jeudi 14 novembre 2019
Experts du quotidien, les membres de l'association Envie d'aller plus loin avec mon handicap étudient l'accessibilité des événements ou des moyens de déplacement à Dijon. Après deux années de déboires, ils espèrent que les prochaines animations des Féeries de Noël seront réellement inclusives.
Questions à...
Depuis mars 2018, Sophie Harent occupe la direction du musée Magnin. À l'occasion d'un nouvel accrochage, elle explique pour Infos-Dijon comment elle donne un nouveau souffle à ce musée national.
> Côte-d'Or > Côte d'Or

ENVIRONNEMENT : La haute Côte-d'Or étudie un projet de compensation carbone entre SEB, Metal'Valley et des éleveurs

08/11/2019 18:25Imprimer l’article
Partout en France, des éleveurs bovins contribuent à des projets de réduction d'impact carbone. L'objectif est de travailler ensuite des compensations avec des industriels. Dans la haute Côte-d'Or, la députée Yolaine de Courson lance un appel à la mobilisation des éleveurs locaux.
Communiqué de Yolaine de Courson du 7 novembre 2019 :

Mission Alter’Actions pour la 4èmecirconscription de Côte d’Or
Etude de faisabilité d’un projet de compensation carbone entre SEB, Metal’Valley et les éleveurs locaux, menée par 4 étudiantes et 2 consultants du cabinet Greenflex

A l’automne 2019, la France Carbon Agri Association (FCAA) lancera un appel à projets de réduction d'impact carbone auprès des éleveurs bovins de France.  La FCAA a été créée pour accompagner  les  agriculteurs  et  les  acteurs  économiques  souhaitant  s'engager dans  une démarche  bas  carbone,  en  s'appuyant  sur  la  méthodologie  Carbon  Agri.  Cette  méthodologie, développée  par  l’Institut  de  l’Elevage,  propose  des  dizaines  de  pratiques  qui  peuvent  être actionnées par les exploitants agricoles pour réduire l'empreinte carbone du lait, de la viande et des  cultures.  La  méthodologie  Carbon  Agri  comptabilise  ensuite  les  réductions  d’émissions d'émission de gaz à effet de serre (GES) grâce à un diagnostic précis et les certifie.



Cette méthode ouvre ainsi la voie à des systèmes locaux de compensation carbone, proposant des  partenariats  entre  des  collectifs  d’éleveurs  et  des  structures  émettrices  de  CO2.  Cette méthode a été créée pour permettre aux différents projets d’être labellisés “bas carbone” Label Bas  Carbone. Mis  en place  par  le Ministère  de  la  Transition  Écologique  et  Solidaire,  le  label récompense des projets innovants qui émergent sur le territoire, participant ainsi à l’optimisation de l’offre de compensation carbone et permettant d’atteindre l’objectif de neutralité carbone fixé à 2050.

Du  côté  des  structures  émettrices,  différents  acteurs  ont  déjà  manifesté  leur  intérêt  pour  ces démarches, comme BNP Paribas, le groupe La Poste ou les J.O. Paris 2024. Le groupe SEB et l’association d’entreprises métallurgiques Metal’Valley ont, quant à eux, choisi de soutenir une mission de conseil portant sur l’étude de cette opportunité. Suivant une volonté d’intégration de la mission dans l’Économie Sociale et Solidaire, celle-ci  sera  réalisée  par  des  étudiantes  de l’association Alter’Actions sous l’égide de consultants professionnels bénévoles, à l’initiative de Madame  Yolaine  de  Courson,  la  députée  de  la  4èmecirconscription de Côte d’Or, et de son suppléant,  Monsieur  Etienne  Jobard.  Cette  mission  aura  pour  objectif  de  faire  entrer  la  Haute Côte d’Or dans le Label Bas Carbone en fédérant les acteurs du territoire afin de mettre en place un système local de compensation carbone fondé sur la méthode CARBON AGRI.

Les territoires sont les principaux acteurs et catalyseurs des évolutions sociales et environnementales de nos sociétés, piliers du développement durable. Une ambition commune à l’échelle locale, proposant des synergies et enrichissant l’écosystème existant, peut mener à la création de territoires durables, par un effet  de cercle  vertueux  attirant  de  nouveaux  emplois  non  délocalisables.  En  se  positionnant  sur  la compensation carbone, la Haute Côte d’Or souhaite s’ériger en exemple des bonnes pratiques et d’externalités positives dans un contexte où les agriculteurs se heurtent  à  des  critiques  récurrentes.  Ce projet a pour vocation de tendre au contraire vers des synergies entre industrie et agriculture, autour d’une action commune de lutte contre le dérèglement climatique.

Présentation de l’équipe et des parties prenantes

L’équipe chargée de la mission compte :
-Etienne Jobard, suppléant de Yolaine de Courson, députée de la 4è circonscription de Côte d’Or ;
-Camille   Poutrin   et   Guillaume   de   Lustrac, consultants chez Greenflex ;
-Rim  Attar  (M1  EEET  AgroParisTech),  Bouchra Brahmi    (INP-ENSIACET,    en    césure    Service Civique chez Alter’Actions), Olympe Chabert (M2 AgroParisTech/HEC)   et   Alix   Stephann   (ESCP Europe, en césure), étudiantes de la 9èmepromotion d’Alter’Actions.

La  mission  est  soutenue  par  le  groupe  SEB  et l’association  Metal’Valley,  dans  le  cadre  de  leur  démarche  environnementale  pour  une compensation carbone de leurs activités dans la région.

Alter’Actionsest une association offrant l’opportunité à des étudiants de plusieurs universités et Grandes Ecoles de commerce ou d’ingénieur de réaliser par équipes de 4 ou 5 des missions de conseil pour des acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), encadrées par des consultants professionnels.Il s’agit à la fois de sensibiliser les étudiants aux problématiques de l’ESS, et de faire bénéficier les acteurs de ce domaine (associations, coopératives, fondations ...) de missions à forte valeur ajoutée pour leur développement, au cœur de leurs préoccupations stratégiques.

GreenFlex œuvre pour favoriser l’accélération des transitions environnementale, énergétique et sociétale des entreprises, des territoires ou des organisations. Elle se donne ainsi pour ambition de contribuer à amener notre économie vers un nouveau modèle vertueux, celui de l’économie régénérative.Les équipes multi expertes de GreenFlex bâtissent au quotidien des solutions opérationnelles et durables qui combinent à la fois le conseil, l’accompagnement opérationnel, l’intelligence des données et le financement pour des résultats concrets et mesurables.

Appel à la mobilisation
Vous êtes éleveur et cette initiative vous intéresse ? Nous serions ravis d’échanger avec vous à ce sujet ! Vous pourrez notamment répondre à une enquête ou participer à un panel de discussion qui nous permettra de mieux cerner vos attentes et vos possibilités de compensation carbone. N’hésitez pas à nous contacter à l’adresse mail suivante : compensation.carbone21@gmail.com