vendredi 23 février 2018
Questions à...
Dans une longue interview qu'il nous a accordée, le maire de Dijon et président de Dijon Métropole n'élude aucun sujet.
Les erreurs du quinquennat de François Hollande, ses acquis aussi, la politique d'Emmanuel Macron, les prochaines élections municipales à Dijon, le projet métropolitain, la rivalité avec Besançon, les rapports avec le Département et la Région, la marque Just Dijon, l'auto-suffisance alimentaire, et bien-sûr les tarifs du stationnement…
> Côte-d'Or > Côte d'Or

COTE-D'OR : Les assistants familiaux, un «métier d'utilité sociale»

05/12/2017 18:06Imprimer l’article
Les assistants familiaux nouvellement formés ou diplômés ont été réunis pour la cérémonie de remise des attestations. L'occasion pour Danielle Darfeuille, au nom de François Sauvadet, de leur rappeler la confiance et l'engagement du Département pour cette profession difficile et exigente.
L’assistant familial n'est pas un bénévole, mais il n'en est pas moins un altruiste, une personne dévouée qui a fait de ses qualités humaines un métier. Les mots que nous choisissons là peuvent paraître grandiloquents, et pourtant… L'assistant familial accueille à son domicile habituellement et de façon permanente des mineurs et des jeunes majeurs de moins de 21 ans et gère la vie quotidienne de l'enfant. Repas, hygiène, sécurité, éveil, loisirs, jeux, vie sociale... il supervise l'éducation des enfants dont il a la charge, et doit donc savoir s'adapter aux spécificités et à la personnalité de chaque enfant, faire preuve de pédagogie et d'écoute. Les enfants «accueillis» sont intégrés à la famille pour une durée parfois indéterminée.

Cette description faite, tous les parents peuvent prendre la mesure de l'exigence d'un tel métier. Dans certains cas, notamment par des mesures de protection de l'enfance, l'assistant familial doit également assurer les visites parentales.

«Votre altruisme doit être salué»


Une formation de 120 heures permet l'obtention du Diplôme d'Etat d'Assistant Familial de niveau V, et c'est cet agrément qui vient d'être délivré par Danielle Darfeuille, qui représentait le président du Conseil Départemental, François Sauvadet. L'agrément est la condition sine qua none pour accueillir des enfants à domicile.
Pour Danielle Darfeuille, «cette cérémonie est là pour valider votre succès et récompenser vos efforts». «Vous vous mettez au service des autres et avez une attitude exemplaire. Votre altruisme doit être salué. C'est aussi l'occasion pour nous de vous redire notre confiance et notre engagement. Cette cérémonie, c'est un aboutissement, mais aussi le début de votre carrière. Votre mission est difficile et noble, et elle vous donne des obligations morales et juridiques. C'est un métier d'utilité sociale, qui est difficile et exigent. Vous êtes les témoins d'histoires personnelles difficiles, parfois terribles : mais seul votre professionnalisme permet un juste accompagnement des enfants».


Leur activité s’insère dans un dispositif de protection de l’enfance. Aujourd'hui, 745 enfants sont confiés à des assistants familiaux en Côte-d'Or.
N.R.




Photo : Conseil Départemental de la Côte-d'Or :