jeudi 20 juin 2019
Les conditions météorologiques actuelles sont favorables à la pollinisation des graminées, espèce fortement allergisante, explique Atmo.
Questions à...
A l’issue d’une saison régulière historique en Jeep Elite avec la 3ème place au classement pour la JDA Dijon Basket et à l’approche du premier tour des playoffs, l’entraîneur Laurent Legname fait le point avec Infos-Dijon sur la réussite de son équipe ainsi que ses forces pour poursuivre l’aventure. Entretien.
> Côte-d'Or > Côte d'Or

DIJON : Les citoyens analysent leur taux de glyphosate

07/01/2019 16:44Imprimer l’article
Plus de 50 personnes vont pratiquer ce samedi des analyses d’urine pour y rechercher des traces de glyphosate, principal marqueur de notre ingestion quotidienne de pesticides. Chacun peut s’inscrire pour les prochaines sessions.
Le glyphosate est une molécule de synthèse créée par l’homme et impossible à trouver naturellement dans l’environnement. C’est l’un des composants actifs du Roundup entre autres, il agit comme inhibiteur d’une enzyme spécifique chez les plantes.

Une campagne de recherche de glyphosate dans les urines a démarré en avril 2018 en Ariège. Portée par des collectifs de citoyens, elle a vocation à se répandre en France et en Europe pour produire des données scientifiques selon un protocole rigoureux. 100 % des analyses réalisées à ce jour sont positives. Nous avons tous des pesticides dans le corps.
Ces analyses seront accompagnées de plaintes juridiques contre des fabricants de ces produits et des responsables de leur maintien sur le marché.

Ces plaintes sont déposées localement et seront transmises par les procureurs au Pôle santé publique du Tribunal de Grande Instance de Paris, habilité à traiter ce type de plainte et permettre un seul procès, d’ampleur nationale, afin d’influer sur ces réalités qui nous touche tous : notre environnement et notre alimentation.

Il est prouvé qu’une agriculture agriculture paysanne et biologique peut nourrir la planète. Des agronomes et des agriculteurs utilisent déjà des alternatives viables.

L’agriculture dite conventionnelle s’appuie sur des béquilles chimiques dont les consommateurs ne veulent plus et qui sont dommageables pour tous, depuis leur production jusqu’à leur épandage.

En France, 53 départements participent à ce jour à la Campagne Glyphosate.

A Dijon, suite à une réunion d'information qui a réuni plusieurs centaines de personnes, un premier groupe de plus de 50 personnes participera aux prélèvements ce samedi 12 janvier, en présence d'huissiers. Les résultats seront connus d'ici un mois.
La prochaine session aura lieu le 16 mars, inscrivez-vous !
Communiqué

Pour vous inscrire ou avoir plus d’informations :

campagneglypho21@gmail.com
Facebook / Twitter @glyphosate21


Campagne glyphosate nationale :

Site internet : http://www.campagneglyphosate.com/