jeudi 23 mai 2019
Les neuf artistes annoncés présentés par neuf clips.
Questions à...
L'adjointe à la culture sera aux premières loges vendredi pour l'inauguration et la réouverture du Musée des Beaux Arts de Dijon. Un moment qu'elle attend avec «fébrilité, impatience et curiosité».
> Dijon Metropole > Dijon Metropole

ELECTIONS PROFESSIONNELLES : Un «temps fort qui conforte la légitimité des organisations syndicales en tant que corps intermédiaires» selon François Rebsamen

08/12/2018 03:06Imprimer l’article
Le maire de Dijon «prend acte des résultats qui ont placé en tête le bloc des syndicats réformistes».
Communiqué de François Rebsamen, maire de Dijon et président de Dijon Métropole :

Le 6 décembre, quelque 5,2 millions d’agents publics ont été appelés à voter pour choisir leurs représentants du personnel siégeant dans les organismes consultatifs de la fonction publique.

Cette élection, temps fort de la vie syndicale, conforte la légitimité des organisations syndicales en tant que corps intermédiaires, dont la raison d’être et l’action sont plus que jamais indispensables au bon fonctionnement de notre vie démocratique fondée sur le dialogue social et le compromis. Je suis depuis toujours particulièrement attaché au dialogue social, et les élections professionnelles représentent pour moi un enjeu majeur de la démocratie sociale pour laquelle je suis engagé.

À Dijon et Dijon métropole, le taux de participation de près de 42 %, bien qu’en légère baisse depuis la précédente élection, reste significatif, notamment grâce au vote électronique utilisé par près de 7 agents publics sur 10. Je prends acte des résultats qui ont placé en tête le bloc des syndicats réformistes, et souhaite remercier l’ensemble des agents qui ont voté, ainsi que le personnel qui a organisé ces élections dont le but est de faire vivre la représentation sociale au sein de nos collectivités.

À cet égard, je tiens à saluer la qualité du dialogue social au sein de nos collectivités, dans le respect de chacune des organisations syndicales, valorisant le principe de négociation et la volonté de trouver des accords constructifs aux bénéfices de nos concitoyens.

À travers l’élection de leurs représentants, les agents municipaux et métropolitains pourront ainsi continuer de participer aux questions touchant à leurs conditions de travail mais également aux évolutions de l’organisation du service public qu’ils incarnent au quotidien. Le service public, qui répond aux besoins de nos concitoyens, en particulier les plus fragiles, apporte une garantie d’efficacité et de proximité indispensable à la cohésion de notre pays.