mercredi 21 août 2019
Le mosaïste a ajouté Dijon à la longue liste des villes du monde qui hébergent ses oeuvres. Il en a fixé six sur des façades du centre-ville.
Découvrez notre carte Google pour retrouver les six oeuvres.
Questions à...
La conseillère métropolitaine déléguée à l’emploi témoigne de la volonté de la Métropole d’accompagner les acteurs du territoire pour favoriser la création d’emplois et «permettre un développement économique harmonieux et solidaire».
> Côte-d'Or > Côte d'Or

CÔTE-D’OR : Six nouveaux fourgons pompe tonne livrés au Sdis 21

07/06/2019 20:56Imprimer l’article
Ces engins d’incendie seront affectés aux centres de secours de Gevrey-Chambertin, de Nuits-Saint-Georges, de Precy-sous-Thil, de Selongey, de Mirebeau-sur-Bèze et de Nolay.
Le renouvellement du parc d'engins des sapeurs-pompiers de Côte-d'Or se poursuit. Hubert Poullot, Président du Conseil d’administration du Service Départemental d’Incendie et de Secours de Côte d’Or, et le colonel Jean Chauvin, directeur départemental du Sdis 21, ont procédé ce vendredi à la remise officielle de 6 nouveaux fourgons pompe tonne au site technique du Sdis 21, rue du Docteur Quignard à Dijon.
D’une valeur pièce de près de 260.000 euros, ces engins d’incendie seront affectés aux centres de secours de Gevrey-Chambertin, de Nuits-Saint-Georges, de Precy-sous-Thil, de Selongey, de Mirebeau-sur-Bèze et de Nolay.

«Le SDIS 21 poursuit ainsi le maintien à haut niveau de son parc d'engins au profit de la population côte-d'orienne» se réjouit le président du Sdis, Hubert Poullot. «Ces six véhicules représentent un gros investissement, et s'intègrent dans l'effort engagé depuis trois ans dans le renouvellement du parc d'engins. Le renouvellement du parc représente plus de 30% du budget de fonctionnement du Sdis. Nous avons par exemple déjà reçu dix ambulances (VSAV) en début d'année».

«C'est un renouvellement courant» explique le commandant Rémi Coulon, chef du groupement des services du patrimoine, en charge notamment du remplacement des engins. «Les anciens ne sont pas mis au rebus mais vont glisser dans leurs affectations vers des centres de secours plus petits» explique-t-il.
Cette commande spécifique a fait l'objet d'une mutualisation avec les Sdis 71 et 25, qui ont chacun commandé deux engins en plus des six côte-d'oriens. Une double économie d'échelle qui permet d'optimiser le coût. Pour le colonel Chauvin, «c'est une satisfaction de disposer des meilleurs vecteurs sur les missions incendie, les missions les plus nobles des sapeurs-pompiers».

N.R.
Photos Nicolas Richoffer