jeudi 21 septembre 2017
Questions à...
L'emploi des seniors est une préoccupation pour Fabrice Rey, directeur de Créativ', le cluster emploi de Dijon métropole. Il revient pour Infos-Dijon sur une expérience menée début juillet et insiste : «l'opération sera améliorée et renouvelée, car les plus de 50 ans ne sont pas reçus en entretiens d'embauche et n'ont plus accès aux entreprises». Interview.
> Côte-d'Or > Côte d'Or

DIJON : Le plateau des intervenants de la 7e Université d’été du MEDEF est presque complet

12/07/2017 07:54Imprimer l’article
Elle se déroulera mardi 5 septembre 2017, à l'Université de Bourgogne.
De nouveaux intervenants viennent compléter les échanges autour du thème «Se souvenir du futur», parmi lesquels Bernard de la Villardière et Bernard Werber.
Plus de 650 chefs d’entreprise, décideurs, responsables et acteurs du monde économique et institutionnel, sont attendus pour ce moment unique d’ouverture, de prise de hauteur, de rencontres et de convivialité… et l’opportunité de voir plus haut, prendre du recul et s’enrichir de nouvelles idées et perspectives.

Se souvenir du futur


L'homme est le seul être vivant qui possède une incroyable capacité : se projeter dans le temps ! Grâce à notre mémoire, nous évoluons pour un avenir supposé meilleur. Mais cette faculté est limitée par deux de nos pires ennemis : l’oubli et la vie dans l'instant.

Sachant que notre société d’aujourd’hui est le fruit des décisions et actions d’hier, nous avons tous le pouvoir de choisir l’empreinte environnementale, sociétale, économique, culturelle, sociale… que nous laisserons demain, "car le futur n'est pas une fatalité" !

Experts en anticipation du monde et des besoins de demain, les entrepreneurs sont sans cesse confrontés à de nouveaux modes de consommation, de nouvelles technologies, de nouveaux usages, de nouveaux comportements. L’économie devient collaborative et les modèles de management traditionnels sont bousculés.

De fait, pour construire le futur, l’entreprise doit-elle casser tous les codes ou au contraire cultiver ses racines et les recettes qui ont fait son succès ? L'entreprise de demain sera-t- elle réellement différente de celle d'aujourd'hui ? Comment s’y préparer pour ne pas subir le futur? Vaut-il mieux anticiper ? S’adapter ? Construire son propre modèle ? Conserver ses acquis malgré les changements ?

Table-ronde 1 : "S'adapter ou créer son futur ?"


Imaginer notre futur donne des résultats souvent curieux. Comment imaginait-on le futur dans les dernières décennies ? Que sont devenues ces projections aujourd'hui ? Certains «modèles d’avenir » n’ont finalement pas vu le jour ou survécu, pourquoi ?
Pour les entreprises, le futur s'écrit maintenant, il ne faut donc pas rater les tendances de demain ! Les business du futur semblent s’inscrire de plus en plus dans la vente d’usages, et non plus de produits ou de services. L’émergence des communautés de consommateurs et des systèmes de notation est venue perturber les relations clients. La notion d’immédiateté a révolutionné l’organisation des entreprises.
Ces révolutions sont-elles définitivement installées, amenées à muter ou vouées à disparaître ?
Comment réinventer en permanence son modèle pour s’adapter ? Que tirer des exemples d’entreprises qui ont su traverser les époques et les tendances ? Les start-up, toujours plus nombreuses à se créer - et à perdurer - sont-elles l’avenir de l’entrepreneuriat ?

- Georges FRITSCH : Co-fondateur et PDG des sociétés WEBELSE et SENTIMATIC depuis 10 ans.
- Michel MAFFESOLI : Sociologue spécialisé sur le lien social communautaire, la prévalence de l'imaginaire et la vie quotidienne dans les sociétés contemporaines.
- Bernard STIEGLER : Philosophe, docteur de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Directeur de l’Institut de Recherche et d'Innovation au Centre Pompidou.
- Bernard WERBER : Un des romanciers les plus lus en France, traduit dans le monde entier, qui qualifie son style de "philosophie-fiction".
Cette table ronde sera animée par Berty ROBERT, Rédacteur en Chef du Journal du Palais.


Table-ronde 2 : "Chéri(e), j'ai déshérité les gosses !"


L'héritage est-il un cadeau empoisonné ? Si certains héritages sont positifs, d'autres peuvent nous coloniser et nous bloquer. Outre-Atlantique, certains grands patrons décident de déshériter leurs enfants pour leur léguer non pas de l'argent ni une entreprise mais, l’obligation de construire eux-mêmes leur avenir et façonner leur propre ambition.

Ce phénomène ancré dans la culture américaine, où la liberté d'entreprise prime sur la liberté dynastique, où l'esprit "self-made man" laisse chacun libre de décider ce qu'il peut faire de son capital, trouve-t- il son équivalence en France ? Si cette tendance commence à faire quelques émules, est-elle en phase avec notre culture ?

Héritage culturel, financier, patrimonial, entrepreneurial, que devons-nous réellement aux générations qui nous suivent - Devons-nous protéger le bien-être de nos descendants, à la fois dans leur futur collectif et individuel ? Les modèles de transmissions sont-ils à réinventer ?

- Sacha GENOT : Délégué général du collectif Performance regroupant plus de 200 entreprises de PME et Grands comptes qui se sont fixées pour objectif de promouvoir la qualité de vie au travail comme vecteur de performance économique.
- Félicité HERZOG : Conseil en stratégie et en fusions-acquisitions et écrivain.
- Pascal PICQ : Paléoanthropologue, maître de conférences du Collège de France. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages et articles scientifiques autour de la question "Qu'est-ce que l'humain ?"
Cette table ronde sera animée par Stéphane GOYARD, coach en communication et conférencier


Le Grand Entretien Economique


Chaque année, un invité de renom expose sa vision de l’actualité et des perspectives économiques, partage son analyse et ses convictions. Entre vision macroéconomique et attente pragmatique des entreprises, le Grand Entretien Économique remet en perspective la réalité des entreprises françaises.

Le nom de l’invité du Grand Entretien Economique pour cette édition n’est pas encore connu.

Conférence plénière : "C'était demain"


La Responsabilité Sociétale et Environnementale de chaque entreprise est devenue une évidence. La question n'est plus de savoir si les entreprises doivent s’engager, mais plutôt comment. Aussi surprenant que cela puisse paraître, alors que l’Etat semble aujourd’hui se focaliser sur des solutions immédiates, c’est l’entreprise qui s’impose peu à peu comme le lieu de la projection sur le long terme et comme le pilier incontournable de l’expérience collective. Peu à peu, le bien-être (le « care ») devient un levier de performance de l'entreprise de demain.

Comment l’intégrer et faire de votre entreprise une « great place to work » ? Comment intégrer vos préoccupations sociales, environnementales et éthiques dans votre activité, comme dans vos interactions avec toutes les parties prenantes : internes (dirigeants, salariés, actionnaires, etc.) ou externes (fournisseurs, clients, etc.) ? Comment agir pour ne laisser personne au bord du chemin ?

Nous avons l’occasion de repenser le modèle de l’entreprise du 21e siècle et de susciter de nouvelles dynamiques de croissance durable et inclusive. Comment concilier exigence de compétitivité et responsabilité sociale ? En temps de crise, alors que tout devient possible et que les dogmes vacillent, quel sera notre futur ?

- Muriel BARNEOUD : Directrice de l'engagement sociétal Groupe La Poste et ex-PDG de Docapost, filiale spécialiste de la transition numérique et mobile des entreprises et des institutions.
- Bernard DE LA VILLARDIERE : Journaliste redacteur en chef et presentateur sur M6.
- Patrick DUMOULIN : Directeur de l’Institut Great Place to Work® France depuis 2009.
- Philippe DURANCE : Économiste, Philippe Durance est professeur, titulaire de la chaire de Prospective et Développement durable du Conservartoire national des Arts & Métiers (Cnam) à Paris.


Programme


- 14h00 : accueil, ouverture de l'Espace littéraire et du Village Partenaires
- 14h30 : deux table-rondes en simultané
- Table-ronde 1 : "S'adapter ou créer son futur ?"
- Table-ronde 2 : "Chéri(e), j'ai déshérité les gosses !"
- 17h00 : Le Grand Entretien Economique
- 18h15 : Conférence plénière : "C'était demain"
- 19h30 : cocktail dînatoire

Les partenaires


Partenaires majeurs :
- APRR
- Burgundy School of Business
- Caisse d’Epargne de Bourgogne Franche-Comté
- Groupe la Poste
- Harmonie Mutuelle
- Université de Bourgogne

Partenaires :
- Bourgogne Angels
- CCI Bourgogne Franche-Comté
- CCI Côte-d'Or
- Comité des Banques de Bourgogne
- Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes
- Conseil Départemental de la Côte-d’Or
- Conseil régional de Bourgogne
- Dijon Développement
- Exco Socodec
- FNAIM
- Légi conseils
- Opcalia
- Options Telecom
- Réseau Entreprendre Bourgogne
- SEM (Société Est Métropoles)
- UIMM Côte-d’Or

Le site www.uemedef.com

L'Université d'été du MEDEF est ouverte à tous, sous réserve d'inscription préalable. Pour des raisons d’organisation, les inscriptions ne seront prises en compte qu’à réception du règlement.
Le forfait pour l’événement est de 70 € HT (84 € TTC). Ce forfait comprend l’accès aux Tables-Rondes, au Grand Entretien économique, à la Conférence Plénière, à l’Espace Littéraire et séances de dédicaces et au cocktail dînatoire.
Pour s’inscrire, obtenir des informations complémentaires ou découvrir tous les intervenants de l’Université d’été : www.uemedef.com.