jeudi 23 mai 2019
Les neuf artistes annoncés présentés par neuf clips.
Questions à...
L'adjointe à la culture sera aux premières loges vendredi pour l'inauguration et la réouverture du Musée des Beaux Arts de Dijon. Un moment qu'elle attend avec «fébrilité, impatience et curiosité».
> Dijon Metropole > Dijon Metropole

DIJON METROPOLE : Le budget 2019 en quelques chiffres

21/12/2018 03:09Imprimer l’article
Quelle sera l'évolution des taux d'imposition ? Comment se répartiront les investissements ? Qu'en sera-t-il de la dette ? Les réponses en un coup d'oeil.
La rénovation de la piscine du Carrousel et la mise en oeuvre du projet On Dijon, et notamment la construction du poste de pilotage unique, constituent deux des principaux investissements de l'année à venir.
Le budget prévisionnel 2019 de Dijon Métropole, adopté ce jeudi soir par les élus métropolitains, est à la hausse dans les deux sections, fonctionnement et investissement. Pour le fonctionnement, les dépenses sont trop à la hausse au regard des contraintes imposées par le gouvernement dans le cadre de la contractualisation avec l'Etat. Mais François Rebsamen estime qu'au final, la hausse maximale de 1,2% pourrait être respectée si les négociations évoluent.

Cliquez ici pour lire les explications données par François Rebsamen sur la question du dépassement des dépenses de fonctionnement

Les équilibres généraux du budget prévisionnel 2019 :


En opérations réelles, et en euros :

Fonctionnement :

Dépenses : 238.361.866
Recettes : 286.289.343

Investissement :

Dépenses : 99.992.547
Recettes : 52.065.070

Les investissements :


Répartition par grandes politiques des dépenses d'équipements :

12,8 millions d'euros

Urbanisme et habitat
(Logement social, politique de la Ville et rénovation urbaine, acquisitions foncières, frais d'élaboration des documents d'urbanisme, etc.)

12 millions d'euros

Gestion de l'espace public
(Travaux de voirie, d'éclairage public, de propreté urbaine, e gestion des eaux pluviales, d'enfouissement des réseaux et autres accessoires de voirie)
Dont 4,7 millions d'euros d'investissements réalisés dans le cadre de la mise en oeuvre du projet On Dijon de gestion connectée de l'espace public et 4,3 millions d'euros d'enveloppe dédiée aux investissements en matière d'aménagement et d'entretien de la voirie.

11,9 millions d'euros

Politique culturelle et sportive d'intérêt communautaire
(Essentiellement la rénovation de la piscine du Carrousel et le musée des Beaux-Arts de Dijon)

10,3 millions d'euros

Secteur environnement
(Collecte des déchets ménagers, usine d'incinération des ordures ménagères et son groupe turbo-alternateur, déchetteries, centre de tri, centre de traitement des déchets d'activités de soin à risque infectieux, conduite de politiques d'économies d'énergie et de travaux sur bâtiments)

8,4 millions d'euros

Politique de déplacements et de transports publics urbains
(Investissements du budget annexe des transports)

5,4 millions d'euros

Soutien au développement économique et à l'enseignement supérieur
(Dont 4,6 millions d'euros destinés à l'implantation et/ou au développement de quatre écoles d'enseignement supérieur sur le territoire métropolitain - ESTP, ESEO, ESIREM et Sciences Po Dijon -, 572.000 euros destinés à la poursuite du projet de renaissance du vignoble dijonnais, et 250.000 euros d'aides à l'immobilier d'entreprise.

3,9 millions d'euros

d'investissements sur les parkings en ouvrage

2 millions d'euros

d'investissements au titre du crématorium

639.000 euros

d'investissements au titre du cimetière intercommunal

1,4 million d'euros

de travaux sur les secteurs de l'eau et de l'assainissement

780.000 euros

de participation aux réalisations et aménagements d'infrastructures de transport par différents partenaires (aéroport de Dijon Longvic, accessibilité des quais de la gare de Dijon)

La capacité d'autofinancement :


L'épargne brute s'élève à 47,9 millions d'euros
(contre 50,2 au budget prévisionnel 2018)

La dette :


Augmentation prévisionnelle de la dette : 4,6 millions d'euros
(Les emprunts d'équilibre de deux budgets annexes au budget prévisionnel 2019 - Transports et Groupe Turbo Alternateur - représentant un volume cumulé total de 5,4 millions d'euros, devraient pouvoir être fortement réduits au budget supplémentaire 2019, ce qui permet à la majorité de François Rebsamen de maintenir un objectif d'endettement tendant vers la stabilité)
Amortissement de la dette en 2019 : 23,6 millions d'euros