vendredi 16 novembre 2018
L'Agence Régionale de Santé a présenté ce vendredi Inga, une étudiante de 23 ans qui devient ambassadrice de la vaccination dans le cadre de la campagne massive lancée ce début octobre. 2.900 jeunes ont déjà été vaccinés sur les quelque 40.000 ciblés.
Questions à...
Le secrétaire de la section de Dijon du Parti Socialiste revient sur sa fidélité à Ségolène Royal et explique pourquoi elle serait selon lui une bonne candidate pour «rassembler la gauche», notamment au regard de son engagement pour la transition écologique, et de sa force de caractère au service d'«idées justes».
> Côte-d'Or > Côte d'Or

HAUTE COTE-D’OR : La charte d’engagement des contrats de transition écologique est signée

12/07/2018 16:28Imprimer l’article
Ce mercredi 11 juillet a été signée la charte d’engagement des contrats de transition écologique entre Sébastien Lecornu et les présidents des communautés de communes du Pays Châtillonnais et du Montbardois.
Communiqué Yolaine de Courson, député de la 4e circonscription de Côte-d’Or :

En présence d’élus locaux et de porteurs de projets originaires de la 4ème circonscription de Côte d’Or, Sébastien Lecornu, Secrétaire d’État auprès du Ministre de la Transition écologique et solidaire, a conclu ce mercredi 11 juillet le Forum des Contrats de transition écologique réunissant plus de 160 participants : élus, services de l’Etat, opérateurs publics et entreprises.

A l’occasion de ce Forum, les participants ont échangé autour de projets concrets et ont partagé les enseignements de cette démarche innovante, en co-construction entre l’État et les collectivités locales, pour accompagner la mutation écologique et économique dans les territoires.

En six mois, le premier bilan d’étape de cette expérimentation est riche. Une fois la méthode établie fin 2017, cinq premiers territoires se sont engagés début 2018 : la Communauté urbaine d’Arras, le Département de la Corrèze, la Communauté de communes du Pont du Gard et la Communauté d’agglomération du Gard rhodanien, le Territoire Côte Ouest de la Réunion et les communautés de communes du pays Châtillonnais et du Montbardois en Haute-Côte d’Or.

Dans le territoire de la 4ème circonscription de Côte d’Or, ces premiers projets s’inscrivent dans une volonté de coopérer pour avancer ensemble vers la transition écologique et solidaire. Sur ce territoire, fortement rural et bénéficiant d'une histoire industrielle importante autour notamment de la métallurgie, le contrat de transition écologique est une formidable opportunité économique, sociale et écologique.

Exemples de projets en cours de développement :

- Deux lycées (Eugène Guillaume à Montbard et lycée agricole La Barotte) mobilisés pour développer de nouvelles formations et implanter durablement les métiers de demain : maintenance des panneaux photovoltaïques (rentrée 2019) et création d’une “académie verte” avec l’implantation d’un méthaniseur dans le lycée La Barotte. Grâce au CTE, ce sont de nouveaux partenariats qui naissent entre les deux lycées mais également entre les lycées et les agriculteurs et industriels locaux et nationaux.

- Développement des circuits courts autour de la luzerne avec l’objectif de rendre le territoire autonome en azote, de produire un lait de meilleure qualité - grâce à ses propriétés nutritionnelles dans l’alimentation du bétail - et de préserver les ressources en eau en réduisant la pollution par les nitrates.

Sébastien Lecornu a procédé à la signature des chartes d’engagement avec Alain Becard et Jérémie Brigand, présidents des communautés de communes du Montbardois et du Châtillonnais. Celle-ci sera suivie de la signature officielle avec l’ensemble des acteurs engagés à la rentrée 2018. A cette occasion, le Secrétaire d’État auprès du Ministre de la Transition écologique et solidaire a salué le travail réalisé et la mobilisation des opérateurs publics (Banque des territoires, l’Ademe, Caisse des dépôts, ...)

«Les Contrats de transition écologique permettent de faire naître de nouvelles coopérations et de mobiliser de façon coordonnée les services de l’Etat et opérateurs publics pour faire avancer les projets et lever les freins que rencontrent les porteurs de projets. Les CTE sont clairement sources d’émulation au niveau local et sont aussi une excellente illustration de la façon dont l’État peut faire évoluer ses modalités d’accompagnement auprès des collectivités locales » a déclaré Sébastien Lecornu en conclusion de ce premier Forum national des CTE.

Pour Yolaine de Courson « il ne s’agit là que d’un début, nous travaillons d’ores et déjà avec les acteurs concernés pour inclure de nouveaux projets et de nouvelles communautés de communes dans les prochaines versions du CTE en Haute Côte d’Or».

Cliquez pour en savoir plus