vendredi 19 juillet 2019
Vendredi soir, C'est Jazzlab Orchestra qui a conclu l'édition 2019, qui a vu passer sur scène Jurassic Blues lundi, Trip Quartet mardi, Heaven mercredi et The Backbeat Proofs jeudi.
Questions à...
A l’issue d’une saison régulière historique en Jeep Elite avec la 3ème place au classement pour la JDA Dijon Basket et à l’approche du premier tour des playoffs, l’entraîneur Laurent Legname fait le point avec Infos-Dijon sur la réussite de son équipe ainsi que ses forces pour poursuivre l’aventure. Entretien.
> Côte-d'Or > Côte d'Or

CÔTE-D’OR : Le poste de surveillance à cheval à la base de loisirs d’Arc-sur-Tille à nouveau mis en place

08/07/2019 12:27Imprimer l’article
À compter de ce mardi, pour la huitième année consécutive, des cavaliers vont assurer des missions de surveillance générale et permettre de renforcer le contact au quotidien.
Du mardi 9 juillet au dimanche 25 août 2019, pour la huitième année consécutive, le poste de surveillance à cheval prendra ses fonctions à la base de loisirs d’Arc-sur-Tille, site très fréquenté en période estivale puisqu’il peut y accueillir entre 7 000 à 9 000 personnes quotidiennement selon les jours de la semaine et les conditions climatiques.

Cette année, ce poste est composé de six chevaux venant du haras de la Prairie de Couternon et de six gendarmes essentiellement féminins dont deux réservistes venant des brigades de proximité de Donzy, Montsauche-les-Settons, Lormes, Prémery dans la Nièvre, du peloton motorisé d’Auxerre dans l’Yonne et du peloton autoroutier de Beaune en Côte-d’or.

Les cavaliers assurent des missions de surveillance générale et permettent de renforcer le contact au quotidien.

Leur présence permet également de prévenir les risques de vols et les incivilités, de garantir la sécurité et l'ordre public et de réprimer les comportements inappropriés comme par exemple le stationnement gênant ou dangereux des véhicules.

Les patrouilles à cheval sont particulièrement adaptées à cet environnement puisque le cavalier a une position en hauteur qui lui permet de voir loin, mais aussi d'être visible pour un effet dissuasif. L’utilisation des chevaux facilite également le contact avec le public.

Ce poste ne pourrait exister sans l'appui des élus locaux et de la communauté de communes de la Plaine des Tilles, qui mettent à disposition gratuitement ces équidés et qui prennent à leur charge leur hébergement et leur nourriture.
Communiqué
Photo archives Infos-Dijon