jeudi 12 décembre 2019
L'événement «Clos et château scintillants» propose de nombreuses animations les 15 et 22 décembre à Vougeot. Au programme : visites guidées théâtralisées au rythme des contes de Noël de Bourgogne-Franche-Comté, des démonstrations et bien sûr des dégustations gourmandes.
Questions à...
À l'occasion des 70 ans de la fondation de la première communauté Emmaüs par l'abbé Pierre, Anne-Marie de Bailliencourt présente les évolutions de la communauté installée à Norges-la-Ville, en périphérie de Dijon.
> Dijon Metropole > Dijon Metropole

CONSOMMATION : Agnès Pannier-Runacher lance le défi de la proximité pour les cadeaux de Noël

26/11/2019 21:05Imprimer l’article
Secrétaire d’État tout particulièrement chargée du commerce et de l'artisanat, Agnès Pannier-Runacher est venue ce mardi à Dijon pour lancer ce défi. La fédération Shop In Dijon l'a entendu et a fait une annonce concernant la France entière.
«Chaque consommateur est acteur de l’économie de proximité». Agnès Pannier-Runacher donne le ton. Il s'agit de responsabiliser les citoyens pour les inciter à devenir consom'acteurs. La crise des «Gilets jaunes» est passé par là. Les manifestations du samedi ont laissé des traces dans les habitudes de consommation avec un évitement du samedi et un report sur le commerce en ligne.

Ce mardi 26 novembre 2019, Agnès Pannier-Runacher est à Dijon pour écouter les commerçants et délivrer un message. Déjà, la secrétaire d’État auprès du ministre de l'Économie et des Finances considère que «les mesures d’aide et d’accompagnement mises en place par les ministères financiers et le ministère du Travail dès novembre 2018 ont bien fonctionné et fait preuve de leur efficacité». À partir de quoi, «l’enjeu est désormais de redynamiser l’activité du commerce de proximité».



«Faire ses cadeaux de Noël chez les commerçants»


Agnès Pannier-Runacher est aux côtés des différentes chambres consulaires et fédération de commerçants pour lancer le défi «de faire ses cadeaux de Noël chez les commerçants, chez les artisans, de préférence en privilégiant l'achat français». Un défi «gagnant pour les commerçants, gagnant pour les Français aussi car ce sont de bons produits, des produits de qualité, des produits souvent avec des exigences environnementales et sociales plus élevés que des produits importés».

La notion de civisme est activée : «on est tous acteurs de la consommation, (…) comme lorsqu'on va voter, vous allez voter avec votre consommation». Sans oublier la fibre fiscale puisque, selon elle, cela évite «d’acheter sur des plateformes numériques étrangères qui ne paient pas leurs justes impôts en France et s’avèrent fréquemment peu voire pas du tout regardantes sur le respect des normes de sécurité en vigueur dans l’Union européenne».

Pour aller au-delà de cette crise et accompagner les transformations des modes de consommation, une Stratégie nationale pour l’Artisanat et le Commerce de proximité est mise en œuvre en impliquant les acteurs évoqués. Par des politiques publiques favorable au commerce et à l'artisanat, Agnès Pannier-Runacher souhaite «faciliter la vie des entreprises de ces secteurs et de créer un environnement favorable à leur développement».

Naissance de Commerçants et Artisans des Métropoles de France


Du côté des acteurs du secteur, une nouvelle association a été créée le 6 novembre 2019 pour rassembler les métropoles sur la question du commerce et pour peser sur les pouvoirs publics. Il s'agit de Commerçants et Artisans des Métropoles de France (CAMF). Depuis le 18 janvier déjà, un collectif d’associations de commerçants des villes de France, dont Dijon, avait «uni ses forces face à une situation exceptionnelle». Après concertation avec la secrétaire d’État, ce collectif a pu obtenir des aides de 370 millions d'euros pour 16.000 entités commerciales. De plus, 34 villes ont reçu 5,7 millions d'euros pour la redynamisation de leur cœur de ville (lire l'interview du président de Shop In Dijon sur le plan de relance).

C'était la préfiguration de la CAMF qui a maintenant décidé «de travailler de façon coordonnée pour interpeller le gouvernement sur la situation dramatique et faire part des difficultés financières de l’ensemble de la profession au Ministère de l’Économie et des Finances». La nouvelle association souhaite «parler d’une seule voix aux pouvoirs publics». Les premières rencontres ont «permis d’avancer intelligemment sur ces questions épineuses que sont les indemnisations des commerçants, la revitalisation des centres-villes ou encore la sécurité des salariés».

Les membres sont aujourd'hui quatorze, les associations ou fédérations de commerçants de Dijon, Nantes, Rennes, Toulouse, Saint-Etienne, Le Mans, Lyon, Rouen, Bordeaux, Montpellier, Marseille, Grenoble, Lille et Nîmes. La CAMF est présidée par Christian Baulme (Ronde des Quartiers de Bordeaux). La nouvelle structure se positionnera principalement sur les sujets d'accessibilité, de logistique, de numérique et sur les enjeux environnementaux.

«Le concours étroit» de Dijon métropole


Le siège de la CAMF est à Dijon. Ville qui compte dans la nouvelle structure puis le vice-président est Denis Favier qui représente Shop in Dijon. Concernant la situation locale, Denis Favier salue l'implication de Dijon métropole dont «le concours étroit» a permis de «gérer les situations de crise» et de «soutenir nos actions au quotidien». La municipalité est vue comme un «acteur indispensable» avec lequel Shop In Dijon souhaite «encore œuvrer longtemps».

Sont aussi intervenus Pierre Goguet (président de CCI France), Régis Penneçot (président de la section de la Côte-d'Or de la CMA interdépartementale de Bourgogne), Frédérique Wagon (secrétaire générale de la Fédération des marchés de gros de France) et Francis Palombi (président de la Confédération des commerçants de France). Le secrétaire d’État a eu la courtoisie de donner la parole à Didier Martin (député LREM de la Côte-d'Or) et à Danielle Juban (adjointe Modem au maire de Dijon déléguée au commerce).

À noter que trouvaient dans la délégation notamment Bernard Schmeltz (préfet de Bourgogne-Franche-Comté), Bilale Ahmimache (conseiller économie-innovation du préfet), Fadila Khattabi (députée de la Côte-d'Or), Benoît Bordat (conseiller municipal Cap 21 délégué au commerce) et Xavier Mirepoix (président de la CCI Côte-d'Or).

Jean-Christophe Tardivon

Suivre la visite chez des commerçants dijonnais