jeudi 23 mai 2019
Les neuf artistes annoncés présentés par neuf clips.
Questions à...
L'adjointe à la culture sera aux premières loges vendredi pour l'inauguration et la réouverture du Musée des Beaux Arts de Dijon. Un moment qu'elle attend avec «fébrilité, impatience et curiosité».
> Dijon Metropole > Dijon Metropole

DIJON METROPOLE : La forêt des enfants compte désormais 2500 arbres

14/10/2018 18:17Imprimer l’article
Parents et enfants se sont massivement rendus ce dimanche sur la plateau de la Cras pour planter un arbre et profiter des animations.
Planter un arbre pour chaque Dijonnais qui vient au monde, telle a été l’idée lancée en 2015 par l’équipe municipale afin d’impliquer les familles dans une action participative et symbolique en faveur de la biodiversité en créant une «forêt des enfants» sur le plateau de La Cras. Forte du succès des éditions précédentes, l’opération s’est étendue en 2017 à tous les enfants de la métropole.

Et c'est ce dimanche que la 4e édition de l'opération a eu lieu. Sous une météo quasi estivale, et sur un plateau de la Cras balayé par le vent, les familles sont venues en masse allier sortie et pédagogie environnementale.
Près de 2.500 courriers ont été envoyés aux parents de Dijon et de la Métropole ayant eu un enfant né entre le 1er avril 2017 et le 1er avril 2018. De 9h à 17 h, ces familles étaient invitées à prendre part à la 4e plantation afin que cette forêt, qui comptait jusqu'à samedi près de 2.000 arbres, grandisse, elle aussi, au fil des ans. Ce dimanche, environ 500 arbres supplémentaires ont été plantés.

Une fête dédiée à l’environnement


Cette année, pour la première fois, cette manifestation était aussi l’occasion d’une fête dédiée à l’environnement : ateliers et animations autour de la biodiversité et de l’écologie urbaine, dégustations, jeux pour enfants… étaient proposés gratuitement par les associations partenaires et des bénévoles de l’OPAD accueillaient le public tout au long de cette journée conviviale.

De nombreux élus Dijonnais ont participé à cette journée, et notamment Nathalie Koenders, première adjointe de François Rebsamen, et Patrice Château, adjoint en charge de l'environnement. Avec Monique Bayard, maire de Fontaine-les-Dijon, et Patrick Orsola, maire de Corcelles-les-Monts, ils ont eux aussi planté quatre arbres, avec l'aide notamment de Denis Hameau, Stéphanie Modde, Lydie Pfander-Meny, Nuray Akpinar-Istiquam, Catherine Hervieu, Mohamed Bekhtaoui, etc. Pour l'opposition, Emmanuel Bichot et Chantal Outhier sont également passés.

«Un acte citoyen qui contribue à la biodiversité»


Après sa visite, Nathalie Koenders a rappelé au micro que cette opération est portée par Patrice Château : «c'est un acte citoyen qui contribue à la biodiversité. Dans ce contexte d'urgence climatique, il s'agit aussi de montrer qu'on peut tous contribuer à préserver l'environnement et à faire de Dijon une ville référence écologique».

À travers cette opération de boisement sur l’un des plateaux dominant Dijon, au cœur du «poumon vert» de l’agglomération, entre le lac Kir et la combe à la Serpent, la collectivité contribue à faire du site de La Cras un espace entièrement dédié à la biodiversité et à l’agriculture périurbaine, aux loisirs nature et à la pédagogie en faveur de l’environnement. C'est aussi un message à l’attention des générations futures, qui doivent être sensibilisées à la nécessité de préserver une nature fragile, en tissant pour cela un premier lien symbolique entre l'enfant nouveau-né et l’environnement qui l'entoure.

Cette forêt en devenir qui grandira avec la plantation de plusieurs centaines d’arbres par an, a pour objectif de rétablir les continuités écologiques indispensables au développement de la biodiversité et de contribuer à la lutte contre les gaz à effet de serre. Cette action participe concrètement à la politique active en faveur du développement durable et de la transition énergétique menée par Dijon métropole.

Photos Nicolas Richoffer