défauts de priorité, des malaise et ou fatigue, la consommation de stupéfiants ou d’alcool, et enfin la vitesse. «Les morts de fin d’année étaient des personnes âgées essentiellement. Ces accidents n’étaient pas dûs à la vitesse ou à la dégradation des radars» précise le Général de Division Thierry Cailloz, commandant la Région de gendarmerie de Bourgogne-Franche-Comté et le Groupement départemental de la Côte-d’Or.
Nicolas Richoffer
Photos N.R.

Bilan des contrôles et des infractions relevés en 2018 (zones police et gendarmerie confondues) :

- 106.854 dépistages d'alcoolémie
- 4317 dépistages de stupéfiants
- 14.627 infractions à la vitesse
- 2.600 infractions téléphone, feu rouge, ceinture, casque.
- 2.209 suspensions de permis