mercredi 15 août 2018
Au Zénith et dans les Jardins du Département pour la demi-finale France-Belgique, au Zénith pour la finale France-Croatie, les Dijonnais ont vibré pour les Bleus. Notre rétrospective en deux vidéos.
Questions à...
A la veille de la reprise de la Ligue 1, à Montpellier pour les Dijonnais, le coach du DFCO a fait le point. L'état d'esprit, les changements dans l'effectif, Yoann Gourcuff, les blessés Balmont et Kwon, le jeu du DFCO, la vidéo en Ligue 1, etc, tout y passe.
> Dijon > Dijon

ACADEMIE DE DIJON : Quand des collégiens, lycéens et étudiants découvrent et parlent des entreprises

31/01/2018 18:43Imprimer l’article
Les prix départementaux et académiques du concours «Raconte-moi une entreprise et ses métiers» ont été remis mardi matin au rectorat de Dijon. Rapprochement Ecole-Entreprise, éducation aux médias et approche journalistique… Le concours autant que ses jeunes acteurs ont été couvert d’éloges. Retour sur la cérémonie de remise des prix, avec le palmarès de cette troisième édition sur l’Académie de Dijon.
C’était en quelque jour de fête au rectorat de Dijon. Dans le hall puis dans la salle de réception aménagée pour l’occasion, il régnait en tout cas une certaine effervescence en fin de matinée ce mercredi. Des prix et récompenses allaient être remis à 148 élèves d’établissements scolaires de l’Académie de Dijon. Il s’agissait en effet de la cérémonie de remise des prix du concours «Raconte-moi une entreprise et ses métiers».
A l’initiative de la Fondation Varenne oeuvrant au soutien et à la promotion des métiers du journalisme, le concours s’est déroulé pour la troisième fois dans l’Académie de Dijon. Organisé en amont de la semaine Ecole-Entreprise (du 20 au 25 novembre 2017), il avait de nouveau pour objectif de sensibiliser les jeunes au monde de l’entreprise et de leur donner le goût de l’écriture et du journalisme à travers la réalisation de reportages.

«On voit que l’Ecole et l’Entreprise ont plaisir à se retrouver»


Les élèves participants, collégiens, lycéens ou bien étudiants en BTS ont alors choisi de parler d’entreprises positionnées sur des secteurs d’activité diversifiés (voir la liste des prix ci-dessous avec le nom de chaque entreprise mise en avant), de l’hôtellerie à l’industrie, de la start-up jusqu’à l’entreprise déjà conséquente.
Devant de nombreux élèves notamment, mais aussi des représentants du monde de l'entreprise, Frédérique Alexandre-Bailly, rectrice de l’Académie de Dijon, chancelière des universités, a souhaité la bienvenue dans ses propos d’accueil à «une fête de l’entreprise». Si 538 élèves et étudiants ont été acteurs du concours peut-on dire, il a été plus largement mentionné le nombre de 1 900 participants.
Quant à la dynamique créée, la rectrice de l’Académie de Dijon a retenu : «Quand on voit la dynamique, on voit que l’Ecole et l’Entreprise ont plaisir à se retrouver». Et à l’adresse des élèves et étudiants nombreux on l’a dit, Frédérique Alexandre-Bailly a encouragé : «Il faut que l’insertion dans le monde professionnel soit heureuse et efficace. Il n’est jamais trop tôt pour être curieux. Le parcours Avenir doit développer votre capacité à vous orienter».
Découvrir les entreprises et le monde économique, se connaitre en même temps en réfléchissant à des orientations qui pourraient réellement leur plaire, c’est cela que les élèves sont invités à développer selon une pédagogie dite active, consistant à «apprendre, pratiquer, rencontrer».
Un concours, «c’est l’occasion d’apprendre autrement», a poursuivi Frédérique Alexandre-Bailly, pour insister sur cette réussite ayant vu 60 équipes de l’Académie de Dijon se lancer dans ce concours. 60 équipes de 29 établissements différents.

«Si nous avons pu susciter des vocations, nous en sommes fiers !»


Non seulement des félicitations leur ont été adressées, mais aussi des éloges leur ont été formulées à plusieurs reprises par les personnalités devant remettre les prix ou bien approuver le verdict.
«Ils ont su faire ressortir nos points forts et nos spécificités», a souligné Jean-Paul Meunier, directeur général de la société Métalliance, envers les collégiens de Génelard lauréats du prix «Saône-et-Loire» pour s’être intéressés à l’entreprise constructrice d’engins de travaux souterrains et ferroviaires. Dans le même esprit que l’a souhaité la rectrice plus tôt au cours de cette cérémonie, le DG de Métalliance a ajouté avec enthousiasme : «Nous leur avons montré nos métiers alors si nous avons pu susciter des vocations, nous en sommes fiers !».
«La nécessité du rapprochement n’est plus à démontrer», a déclaré au cours de la cérémonie Jean-Philippe Richard, président du MEDEF Bourgogne-Franche-Comté. La relation Ecole-Entreprise créée ici depuis trois ans est en effet bénéfique à tous les participants et partenaires du concours. Les élèves ont pu découvrir des entreprises impressionnantes, et l’ont affirmé à l’heure de recevoir leurs prix, en même temps que les entreprises ont pu parler de leurs activités. Des entreprises valorisées par le travail et les écrits des jeunes n’ayant donc pas manqué de livrer de positifs et sympathiques retour d’expériences.
«C’est une belle réussite collective», a salué Elisabeth Mayol, représentante de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat interdépartementale. Les jeunes ont encore été félicités pour avoir «poussé les portes» d’entreprises de chez eux, de même que les entrepreneurs pour avoir ouvert leurs portes à ces groupes de jeunes reporters, dont l’enthousiasme à propos de ces aventures se ressentait toujours ce mardi matin.

Une éducation aux médias et au journalisme


Puisque l’on parle ici d’articles écrits et lus avec des attentions particulières d’après les propos tenus, l’aspect journalistique a été relevé. C’est une des approches évidemment travaillée dans ce concours, et les élèves ont surpris, par la qualité de leurs articles ainsi que de leurs photos.
Les collégiens de l’établissement Les Hautes Pailles d’Echenon en Côte-d’Or ont par exemple obtenu deux prix académiques, celui de l’artisanat pour leur focus sur l'atelier fluvial et aussi celui de la meilleure photo. «Pour qu’elle soit bonne, il faut qu’elle soit informative», a rappelé Nathalie Barbery, référente du Centre pour l’éducation aux médias et à l’information sur toute l’Académie de Dijon.
L’éducation des jeunes aux médias, le développement de leur esprit critique et citoyen, c’est en ce sens que la Fondation Varenne est à l’initiative de ce concours, tel que l’a rappelé son directeur général Philippe Page, qui a aussi tenu à parler d'une liberté d'expression à préserver malgré les turpitudes de certains.
En l’occurrence sur l’Académie de Dijon, ce concours est donc initié en partenariat avec le MEDEF Bourgogne-Franche-Comté, la Chambre des métiers et de l’artisanat interdépartementale, l’association Entreprendre pour Apprendre en Bourgogne, le Journal du Centre et l’Yonne Républicaine... Vous l'aurez compris, la dynamique a opéré et ses rendus ont plu unanimement.

Alix Berthier

Les lauréats du concours

Académie de Dijon*


Prix «Côte-d’Or»

- «Dix lieues sous terre», par 20 élèves de 6ème du collège Bachelard (Dijon).
Entreprise : chaufferie industrielle des Péjoces.
Remis par Frédérique Alexandre-Bailly, rectrice de l’Académie de Dijon.

Prix «Nièvre»

- «L’Hostellerie de la Poste, entre modernité et tradition», par 13 élèves de 3ème du collège Giroud de Vilette (Clamecy).
Entreprise : Hostellerie de la Poste (hôtel-restaurant).
Remis par Julien Brault, directeur régional délégué d’Entreprendre pour Apprendre Bourgogne.

Prix «Saône-et-Loire»

- «Métalliance, toujours un train d’avance», par 22 élèves de 5ème du collège Jules Ferry (Génelard).
Entreprise : Métalliance (matériel de manutention, constructions d’engins de travaux souterrains et ferroviaires).
Remis par Jean-Philippe Richard, président du MEDEF Bourgogne-Franche-Comté.

Prix «Yonne»

- «SAUREA, un OTNI à Auxerre», par 11 élèves de 3ème du collège Bienvenu Martin (Auxerre).
Entreprise : SAUREA S.A.S. (start-up spécialisée dans la fabrication de moteurs solaires).
Remis par Vincent Robinet, représentant du Journal du Centre et de l’Yonne Républicaine.

Prix académique «Meilleure photo» et prix académique «Artisanat»

- «Une entreprise qui a le vent en poupe», par 20 élèves de 4ème du collège Les Hautes Pailles (Echenon).
Entreprise : Atelier fluvial (réparations de barques et péniches en acier).
Remis par Nathalie Barbery, référente du CLEMI sur l’Académie de Dijon, et Elisabeth Mayol, représentante de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat interdépartementale (Côte-d’Or, Nièvre, Saône-et-Loire, Yonne).

Prix académique «Collège»

- «Une pharmacie, quand commerce et santé sont unis», par 21 élèves de 3ème du collège André Malraux (Paron).
Entreprise : pharmacie.
Remis par Rémy Laurent, président de la CCI Bourgogne-Franche-Comté.

Prix académique «Lycée»

- «Nouvelle vision d’ATOL», par 22 élèves de 1ère bac pro Gestion Administration du lycée Jules Marey (Beaune).
Entreprise : ATOL Group (plateforme de distribution de lunettes avec atelier de montage).
Remis par Félix Smeyers, délégué académique aux formations professionnelle et continue.

Prix académique «Post-bac»

- «Le géant des briques», par 19 étudiants en BTS CRSA 1ère et 2ème année du lycée Gabriel Voisin (Tournus).
Entreprise : Wienerberger SA (fabricant de briques pour la construction).
Remis par Philippe Page, directeur général de la Fondation Varenne.

*Les photos ci-dessous sont publiées dans l'ordre de la remise des prix.