vendredi 16 novembre 2018
L'Agence Régionale de Santé a présenté ce vendredi Inga, une étudiante de 23 ans qui devient ambassadrice de la vaccination dans le cadre de la campagne massive lancée ce début octobre. 2.900 jeunes ont déjà été vaccinés sur les quelque 40.000 ciblés.
Questions à...
Le secrétaire de la section de Dijon du Parti Socialiste revient sur sa fidélité à Ségolène Royal et explique pourquoi elle serait selon lui une bonne candidate pour «rassembler la gauche», notamment au regard de son engagement pour la transition écologique, et de sa force de caractère au service d'«idées justes».
> Dijon Metropole > Dijon Metropole

DIJON METROPOLE : L’UNEF Bourgogne et le MJS 21 mobilisés pour faire baisser le tarif jeunes dans les transports dijonnais

06/11/2018 17:42Imprimer l’article
Des représentants des deux organisations ont rencontré Thierry Falconnet, vice-président, au sujet des transports pour les jeunes.
Communiqué des organisations de jeunesse UNEF Bourgogne et Mouvement des Jeunes Socialistes :

La mobilité est au cœur des priorités des jeunes de la métropole dijonnaise. Ainsi, c’est dans l’optique de pouvoir faire partager le ressenti quotidien et les interrogations des jeunes, mais surtout afin d’être une force de proposition, que nous avons rencontré ce mardi 6 novembre M. Thierry Falconnet, 2e Vice-Président métropolitain en charge du renouvellement urbain, des mobilités et des transports, ce mardi 6 novembre.

Nous avons pu dresser, dans ce cadre, un constat sur la qualité des transports en commun au sein de la métropole dijonnaise.

Nous tenons tout d’abord à souligner l'offre d'inter modalité disponible misant à la fois sur les transports traditionnels comme les bus et trams mais également sur des solutions alternatives et innovantes telles que les vélos en libre-service ou l'auto partage. Nous avons fait part également de notre volonté d’élargissement de l'implantation du système de station vélo sur les lieux clefs que sont le campus, les résidences étudiantes mais également dans les autres villes de la métropole.

La création de nouvelles pistes cyclables sur les axes utilisés par les cyclistes, mais aussi l’entretien des pistes actuelles, nous semblent de même nécessaires pour développer la part modale du vélo dans les transports métropolitains à 10 %, conformément aux objectifs fixés par le Conseil.

Enfin, nos échanges ont concerné la politique tarifaire à destination des jeunes.

Il nous semble important en effet de conserver un tarif préférentiel qui concerne tous les jeunes. Cependant, le tarif jeune qui est pratiqué actuellement demeure l’un des plus chers de France, avec un abonnement annuel de 315 euros. Nous avons donc pu engager des pistes de réflexions allant de la généralisation du tarif solidaire (150 euros annuel) à tous les étudiants boursiers (et non pas uniquement à ceux des deux derniers échelons), jusqu'à l'ambitieuse extension de ce tarif à l’ensemble des jeunes, quelle que soit leur situation.

M. Thierry Falconnet s’est montré attentif à ces revendications et nous a garanti des retours rapides ainsi qu’une consultation de la direction de Divia. Nous nous montrons par conséquent confiants quant à l’application de certaines de nos propositions. La tarification des transports en commun doit être en effet au cœur des réflexions, afin de prendre en considération les aspects essentiels que sont la précarité des jeunes, l'urgence écologique par le biais du changement de nos habitudes de déplacement, et plus globalement le cadre de vie des habitants de la métropole.