mercredi 14 novembre 2018
L'Agence Régionale de Santé a présenté ce vendredi Inga, une étudiante de 23 ans qui devient ambassadrice de la vaccination dans le cadre de la campagne massive lancée ce début octobre. 2.900 jeunes ont déjà été vaccinés sur les quelque 40.000 ciblés.
Questions à...
Le secrétaire de la section de Dijon du Parti Socialiste revient sur sa fidélité à Ségolène Royal et explique pourquoi elle serait selon lui une bonne candidate pour «rassembler la gauche», notamment au regard de son engagement pour la transition écologique, et de sa force de caractère au service d'«idées justes».
> Dijon Metropole > Dijon Metropole

RENTREE SCOLAIRE : L'avis d'une pédiatre pour une rentrée sans téléphone portable

02/09/2018 03:15Imprimer l’article
Les vacances sont terminées, l'heure de la rentrée scolaire a sonné. Pour Infos-Dijon Brigitte Virey, pédiatre à Dijon et Présidente du Syndicat National des Pédiatres Français fait le point sur l'encadrement du téléphone portable à l'école, rappelle que le sommeil est important, rassure les parents face aux virus qui vont toucher leurs enfants, et conseille le dialogue entre parents et enfants.  
Dans l'académie de Dijon, 266 921 effectuent cette année leur rentrée en école, collège et lycée. 143 063 élèves du premier degré et 123 860 du second degré, dont 74 657 collégiens et 49 203 lycéens. Après deux mois de vacances, retouver les bancs de l'école n'est pas forcément un moment de plaisir pour tous ces élèves. Mais pour Brigitte Virey, pédiatre à Dijon et Présidente du Syndicat National des Pédiatres Français , les parents doivent absolument dialoguer avec leurs enfants.

Brigitte Virey. «Le dialogue est primordial. Il faut savoir rassurer son enfant surtout s'il entre pour la première dans un nouvel établissement. La nouveauté fait toujours un peu peur, que l'on soit enfant ou adulte d'ailleurs. Il faut parler aussi après l'école. Les enfants ne vont pas spontanément dire les choses. Maintenir un dialogue quotidien, sans être intrusif, permet de voir si votre enfant a des difficultés scolaires ou d'adaptation. Le fait de parler, sera pour votre enfant, le cas échéant, plus facile pour lui d'aborder ces soucis. Il saura que vous êtes à l'écoute» 

Le sommeil est primordial pour une bonne année scolaire


«C'est la base de tout. Si ils sont en manque de sommeil, ils auront forcément plus de mal à suivre à l'école. La aussi, ça passe par le dialogue. Il faut savoir expliquer qu'un enfant doit au minimum dormir 8 heures. Les ados, eux, sont plus souvent en dette de sommeil. Ils s'endorment plus tard. Mais il faut les laisser récupérer le week-end. S'ils dorment jusqu'à midi, c'est pas grave, au contraire. Au delà, il faut éviter.»

Pour un bon sommeil, vous faites aussi la chasse aux écrans


«Les parents doivent impérativement instaurer des limites. Les écrans diffusent une lumière bleue qui empêche la secrétion de la mélatonine, une homone permettant l'endormissement qui apparaît dès la tombée de la nuit. Mais en se mettant devant un écran, la mélatonine n'est plus secrétée. Les enfants s'endorment plus tard et forcément le matin, le réveil est compliqué. Bilan, on s'expose à des troubles du comportement, les enfants sont agressifs et quand ça rettenti sur la vie scolaire et la vie famililale, là, il y a danger. C'est une addiction»

Vous conseillez une pratique régulière d'une activité sportive


«Le sport est indispensable pour une bonne hygiène de vie.On limite d'une part les risques d'obésité et d'autre part on développe l'esprit de compétition. Le problème que je constate en consultation, c'est l'arrêt du sport dès que l'enfant arrive en 6è ou 5è. Et ça, c'est pas une bonne idée. Les parents doivent à tout prix motiver leurs enfants pour les encourager à continuer»

Les enfants vont, dans quelques semaines, tous être malades


«Rire. Non, ils ne seront pas tous malades. Mais c'est vrai que les virus circulent par les enfants quand ils se retrouvent ensembles, à la crèche ou à la maternelle. Plus les enfants grandissent moins ils seront concernés parce qu'ils se seront fait leur immunité. Il faut donc rencontrer les virus pour fabriquer ces défenses immunitaires. C'est le passage obligé pendant un ou deux ans»

L'encadrement du téléphone portable à l'école, une bonne initiative ?


«Vous savez nous sommes dans une société ou il n'y a jamais eu autant d'outils de communication, et en même temps, on ne sait plus parler à son voisin sans écran. Donc, d'appliquer cette loi aux enfants dans les écoles est une façon de leur apprendre à communiquer autrement. Il faut leur expliquer que dans la cours de récréation, on peut aussi se parler directement, et non pas uniquement par intermédiaire de SMS ou de Snap. Et puis je pense que ça peut aussi limiter le risque du cyber harcèlement»
   
                                                                                                                                                                            Norbert Banchet


                       
Brigitte Virey, pédiatre à Dijon et Présidente du Syndicat National des Pédiatres Français