jeudi 19 septembre 2019
Le mosaïste a ajouté Dijon à la longue liste des villes du monde qui hébergent ses oeuvres. Il en a fixé six sur des façades du centre-ville.
Découvrez notre carte Google pour retrouver les six oeuvres.
Questions à...
La conseillère métropolitaine déléguée à l’emploi témoigne de la volonté de la Métropole d’accompagner les acteurs du territoire pour favoriser la création d’emplois et «permettre un développement économique harmonieux et solidaire».
> Côte-d'Or > Côte d'Or

DIJON : 500 personnes dans la rue pour le pouvoir d'achat des retraités

31/01/2019 13:54Imprimer l’article
La manifestation de ce jeudi 31 janvier, à l'appel de neuf syndicats, pourrait être reconduite dans les semaines à venir.
A l'appel de neuf syndicats, CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, LSR, les retraités de la fonction publique et UNSA, quelque 500 retraités (500 selon la police, 550 selon les organisateurs) ont manifesté ce jeudi matin à Dijon dans le cadre de la journée nationale de mobilisation.
Après un rassemblement place de la République à 10 heures, les manifestants ont calmement emprunté la rue Jean-Jacques Rousseau, en direction de la place du Théâtre puis de la place de la Libération, lieu d'arrivée du cortège.

«Rendez-nous notre pouvoir d'achat»


Là, c'est Christian Dyon, délégué CFE-CGC, qui a pris la parole au nom de l'intersyndicale. Avec une phrase martelée en fil rouge de son allocution : «Rendez-nous notre pouvoir d'achat».
«Depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes, le Président de la République n'a rien vu, sauf la violence. Mais il fait l'impasse sur la violence sociale. Il dit qu'il poursuivra ses réformes. Son propos frise l'irresponsabilité. Tout ce qui se passe aurait dû l'inciter à changer de politique».

Déplorant que l'Etat «ignore les retraités», Christian Dyon a souligné que d'autres manifestations seraient organisées. Il a également annoncé qu'une délégation sera reçue ce vendredi par le Sénateur de Côte-d'Or et chef de file des sénateurs de La République En Marche, François Patriat. Lequel a été copieusement hué par les manifestants à l'énoncé de son nom.
Une délégation devait également être reçue à la mi-journée par le directeur de cabinet du Préfet, Frédéric Sampson.

Les principales revendications des retraités :

- Pas de hausse de la CSG
- Revalorisation des pensions à hauteur de l'inflation
- Indexation sur les salaires

N.R.
Photos Nicolas Richoffer