vendredi 20 avril 2018
VIDEO - Le général Olivier Kim, commandant de la région de gendarmerie de Bourgogne-Franche-Comté, présidait ce mercredi matin la cérémonie hommage au colonel Arnaud Beltrame, décédé la semaine dernière à Trèbes (Aude) dans l'exercice de ses fonctions.
Questions à...
Ce mardi, la Région et l'Etat présentaient le Plan d’investissement dans les compétences 2018-2022 et sa phase d’amorçage 2018. Un plan qui entre dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle annoncée par le gouvernement et qui propulse le budget de la formation en position de plus gros budget du Conseil Régional. La vice-présidente en charge de la formation professionnelle nous livre son regard sur le projet gouvernemental, ses inquiétudes aussi, et plaide pour un changement complet de la façon de penser la formation. Interview.
> Dijon Metropole > Dijon Metropole

MEETING DE FRANCE : «Pas d'annulation malgré la météo»

09/07/2017 15:54Imprimer l’article
Environ 50.000 personnes s'étaient rendues au Meeting de France à l'aéroport Dijon-Bourgogne en début d'après-midi selon les organisateurs qui tablaient sur 75.000 spectateurs en fin de journée.
Malgré une météo compliquée par les orages, aucune annulation n'a été à déplorer, comme l'explique à Infos-Dijon Pierre Buffet, commentateur de l'Armée de l'Air.
Après un début de journée difficile du fait des orages arrivés dans la nuit de samedi à dimanche sur l'agglomération dijonnaise, les organisateurs du Meeting de France pouvaient se réjouir d'un après-midi clément. Le spectacle est bien au rendez-vous pour les 50.000 visiteurs présents en début d'après-midi, selon le chiffre communiqué par Laurent Cahuzat, organisateur. Celui-ci espérait dénombrer 75.000 spectateurs sur l'ensemble de ce dimanche 9 juillet.


Aucune annulation malgré la météo !


Pour Infos-Dijon, Pierre Buffet, l'un des deux commentateurs de l'Armée de l'Air présents sur le meeting, explique comment sont gérés les aléas d'une telle journée.



Êtes-vous militaire ?
Je suis réserviste citoyen. Passionné d'aviation depuis mes 16 ans, je commente depuis 2007 ; j'officie notamment au Salon du Bourget.

Ces orages étaient-ils prévus ?
La météo est imprécise même si les modèles sont précis. La nature fait ce qu'elle veut. Le maître- mot est probabilité. La probabilité de pluies était faible pour ce dimanche. Il y a eu un décalage entre la probabilité et les horaires, du fait des variations de déplacement des masses d'air.

Y a-t- il eu des dégâts ?
Cette nuit, nous avons été surpris par les vents plus forts qu'annoncés. La foudre a endommagé le système électrique. Dès le matin, des réparations étaient en cours.

Qui gère les modifications ?
Le directeur des vols est l'homme qui va adapter les préparatifs en fonction de tout : météo, panne moteur, gibier sur la piste... Il n'y a eu aucune annulation, au contraire, il y a même eu un ajout au programme avec le passage d'un avion Bucker.

La sécurité est bien sûr privilégiée ?
L'aviation, c'est s'adapter pour tout faire dans un temps différent mais en toute sécurité. Pour faire le parallèle avec l'aviation civile, les pilotes ne se jettent pas dans un orage, ils se déroutent. Les passagers restent en sécurité dans un avion de ligne. Pour le monde entier, l'aviation civile, c'est 3,5 milliards de passagers et 600 morts par an, soit bien moins que sur la route.

Texte et photographies : Jean-Christophe Tardivon

Cliquez ici pour voir notre deuxième série de photos