jeudi 12 décembre 2019
L'événement «Clos et château scintillants» propose de nombreuses animations les 15 et 22 décembre à Vougeot. Au programme : visites guidées théâtralisées au rythme des contes de Noël de Bourgogne-Franche-Comté, des démonstrations et bien sûr des dégustations gourmandes.
Questions à...
À l'occasion des 70 ans de la fondation de la première communauté Emmaüs par l'abbé Pierre, Anne-Marie de Bailliencourt présente les évolutions de la communauté installée à Norges-la-Ville, en périphérie de Dijon.
> Côte-d'Or > Côte d'Or

EN BREF : Le Conseil départemental de la Côte-d'Or mobilise 10,5 millions d’euros pour sa Stratégie départementale de l’Eau 2019-2024

25/11/2019 14:13Imprimer l’article
Présentée dans ses grandes lignes en assemblée départementale à la mi-journée ce lundi, la Stratégie départementale de l’Eau a été votée par la majorité. Une bonne partie de l’opposition n’a pas pris part au vote.
C’était l’un des rapports majeurs de cette session départementale, celui sur la stratégie départementale de l’eau du Département à adopter pour la période 2019-2024.

Avant de faire la synthèse de celle-ci, le conseiller départemental  Dominique Girard a notamment souligné le caractère vulnérable d’un département comptant «plus de 5.000 km2 de surface agricole mais moins de 1% de zones humides».



Dans une volonté de «s’engager fortement dans le domaine de l’eau» selon les propos liminaires de son président François Sauvadet, le Conseil départemental de la Côte-d’Or a alors défini une stratégie conduite par trois grandes orientations : garantir un accès pérenne à l’eau pour tous ; préserver la qualité de l’eau ; partager les connaissances.
La collectivité territoriale annonce aussi qu’après un travail sur l’identification des ressources en eau, «toutes les actions prévues par la SDE seront construites en partenariat avec les collectivités et les différents acteurs de l’eau, qui pourront bénéficier de subventions».
10,5 millions d’euros sont mobilisés sur la période 2019-2024 par le Conseil départemental de la Côte-d’Or. Avec notamment des réflexions engagées sur des stockages artificiels, des sensibilisations sur les usages raisonnables en eau après des scolaires, des mises en place de suivis de consommation, la création d’un Observatoire…

«La volonté est de ne pas se retrouver dans une guerre de l’eau, que celle-ci ne soit pas un instrument de pression…», a tenu à marteler le président François Sauvadet.
Au sein de l’opposition départementale, c’est la méthode qui n’est pas totalement appréciée, en l’occurrence sur l’aménagement des ressources en eau. Pour des raisons sur lesquelles nous reviendrons, une bonne partie de l’opposition des Forces de Progrès n’a pas pris part au vote.
Seul Dominique Michel a voté pour le rapport, adopté évidemment par tous les membres de la majorité. Massar N’Diaye s’est abstenu.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier

Plus de développements prochainement