mercredi 20 mars 2019
Avec notre vidéo de la manifestation.
Youth for climate Dijon a réussi à mobiliser environ 2000 lycéens et étudiants dijonnais à l'occasion de la grève et marche pour le climat ce 15 mars, suite à l'appel de Greta Thunberg.
Questions à...
Après l’affaire Christophe Dettinger, sur laquelle il revient largement pour Infos-Dijon, l’avocat dijonnais Jean-Philippe Morel représentera aussi l’association «Gendarmes et Citoyens» dans l’affaire de la caserne de Dijon et plaidera pour des policiers victimes en décembre dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Interview.
> Dijon Metropole > Dijon Metropole

CHENÔVE : L’association Trait d’Union s’équipe d’une valise numérique pour accentuer le soutien scolaire

30/11/2018 17:19Imprimer l’article
Avec la remise d’une valise numérique par la Fondation Orange, autrement dit de dix tablettes numériques, l’association Trait d’Union va renforcer ses actions pour le soutien scolaire mais aussi pour lutter contre la fracture numérique.
Le constat avait été fait depuis quelques années déjà par Abderrazzak Dahbi, professeur au lycée de Brochon et président de l’association Trait d’Union, qui assure du soutien scolaire auprès des collégiens et lycéens. Le constat était en substance le suivant : «Tout le monde a aujourd’hui un téléphone portable dans les mains, mais encore de nombreuses familles n’ont pas les moyens d’avoir des ordinateurs ou des tablettes numériques...».
L’association Trait d’Union avait elle investi dans deux ordinateurs et deux tablettes mais n’avait «pas les moyens de faire plus», regrettait son président. C’est alors en ce sens que l’année dernière l’association s’est portée candidate à l’appel d’offres lancé par la Fondation Orange. Avec succès donc.

Des outils numériques complémentaires au soutien scolaire


Représentée notamment par Bertrand Raveski, l’association Orange Solidarité Est - menant dans ses missions des actions en faveur des jeunes de 16 à 25 ans dits en décrochage scolaire - a remis une valise numérique à l’association. Une valise pleine de dix tablettes ne nécessitant pas forcément de connexion internet car accompagnées de mini-serveurs et donnant la possibilité d’avoir accès à des contenus de mathématiques et de français, adaptés de la maternelle à la terminale S. Avec aussi une encyclopédie, la possibilité de créer un journal et même celle de s’entraîner au BEPC et au baccalauréat sur des modèles d’examens blancs.
Dans une approche ludique, en favorisant l'autonomie des utilisateurs suivant un tutoriel programmé sur les tablettes, l’association entend étoffer son soutien scolaire et faire en sorte que le public accueilli se familiarise avec ces outils. Quand le président de l’association parle de ce public, il prend en compte les jeunes soutenus mais aussi leurs parents. «Le but est aussi que les parents puissent aller sur ces appareils-là, pour ensuite qu’ils puissent se connecter plus naturellement et facilement sur Liberscol par exemple, car encore aujourd'hui ça peut aller jusqu’à ce que 80 % des parents ne s’y connectent pas», ajoute Abderrazzak Dahbi.
Les parents seront invités à venir s’exercer avec leurs enfants sur les tablettes numériques les samedis matins au Tremplin, centre social municipal de Chenôve où l’association a des espaces à disposition pour poursuivre ses actions, avec la conviction que le décrochage scolaire n’est pas une question d’intelligence mais plutôt d’ambition… «Donnons l’ambition à nos jeunes de vouloir réussir», insiste le président de l’association.

L’association Trait d’Union fédère les énergies


Les mercredis et les samedis, de septembre à juin, Trait d’Union accueille et accompagne environ 170 jeunes tous les ans, sans compter les lycéens soutenus dans les établissements à Brochon et au Castel durant les périodes de vacances scolaires.
Mercredi dernier au Tremplin, à l’occasion de la réception de la valise numérique en milieu d'après-midi, c’est aussi l’engagement de l’association qui a été salué par le maire de Chenôve Thierry Falconnet et plusieurs membres de son équipe. Une association qui fédère aussi, afin de mener à bien le soutien scolaire, une trentaine d’intervenants, professeurs, anciens enseignants ou étudiants.
«La question de la fracture numérique est bien prise en compte», a assuré le maire de Chenôve en évoquant l’existence sur la commune de deux Espaces Publics Numériques et de postes informatiques en place à la bibliothèque François Mitterrand. Cela plus largement pour faciliter certaines démarches administratives qui déjà ne se font que sur internet.
Quant à la Fondation Orange, dans le cadre de son Ecole numérique, c’est la 7ème valise - sur 15 valises au niveau national - qui est remise dans la région Est (Bourgogne-Franche-Comté, Alsace, Lorraine). Une valise équivaut à un investissement de 3 000 euros de la part de la Fondation Orange.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier




 
?>