vendredi 19 avril 2019
Une opération de grutage est effectuée en ce milieu de semaine du côté de la place de la Libération.
Questions à...
Après l’affaire Christophe Dettinger, sur laquelle il revient largement pour Infos-Dijon, l’avocat dijonnais Jean-Philippe Morel représentera aussi l’association «Gendarmes et Citoyens» dans l’affaire de la caserne de Dijon et plaidera pour des policiers victimes en décembre dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Interview.
> Côte-d'Or > Côte d'Or

CÔTE-D’OR : Objectif 100 logements en 2020 pour Habitat et Humanisme

13/04/2019 15:09Imprimer l’article
L’association n’oublie pas pour autant de penser au confort et à l’accompagnement des familles logées.
Fin 2018, HH 21 comptait 84 logements, majoritairement T2 et T3, dont 75 occupés donc 75 foyers logés sur le territoire de l’agglomération dijonnaise et en Côte-d’Or, principalement à Seurre et Selongey.

La rénovation de logements opérée


Lors de son assemblée générale, l’objectif d’atteindre les 100 logements en 2020 a été réaffirmé, soit via la Foncière d’Habitat et Humanisme (37 le sont aujourd’hui) soit par le biais de propriétaires solidaires. L’année 2018 a vu HH 21 enregistrer seulement deux nouveaux logements par rapport à fin 2017.
La raison à cela ? Un plan de rénovation des logements est lancé en parallèle de l’objectif fixé. Et ce sont en moyenne 10 000 euros qui sont investis chaque année dans des travaux de rénovation énergétique (isolation, changement de chaudières…).
Habitat et Humanisme accentue aussi son accompagnement disons au quotidien des familles, en leur proposant différents ateliers (bien-être, cuisine, pâtisserie, sensibilisation aux économies d’énergie, recherche d’emploi, soutien scolaire aux enfants et adolescents par des étudiants de Sciences Po).
Le dernier trimestre de l’année 2018 a d’ailleurs permis de lancer une opération s’inscrivant dans la réduction de la fracture numérique. 5 ordinateurs ont été achetés et remis à des familles par HH 21 et, en partenariat avec Harmonie Mutuelle mettant à disposition deux services civiques, une aide est apportée aux familles dans les démarches digitalisées. L’idée est de renouveler l’opération avec d’autres familles.

«Créer du lien entre les familles et l’association»


«Il s’agit de créer de la cohésion et d’apporter de la connaissance aux familles dans plusieurs domaines. L’intérêt est de créer du lien entre les familles et l’association, pour montrer qu’elles ont une organisation et des personnes sur lesquelles s’appuyer», a notamment rappelé Jacques Reumaux, président d’Habitat et Humanisme Côte-d’Or.
L’association départementale est portée par deux salariés plus une personne en formation dans le cadre d’un dispositif alternatif à l’approche de la retraite, sans oublier une cinquantaine de bénévoles.