samedi 23 juin 2018
Questions à...
Le tourisme est en pleine mutation en France. Pour éclairer les enjeux de ce secteur, Infos-Dijon a interrogé Sladana Zivkovic, la présidente du nouvel office de tourisme de Dijon Métropole. Elle nous parle modernisation des visites, développement du numérique, ouverture des commerces le dimanche et tourisme vert.
> Côte-d'Or > Côte d'Or

COTE-D'OR : Une «votation citoyenne» de la France Insoumise sur la sortie du nucléaire

10/03/2018 03:21Imprimer l’article
Elle est organisée du 11 au 18 mars. Il est possible de voter en ligne ou dans les bureaux de vote spécialement mis en place.
La France Insoumise 21 annonce le lancement, du 11 au 18 mars, de la votation sur la sortie du nucléaire, campagne nationale de la France Insoumise «qui sera le moment de demander enfin l'avis du peuple sur cette question centrale pour notre présent et notre futur» explique Alexandre Emorine, coordinateur de la Campagne Nationale «Sortir du nucléaire» sur le département de la Côte d'Or.

La campagne commencera symboliquement le 11 mars, date anniversaire funeste de la catastrophe de Fukushima, et se terminera, localement, par les deux plus grosses séquences de votations prévues le samedi 17 mars à Dijon.

Le communiqué de La France Insoumise 21 :


Le souvenir de la catastrophe nucléaire du 11 mars 2011 à Fukushima nous rappelle qu’il n’y a jamais de « risque 0 ». Malgré toutes les mesures de sécurité et les moyens déployés, les centrales nucléaires présentent de nombreuses failles, mettant en danger des millions de nos concitoyens. Le projet de centre d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure nous rappelle par ailleurs que nous ne savons toujours pas gérer leur dangerosité. De fait, la politique consistant à déléguer ce problème aux générations futures est irresponsable.

Mais en même temps, qu’attendre d’un gouvernement pour lequel la question écologique n’est pas la priorité devant orienter l’ensemble de ses décisions ? La caution Nicolas Hulot ne peut cacher le fait que l’engagement macronien de réduire la part du nucléaire dans la production électrique française a été abandonné. Et ce quand bien même les 2/3 de nos réacteurs arrivent en «fin de vie sûre» d’ici 2025.

Dans cette logique du tout nucléaire, les tenants de l’austérité en marche devront investir au minimum 100 milliards d’euros pour permettre la prolongation de la durée de vie des réacteurs de quelques années. La France Insoumise a démontré que cette même somme permettait la mise en œuvre du grand plan transition énergétique, qui est inscrite dans l’ADN de notre mouvement.
D’autres choix industriels, financiers et écologiques peuvent être entrepris, c’est d’abord une question de volonté politique.

La France Insoumise se fait force de proposition et portera partout cette campagne pour demander la décision politique de sortie planifiée de l’énergie nucléaire et convaincre que nous pouvons passer à 100% d’énergies renouvelables. Eolien, énergies marines, hydraulique, géothermie, biomasse, photovoltaïque : il suffit d’avoir la volonté politique pour construire le futur.
L’investissement massif dans la transition énergétique permettrait de créer 900.000 emplois, socialement et écologiquement responsables.

Pour appuyer cette nécessité écologique, économique, sociale et démocratique, une votation citoyenne sur la sortie du nucléaire est organisée du 11 au 18 mars 2018 partout en France.
Retrouvez-nous dans les bureaux de vote installés près de chez vous ou votez sur le site internet de la France Insoumise. Faire vivre ce moment d’expression démocratique autour de la question de notre avenir énergétique montrera que ce sujet a toute sa place dans le débat public.

Cliquez ici pour voter en ligne


Les bureaux de vote en Côte-d'Or :