lundi 27 mai 2019
Les neuf artistes annoncés présentés par neuf clips.
Questions à...
A l’issue d’une saison régulière historique en Jeep Elite avec la 3ème place au classement pour la JDA Dijon Basket et à l’approche du premier tour des playoffs, l’entraîneur Laurent Legname fait le point avec Infos-Dijon sur la réussite de son équipe ainsi que ses forces pour poursuivre l’aventure. Entretien.
> Dijon Metropole > Dijon Metropole

DIJON METROPOLE : Bien en place, le parking Monge ouvre ce samedi

13/12/2018 21:13Imprimer l’article
Comme annoncé, le stationnement y sera gratuit pour ce week-end d’ouverture, les 15 et 16 décembre. Images et précisions sur l'ouvrage moderne et important que représente ce parking Monge.
Les habitants de Dijon et plus largement de la métropole l’ont vu se dévoiler en même temps que se dresser, avant de le voir s’habiller d’un bardage en hommage aux tuiles vernissées chères à la région.
Cette référence apparaît sur les façades, couvertes de feuilles d’aluminium entrecroisées, posées en drapeau et créant un effet visuel qui saute assez vite aux yeux.
La structure est mixte, dressée sur des poteaux en acier remplis de béton et des poutres en acier. Pour un gain d'espace, on ne trouve pas de poteau entre les places de stationnement. Deux rampes hélicoïdales se situent de chaque côté de la structure. L'éclairage en LED est de mise, jusqu'au niveau de chaque place indiquant si celle-ci est occupée ou non.
Dans le jargon technique, outre ces particularités architecturales, on parle notamment d’un parking silo et hyperventilé.

L’entrée sud de la ville a son parking


«Maintenant, on le voit en vrai et c’est un bel ouvrage», a résumé l’adjointe au maire déléguée notamment au stationnement, Dominique Martin-Gendre, ce jeudi après-midi, à l’occasion d’un point presse sur place.
«Il manquait un parking ici, sur cette entrée sud de la ville», a alors affirmé l’élue municipale, en assurant : «La ville n’est pas fermée aux voitures. On peut tout faire sans voiture à Dijon, mais on peut aussi se garer à proximité du centre-ville. Ce nouveau parking. C’est un plus pour l’attractivité de la ville. Ça va aider à redynamiser les commerces de la rue Monge, ça va donner un nouveau souffle à cette rue». L’élue municipale a aussi confirmé que la rénovation de tous les parkings en ouvrage à Dijon se poursuit avec la volonté d’apporter des équipements et une modernisation dans le stationnement.
Vous l’aurez compris en le voyant, le parking Monge va très bientôt ouvrir, autrement dit ce week-end. L’occasion de vous en dire et de vous en montrer plus.

Près de 10 000 places de stationnement à Dijon


Ce parking - qui en fait le dixième sur la ville de Dijon -, d’une superficie de 14 904 m2, compte 460 places sur 5 niveaux (R + 4), dont 10 pour les personnes à mobilité réduite, 7 bornes et stationnements pour les véhicules électriques, 7 pour les véhicules à deux roues motorisés, sans oublier des places dites familiales.
A Dijon, sur les dix parkings en ouvrage - accessibles 7j/7j et 24h/24h -, on compte désormais près de 4 000 places, avec des tarifs variant selon les parkings de 1,30 euro à 1,80 euro l’heure.
Concernant les parkings en surface, plus de 5 500 places de stationnement existent, dont 2 372 en centre-ville. Avec une tarification fixée à 4,10 euros les deux heures en secteur courte durée et 3,70 euros les 8h30 en secteur longue durée.

Une implantation d’ampleur «dans un pôle de circulation et de mobilités»


En rappelant que seulement 180 places - gratuites tout de même - se trouvaient auparavant sur l’emplacement où est aujourd’hui érigé le parking Monge, Dijon Métropole insiste sur une avancée, faisant d’ores et déjà écho à la future Cité internationale de la gastronomie et du vin.
«On est dans un pôle multimodal, un pôle de circulation et de mobilités», a voulu souligner Thierry Falconnet, en tant que vice-président de Dijon Métropole délégué au renouvellement urbain, aux mobilités et au transport.
Avec des arrêts et plusieurs lignes de bus s’arrêtant à Monge (L4, L5, B12, B18 et P33), de même que le T2, en prenant aussi en considération la proximité de la gare SNCF, ainsi qu’une station DiviaVélodi et une station Citiz, mais aussi cette nouvelle structure où on trouve aussi un espace VéloPark d’une quarantaine de places, Thierry Falconnet a poursuivi ses propos en mettant l'accent sur «une offre globale de mobilité dans une vision cohérente». En répétant : «Les élus ne sont pas des ennemis de la voiture, mais c’est une politique qui vise à rationaliser l’usage de la voiture par une multitude de services».

Un investissement de 7,5 millions d’euros HT


D’après Dijon Métropole, «le parking silo, fondé sur pieux, était la solution la plus appropriée pour limiter l’impact du projet sur le sous-sol. La présence des canaux de Guise (canalisation d’un bras de l’Ouche) et des vestiges archéologiques à conserver imposaient une construction en hauteur»... 7,5 millions d’euros HT, c’est le montant de l’investissement de Dijon Métropole, ayant délégué la maîtrise d’ouvrage à la SPLAAD (société publique locale «Aménagement de l'agglomération dijonnaise).
La réalisation est signée Briand Construction Métallique, selon l’architecture de l’agence toulousaine Azéma Architectes. 22 entreprises régionales ont été mobilisées pour la réalisation du projet.
L’exploitant est donc Divia dans le cadre de la délégation de services publics confiée à Keolis depuis le 1er janvier 2017. Selon Dijon Métropole, c'est une question d'harmonisation de l'offre des transports, «pouvant être accessibles avec une seule carte».
Dans la conception du parking, une salle dite de convivialité a d'ailleurs été pensée, à l'initiative de la collectivité territoriale, pour les personnels de Divia, agents d’accueil du parking mais aussi conducteur des tramways et des bus si besoin entre les changements de postes.

La gratuité ce week-end, puis les mêmes tarifs qu’à Darcy


L’entrée et la sortie du parking se font pour les automobilistes par la rue Charles Vêques. Pour les piétons, elles se font par la rue de l’Hôpital au centre du bâtiment.
Quant aux tarifs, si le premier week-end est bien gratuit, ils seront les mêmes que ceux du parking Darcy (0,80 euros les 30 minutes, 2,80 euros les 2 heures, 6,70 euros les 8 heures).

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier