jeudi 21 mars 2019
Avec notre vidéo de la manifestation.
Youth for climate Dijon a réussi à mobiliser environ 2000 lycéens et étudiants dijonnais à l'occasion de la grève et marche pour le climat ce 15 mars, suite à l'appel de Greta Thunberg.
Questions à...
Après l’affaire Christophe Dettinger, sur laquelle il revient largement pour Infos-Dijon, l’avocat dijonnais Jean-Philippe Morel représentera aussi l’association «Gendarmes et Citoyens» dans l’affaire de la caserne de Dijon et plaidera pour des policiers victimes en décembre dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Interview.
> Dijon Metropole > Dijon Metropole

DIJON METROPOLE : 430 000 euros sur trois ans pour innover avec la CCI de Côte-d’Or

23/12/2018 17:35Imprimer l’article
Une convention est signée entre Dijon Métropole et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte-d’Or.
C’est au sein des locaux de la CCI de Côte-d’Or, place Jean Bouhey, que la signature de la convention s’est déroulée, jeudi 20 décembre.
Avant de parapher les documents, les représentants des deux partenaires principaux ont insisté sur une démarche qui se traduit notamment par un soutien financier de Dijon Métropole à la CCI de Côte-d’Or de l’ordre de 430 370 euros de 2018 à 2020. Un engagement pour la mise en place d’actions visant à soutenir les entreprises et les compétences, renforcer la croissance du bassin métropolitain, accélérer l’innovation et l’emploi, fédérer les acteurs de l’ensemble du tissu économique, de la recherche et de la formation supérieure.
«Formons le TGV de la réussite», a souhaité Xavier Mirepoix, président de la CCI de Côte-d’Or. Cette conviction en ce partenariat, Xavier Mirepoix l’a justifiée en rappelant l’importance de la collectivité partenaire : «Pourquoi la CCI souhaite s’engager aux côtés de Dijon Métropole ? La métropole est un atout, une dynamique et un engagement. Un atout car elle rassemble sur l’aire urbaine le plus d’emplois marchands. La zone d’emploi de Dijon est la plus dynamique de Bourgogne-Franche-Comté avec 1 572 postes gagnés entre 2015 et 2016. C’est aussi le premier pôle commercial de la région avec 11 % de la surface commerciale totale et la présence d’enseignes exclusives comme Ikea ou Apple. La métropole représente 13 % des établissements industriels de Bourgogne-Franche-Comté. C’est le centre de gravité en matière de recherche avec 209 établissements publics et privés, soit 28 % des établissements de toute la région. Je n’ose imaginer ce que serait la région sans la métropole».
Dans un époque où «les frontières administratives n’ont plus de raison d’être», le président de la CCI de Côte-d’Or entend «faire le pari de l’intelligence territoriale, jouer la carte des alliances», de même qu’il annonce une convention début 2019 avec le département de la Côte-d’Or et, si possible, avec plusieurs intercommunalités.

«la CCI possède une force opérationnelle d’analyse et de conseil qu’elle met

au service de la politique métropolitaine»


Pour ce qui est de la convention signée avec Dijon Métropole, celle-ci se déclinera par 25 fiches-actions en faveur notamment des commerçants et des TPE du tourisme, de la transmission d’entreprises, du financement participatif des projets de PME/TPE, du développement des infrastructures, ou de de la connaissance de la chaine de valeur compétitive sur le territoire...
Il s’agit selon Xavier Mirepox d’«innover dans les partenariats et les méthodes de travail», et «la CCI possède une force opérationnelle d’analyse et de conseil qu’elle met ainsi au service de la politique métropolitaine. Cette alliance entre la collectivité et le monde de l’entreprise va nourrir l’action publique dans une démarche d’intelligence territoriale. Démarche qui alimente le rôle moteur de la Métropole pour l’ensemble du territoire régional, en termes de vitalité économique, d’emplois et de richesses»… Observation et veille économique, soutien au commerce, accueil d’investisseurs, suivi de filières stratégiques, accompagnement des créateurs et jeunes en formation, tels sont les points à renforcer, par l’innovation.
Dans la volonté de ne pas subir et de s’approprier la transition numérique, de s’inscrire dans la Smart City, la CCI de Côte-d’Or croit fortement en une Ecole supérieure appliquée au design et au digital, dont l’initiative est soutenue par Dijon Métropole, le Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté, Burgundy School of Business, l'Université de Bourgogne, ainsi que plusieurs grands groupes et entreprises.
Le commerce, l’industrie et l’enseignement supérieur, ce sont donc les trois domaines qu’a repris François Rebsamen dans son intervention en amont de la signature de la convention. Ayant fait allusion au contexte social mouvementé ainsi qu’aux répercussions économiques néfastes sur les commerces, le président de Dijon Métropole et maire de Dijon a tout de même rappelé que «la ville enregistre l’un des plus bas taux de vacance (5 à 6 %) des commerces en centre-ville parmi les grandes villes françaises».
En parlant d’«une industrie florissante» et d’un secteur du bâtiment représentant 10 000 emplois sur le territoire de Dijon Métropole, son président a voulu réaffirmer l’attractivité d’un territoire, sur lequel se conjuguent aussi commerces de centre-ville et surfaces commerciales en périphérie. Quant à l’enseignement supérieur, autant sur les orientations évoquées par la CCI de Côte-d’Or que sur les projets accompagnés par la métropole (installation d’écoles d’ingénieurs par exemple), François Rebsamen a souligné «des choix d’avenir».
La convention a ainsi été signée en mettant en avant une complémentarité à accentuer, cela en présence d’élus métropolitains et de plusieurs chefs d’entreprises et autres représentants d'organisations fédérant celles-ci.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier









 
?>