mercredi 20 mars 2019
Avec notre vidéo de la manifestation.
Youth for climate Dijon a réussi à mobiliser environ 2000 lycéens et étudiants dijonnais à l'occasion de la grève et marche pour le climat ce 15 mars, suite à l'appel de Greta Thunberg.
Questions à...
Après l’affaire Christophe Dettinger, sur laquelle il revient largement pour Infos-Dijon, l’avocat dijonnais Jean-Philippe Morel représentera aussi l’association «Gendarmes et Citoyens» dans l’affaire de la caserne de Dijon et plaidera pour des policiers victimes en décembre dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Interview.
> Dijon Metropole > Dijon Metropole

EN IMAGES : Miss Diversité Dijon Métropole, plus qu'un concours de beauté

04/11/2018 17:22Imprimer l’article
La première élection de Miss Diversité Dijon Métropole s'est déroulée ce samedi soir, salle Devosge. 14 candidates se disputaient le titre d'ambassadrice du vivre ensemble des diversités culturelles et de la lutte contre toutes les discriminations.
L'association «Miss & Mister Diversité Culturelle Dijon Métropole» organisait ce samedi soir la première édition de l’élection de Miss Diversité Dijon Métropole, avec le soutien de la Mairie de Dijon.
Une belle réussite pour une première qui en appellera d'autres à coup sur. Le public et les participantes ne retiendront pas les quelques couacs techniques qui ont provoqué un retard dans le planning, et emmené la soirée au bout de la nuit, avec un verdict final tombé peu avant 3 heures du matin.

Cliquez ici pour lire le portrait de la gagnante, Omaima Ba Mohamed


Durant cette soirée de gala dans les règles de l'art, dîner spectacle, défilés, présentations et animations musicales ont rythmé une cérémonie qui n'est pas un simple concours de beauté. C'en est un, un peu. Les candidates devaient défiler –mais pas en maillot de bain– et la ligne des candidates en robe de soirée fait indubitablement partie du charme de ces soirées Miss. Et elle compte, même inconsciemment, dans le vote du jury.

Le physique n'est qu'une partie de ce qui fait vraiment l'élection de Miss Diversité Dijon Métropole. C'est une personnalité et un projet, aussi, qui étaient scrutés.
Les 14 candidates représentaient symboliquement leurs origines, forcément exotiques puisqu'il s'agissait de célébrer la diversité : Ariele (Madagascar), Esmeralda (Macédoine), Fama (Sénégal), Fanta (Mali), Jessie (Portugal), Livadi (Tchad), Marion (Haiti), Nadjima (Comores), Noure (Arabes du Maroc), Oumaïma (Chleuhs du Maroc), Rim (Dagombas du Ghana), Saraphina (Mayotte), Séverine (La Réunion) et Yousra (Arabes du Maroc) ont donc présenté la contrée de leurs origines, mais aussi défilé et dansé selon les traditions de celles-ci.

Défilés, danses, libre expression et projet contre le harcèlement


Mais c'est une jeune femme bien ancrée dans son époque qu'il s'agissait d'élire. Ainsi, chacune était aussi appelée à faire montre d'un talent qui lui est propre : un moment poétique pour l'une, une danse moderne pour l'autre, une chanson pour une troisième, du kumadori (un art japonais du maquillage) pour une quatrième, etc. Et surtout un projet en lien direct avec le thème de cette soirée : la lutte contre le harcèlement scolaire. Un projet que l'association organisatrice aidera à mettre en oeuvre.

Des Miss en guest stars


Cette élection était soutenue par la Ville de Dijon, représentée ce samedi soir par Hiacynthe Diouf, conseillé municipal, et Claire Tomaselli, adjointe au sports, qui ont rappelé que «la Ville est aux cotés de toutes les associations, et soutient celles qui oeuvrent pour le vivre ensemble».
La soirée avait aussi pour invitées exceptionnelles Zilfa, Miss Afrique de l'Est 2016, qui présentait les défilés aux cotés de Régis, mais aussi Miss Ghana et les première et deuxième dauphines de Miss Bourgogne, Manon Sauvageot et Débora Pengué.

Rizlen Mourtada, responsable communication et partenariat de l'association, a vivement remercié tout le monde d'être là «pour pouvoir partager nos cultures au service du vivre ensemble, valeur que nous prônons» juste avant que ne soient remis les prix dans la joie. Car c'est bien le sentiment qui dominait sur le coup des 3 heures du matin. Les perdantes étaient sans doute déçues, c'est le jeu, mais chacun avait le sentiment d'une belle soirée, réussie, qui en appellera d'autres et permettra de mettre une pierre à l'édifice du vivre ensemble, qui en a plus besoin que jamais.
Nicolas Richoffer
Photos N.R.

Cliquez ici pour lire le portrait de la gagnante, Omaima Ba Mohamed

Cliquez là pour voir les photos des défilés en robe de soirée et de la remise des prix


 
?>