mardi 15 octobre 2019
Le mosaïste a ajouté Dijon à la longue liste des villes du monde qui hébergent ses oeuvres. Il en a fixé six sur des façades du centre-ville.
Découvrez notre carte Google pour retrouver les six oeuvres.
Questions à...
La conseillère métropolitaine déléguée à l’emploi témoigne de la volonté de la Métropole d’accompagner les acteurs du territoire pour favoriser la création d’emplois et «permettre un développement économique harmonieux et solidaire».
> Dijon Metropole > Dijon Metropole

TRANSPORTS EN COMMUN : Le tramway de Dijon au top du classement des villes intermédiaires

03/07/2019 11:40Imprimer l’article
Selon une étude comparative d’Eurogroup Consulting portant sur 32 réseaux de tramways dans le monde, le tramway de Dijon est en tête du classement des villes intermédiaires. L'Open Payment est notamment remarqué sur le réseau de tram dijonnais.
Les tramways sont à la reconquête des villes et prennent une place importante dans le paysage urbain du 21e siècle. Depuis 2000, près de 120 villes ont lancé un nouveau réseau de tramway.

Les résultats de l’étude «La place du tramway dans les métropoles du XXIe siècle», publiée par le cabinet de conseil Eurogroup Consulting, compare et classe la performance de 32 réseaux de tramways dans le monde.
 
Trois catégories de réseaux de tramways sont étudiées : les réseaux récents dans les grandes villes (+ de 500 000 habitants), les réseaux récents dans les villes de taille intermédiaire (- de 500 000 habitants), et les réseaux historiques non démantelés comme à Vienne, Zurich, Melbourne ou Berlin.


Parmi les critères de performance, sont évalués entre autres l’intégration multimodale, la vitesse, la tarification, la fiabilité et la fréquentation du réseau.

?Dans la catégorie des grandes villes, les réseaux de Lyon, Paris et Bordeaux sont en tête du classement. En haut du palmarès, le réseau de tramway lyonnais est remarqué pour le degré d’intégration multimodale avec les lignes de bus, le métro, les gares et les modes doux. Il se distingue également sur le critère du potentiel du corridor du tramway avec trois des cinq lignes du réseau qui transportent chaque jour plus de 100 000 passagers.
 
S’agissant des villes intermédiaires, Dijon, Tours et Bergen arrivent en tête de classement.  Selon l’étude, le réseau de tramway de Dijon obtient un score supérieur à la moyenne sur plusieurs critères, notamment sur celui de la billettique, avec l’introduction de l’Open Payment à bord du tramway, permettant aux passagers d’utiliser leur carte bancaire sans contact comme titre de transport. L’introduction du tramway en 2012 a également induit une dynamique forte sur l’ensemble du réseau de transport en commun qui a connu une hausse de fréquentation de 40% en 3 ans.
 
Parmi les systèmes de tramways historiques, Zurich arrive en tête de classement, notamment sur les critères de performance liés à la fréquentation, la bonne utilisation des ressources et le degré d'intégration multimodale. Grâce à ses investissements réguliers pour pérenniser et moderniser le tramway, le réseau de Zurich atteint un niveau de performance proche de celle des systèmes plus jeunes.

«Bien plus qu’un simple renouveau, les résultats de l’étude montrent que le tramway est un moyen de mobilité à la fois complémentaire à des réseaux de transport structurants tel que le métro mais s’inscrit aussi dans des villes moyennes comme un véritable moyen de renouveau des centres-villes à l’heure d’une mobilité green», souligne Philippe Menesplier, associé et expert du secteur du transport-mobilité d’Eurogroup Consulting.
 

Les tendances du tramway

 
L'étude a également examiné cinq tendances tramway dont les tendances régionales, de gestion, ainsi qu’industrielles et technologiques.
 
En termes de tendances régionales, l’étude montre que le tramway renforce sa place dans nombre de territoires dont l’Europe, le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord, la Chine et l’Australie.
 
En termes de gestion, si le modèle de gestion publique reste le plus répandu à l’échelle mondiale, une autre tendance qui ressort de l’étude est l’attribution par les autorités de transport de la gestion opérationnelle des tramways, et plus largement de leur réseau de transport en commun, à des opérateurs privés spécialisés dans l’exploitation, la maintenance et la gestion patrimoniale. En effet, ces opérateurs se voient confier, au-delà de la gestion opérationnelle courante, des missions de modernisation et de transformation du réseau via des contrats de longue durée pouvant parfois dépasser 10 ans.
 
Découvrez les 32 réseaux de tramways, les 5 tendances tramway et les 10 clés de son succès.

L'étude est à consulter et à télécharger

en intégralité

en cliquant ici


A propos d’Eurogroup Consulting


Eurogroup Consulting est une maison de conseil en stratégie, management et organisation. Créé en 1982, le cabinet est indépendant et d'essence européenne. Il est présent dans 37 pays à travers 55 bureaux. Avec 1800 consultants dans le monde et 400 collaborateurs en France, le cabinet est connu et reconnu pour ses interventions dans tous les domaines d'activité, tant dans le secteur privé, public et social.
Eurogroup Consulting se distingue par une approche originale et indépendante du métier du conseil - la  transformation positive - qui lui permet par une forte mobilisation de ses collaborateurs et de tout son écosystème – notamment son accélérateur de business numérique - de proposer pour chacun de ses clients des solutions efficaces fondées sur le respect des personnes, la culture de chaque entreprise et le plaisir de créer et collaborer ensemble pour faire de chaque changement nécessaire une démarche comprise et vécue comme une transformation positive, utile et durable.
Eurogroup Consulting via la Fondation Eurogroup réaffirme et prolonge son engagement sociétal et se mobilise aujourd’hui pour un meilleur accès à l’éducation.

Communiqué d'Eurogroup Consulting